|

mercredi 30 juin 2021

Petits arrangements entre nucléocrates en faillite : Areva S.A va refiler 563 millions d'euros à EDF pour masquer sa responsabilité dans les malfaçons de l'EPR

EPR_flamanville.jpgAreva SA, la holding faillitaire installée pour liquider les dettes de l'entreprise après sa faillite et qui doit achever le chantier de l'EPR d'Olkiluoto en Finlande va verser 563 millions d'euros à EDF pour solder les contentieux et litiges sur les malfaçons dont elle est responsable notamment sur l'EPR de Flamanville. Un tour de passe-passe entre "mafieux" qui changent d'appellation à tour de rôle et suivant les poussières glauques glissées sous le tapis par les uns et les autres. Areva devient Orano, EDF recrée un Framatome appartenant précédemment à Areva, des millions passent de l'un à l'autre que l'Etat renfloue par ailleurs...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 14 juin 2021

Chine : alerte à la centrale atomique EPR de Taishan. EDF et Areva impliqués, le gouvernement français bloque l'information. Des rejets atmosphériques ont eu lieu.

2021-06-13_Chine_EPR_centrale-nucleaire_Taishan_probeme_fuite_gaz-rare_.jpgNouveau coup dur pour l'EPR d'EDF-Areva. La centrale EPR chinoise de Taishan construite par EDF et dans laquelle le nucléariste français est co-actionnaire à 30 % aux côtés de China General Nuclear Power Group (CGN) est en difficulté. Une fuite de gaz rares a été détectée dans le circuit primaire. Et certainement des rejets atmosphériques radioactifs. Le monstre tricolore de soit-disant nouvelle génération de réacteur atomique, inauguré en grandes pompes par E.Macron, menace deux ans à peine après sa mise en service.  C'est la filiale  EDF-Framatome aux Etats-Unis qui a lancé l'alerte le 14 juin auprès du gouvernement des USA alors que le gouvernement français connaissait la nouvelle depuis le 10  juin et que les médias se taisaient.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 mai 2021

Procès des opposant-es à l'enfouissement des déchets nucléaires : exigeons la relaxe des qualifiés de "malfaiteurs"

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgEn juin, cela fera 4 années que les portes des opposant.e.s au projet CIGEO d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure ont volé en éclat sous les coups de boutoir d’une instruction pour « association de malfaiteurs ». Vingt domiciles perquisitionnés, dix militants et militantes interdits de se voir pendant 2 ans et demi, 100 téléphones placés sous écoute, 16 années cumulées de communications enregistrées, des balises posées sous des voitures, un escadron de gendarmes mobiles harcelant les habitants et habitantes au quotidien… Cette scandaleuse traque d’Etat a tenté de paralyser ce mouvement de lutte vieux de 30 ans contre le plus gros projet industriel européen, dont les risques sont connus. 100 organisations locales et collectifs dont le CAN84 ont signé ce mercredi 12 mai 2021  une tribune de solidarité qui paraît simultanément dans les médias. Plus de 250 signataires expliquent en quoi ce qui se joue à Bure nous concerne, tous et toutes, et demandent la relaxe des mis en examen dont le procès s'ouvre le 1er juin prochain.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 mars 2021

Le Haut Couillon au Plan : pour quelques déshonneurs de plus

2020-08-29__E-Macron_nomination_F-Bayrou_Haut-Commissaire-au-Plan.jpgC'est à pleurer, mais à rire quand même. Bayrou, le grand couillon qui se croit si malin, règne sur le Haut-Commissariat au plan que Macron lui a refilé pour qu'il fasse joujou. Dans une note publiée ce 24 mars 2021, il reprend toute la pauvre argumentation du lobby CEA-EDF-Orano en faveur de l'électricité nucléaire, la seule, la vraie.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 mars 2021

Areva-Orano : intimidations et menaces sur un sous-traité du nucléaire

2021-03-17_Orano-Areva_Gilles-Reynaud_Prudhomme.jpg80% des activités de maintenance dans le nucléaire sont réalisées par des sous-traité-es. Le président de l'association "Ma Zone Contrôlée" qui défend ces salariés a été auditionné en 2018 sous-serment à l’Assemblée Nationale par la Commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. Un mois après, Orano (ex-Areva) qui est son employeur le met à pied et le prive de travail. Le Conseil de Prud’hommes de Nanterre, saisit par le salarié, doit se prononcer ce mercredi 17 mars tandis qu'un rassemblement de soutien est programmé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 mars 2021

Tricastin. Rescapé d’un cancer, il dénonce les dangers du nucléaire : « Nous sommes de la chair à canon ».

2020-09-26_cricastin.jpgVictime d’un cancer de la thyroïde alors qu’il travaillait comme "sous-traité" dans l’industrie nucléaire, dont le Tricastin , Patrice Girardier dénonce les conditions de travail dangereuses des petites mains de l’atome : « Nous, les sous-traitants d’EDF, sommes de la chair à canon. »

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 1 mars 2021

Après avoir contaminé le Niger, le Kazakhstan, la Mongolie, le Canada et la France : Orano-Areva veut pourrir le Groenland

2021-02-28_Groeland_80pourcent-de-calotte-glaciaire.jpgOrano-Areva se frotte les mains car le nucléariste vient de décrocher de la part du gouvernement du Groenland deux permis d’exploration minière pour des gisements d’uranium. Plus de 3.500 kilomètres carrés vont ainsi être livrés aux appétits financiers et à la destruction écologique. 141 associations environnementales viennent d'interpeller  le gouvernement danois pour qu'il décrète un moratoire sur les activités minières au Groenland et qu'il protège cette île à l’écosystème fragile. Un autre site du sud du Groenland, Kujataa, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est également menacé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 octobre 2020

Orano-Tricastin : deux salariés victimes d'un accident de contamination radioactive

ouvrier-soudeur.jpgUn grave accident du travail est survenu ce jeudi 22 Octobre 2020 dans l’installation Comurhex-II d'Orano sur le site atomique du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Deux salariés « robinetiers » , sous-traités de la société Endel, ont reçu sur l’ensemble du corps une grande quantité de poudre d'hexafluorure UF6 - un composé de l'uranium - alors qu’ils intervenaient sur une tuyauterie. Un des intervenants s'étant coupé, sa plaie a vraisemblablement pu être contaminée. De très sérieuses suspicions de contamination interne des deux salariés existent aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 26 septembre 2020

Intimidation : la gendarmerie empêche un rassemblement "Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs" devant le site atomico-chimique du Tricastin

socatri-plan-Tricastin.gifLe pouvoir durci depuis des mois et des années la répression contre toute forme de contestation de son hégémonie sur le peuple et la population. Arrestations arbitraires, contrôles d'identité récurrents, menaces de mise en garde à vue, restriction des droits fondamentaux et libertés individuelles et des droits collectifs, mises sous écoutes téléphoniques et internet, procès : le système, à bout de souffle, se fait de plus en plus violent. Ce samedi 26 septembre, les gendarmes ont empêché la tenue d'un rassemblement au Tricastin dans le cadre de l'appel national "Notre maison brûle et nous ne regardons plus ailleurs" initié à l'occasion du sinistre anniversaire de la catastrophe de "Lubrizol".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 9 juillet 2020

La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée

EPR-Flamanville.jpgLa Cour des comptes, en ce début juillet 2020, livre un rapport sévère et juste de l'échec opérationnel et financier du réacteur atomique EPR toujours en construction à Flamanville (Manche). Tout comme l'inutilité de poursuivre le programme de "grand carénage" des vieux réacteurs nucléaires délabrés. Sont mis en cause le processus, les méthodes, les financements et même les capacités techniques de la filière nucléaire et de EDF. Une dérive orchestrée par les premiers de cordée sortis de l'Ecole militaire Polytechnique et de l'Ecole des Mines formant la technostructure décisionnaire de la politique énergétique et militaire française. Des super-diplômés qui se sont affranchis allègrement de toute responsabilité, de l'intérêt commun, ont plongé copieusement la main dans les finances publiques du pays pour financer leur délires fous. Avec l'aval des représentants officiels de l'Etat sortis de l'ENA et de Sciences Po et en échappant à toute sanction ou poursuite judiciaire réelle. Une caste qui a pris le pouvoir et fait sécession du reste du pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 juin 2020

Mox : Fin de partie pour Areva-Orano aux USA contraint de vendre aux enchères son matériel nucléaire

vente-encheres.jpgLe projet délirant d'Areva-Orano d'usine états-unienne de combustible MOX c'est fini. Le glas sonne pour le rêve américain de Anne Lauvergeon et de ses successeurs : lancé en 1999 avec des fonds gigantesques de 8 milliards de dollars - déjà dépensés dans la construction de l'usine - le projet initié dans le cadre d'un accord entre les Etats-Unis et la Russie de démantèlement et récupération de 34 tonnes de plutonium militaire avait été arrêté fin 2018. A présent, pour se renflouer, les actionnaires liquident par une vente aux enchères « 450.000 pièces » nucléaires neuves et encore emballées pour la plupart. Du jamais vu qui en dit long sur la piteuse situation de l'atomisme dans le monde. Un nouveau fiasco pour le nucléaire tricolore qui risque de coûter cher aux contribuables français.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juin 2020

Areva-Orano Tricastin : des contrôles qui tournent à la pagnolade mais révèlent le chaos quotidien

Areva-Orano_ville_irradiee_N-U.jpgLes 8 et 9 juin 2020 une  inspection inopinée des inspecteurs de l'ASN vient tester la prévention des pollutions et la maîtrise des déversements polluants accidentels chez Areva-Orano au Tricastin. Le contrôle des installations nucléaires « Georges Besse 1 »  (INB no 93) - ex-Eurodif Production – révèle plus que des lacunes. Mais, bon bougre, la pseudo autorité laisse deux mois à l'exploitant nucléaire pour faire... ses remarques. Pourtant des dysfonctionnements multiples existent tout comme les risques environnementaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 4 juin 2020

L'ASN constate que c'est le bordel dans le nucléaire : ni EDF ni Orano ni le CEA ne sont à la hauteur des enjeux notamment de sécurité. Alerte générale nationale.

2020-05-28_rapport-ASN-2019_couv.jpgL'exigence de qualité, de la culture de sûreté comme de la rigueur professionnelle dans la conduite des projets nucléaire n'est pas au rendez-vous estime l'ASN dans son dernier rapport annuel. Et cela concerne les constructions neuves comme les projets de reprise et conditionnement des déchets anciens ou encore le démantèlement et les grands travaux de maintenance . Dit en des mots moins retenus : c'est le bordel et la catastrophe atomique peut survenir à n'importe quel moment. Plus de 1400 incidents nucléaires ont affectés les installations atomiques françaises en 2019. Soyons fiers : le prochain crime atomique sera tricolore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 mai 2020

Orano-Areva condamnée pour publicité mensongère et trompeuse, visant à induire le public en erreur

logo_JDP-Publicitaire.jpgLe  Jury de déontologie de la publicité vient de donner raison aux antinucléaires : les propos d'Orano-Areva dans sa campagne de propagande médiatique pour redorer le blason du nucléaire sont faux et mensongers. Les centaines de milliers d'euros dilapidés par le nucléariste pour arroser les médias et manipuler les lecteurs sont mensongers. Le Jury estime que la publicité est trompeuse et de nature à induire le public en erreur sur la réalité des actions de l’annonceur en matière de développement durable.  Ce jugement est un nouveau grain de sable dans 70 années de domination , de mensonges et de crime contre l'environnement et la santé des citoyens.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 11 mars 2020

Nucléaire et coronavirus : un salarié d'Orano en Mongolie contaminé. La doctrine nucléaire "Codirpa" testée sur les français.

coronavirus.pngLa gestion par les autorités françaises de l'épidémie/pandémie du coronavirus, nommé Covid-19 par l'OMS, ressemble à s'y méprendre à la doctrine "Codirpa"* de gestion post-accidentelle nucléaire. Les autorités, dépassées et soucieuses avant tout du buziness et du fonctionnement économique capitaliste, rejettent sur les individus la responsabilité de leur contamination. Sordide : si vous êtes malades ou vos enfants le sont c'est que vous avez été négligents.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 16 décembre 2019

Areva/Orano : découverte de défauts de conception et de fabrication du Mox

crayon-uranium_recateur_Cattenom.jpgDes défauts de fabrication des crayons de "Mox"d'Orano/Areva viennent d'être découverts : les pastilles contiennent trop de plutonium et dans les crayons la réaction nucléaire est plus forte à certains endroits qu’à d’autres. Et 22 réacteurs nucléaires continuent à fonctionner en France avec des pastilles de Mox surdosées en plutonium et des crayons mal conçus générant des flux de neutrons non homogènes et donc encore plus risqués. Et ces défauts étaient connus de EDF depuis... 2016 !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 26 novembre 2019

Scandale : durant le séisme du Teil, les capteurs sismiques de l'IRSN au Tricastin ont été en saturation. Une information gardée secrète pendant 15 jours !

0_logo_pdf.pngDans une note publiée sur son site internet, ce 26 novembre 2019, l'IRSN confirme ce que nous disions dès le 11 novembre : le site atomique du Tricastin a ressenti plus violemment qu'à Cruas le tremblement de terre. C'est ce site atomique qu'il faut mettre à l'arrêt de toute urgence. A tel point que les capteurs installés en plusieurs points se sont trouvés en "saturation" maximale. L'information a été tenue secrète pendant 15 jours après le séisme du Teil (Ardèche). Scandaleux !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 13 novembre 2019

Séisme : Il faut mettre à l'arrêt définitif les installations nucléaires

2019-11-11_seisme_teil-4513219.jpgLe séisme d'intensité 5,4 sur l'échelle de Richter a frappé le sud-est du pays ce 11 novembre 2019 à 11h52 à quelques dizaines de kilomètres des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse). Les 4 réacteurs nucléaires de Cruas ont du être arrêtés en urgence, ce qui n'est pas le cas au Tricastin. La Coordination antinucléaire du sud-est appelle et exige la mise à l'arrêt immédiate et définitive de toutes les installations nucléaires de France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 20 octobre 2019

Exercices de crises nucléaires : manoeuvres de poudres aux yeux et d'enfumages

2019-10-15_exercice-crise_Orange_Vaucluse_helico.jpgCycliquement, les autorités se lancent dans des actions de communication pour tenter de se convaincre et de convaincre la population qu'en cas d'accident nucléaire « on maîtrise ». Dernièrement les préfets du sud-est et les nucléaristes ont mobilisés pompiers, gendarmes, policiers et hélicoptères pour des parades technocratiques en total décalage avec les menaces et dangers. Revue de détails à Nîmes, Orange et au Tricastin.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 2