_

Badrakh-Energy.jpgUn ressortissant français travaillant en Mongolie est le premier cas confirmé de Covid-19 à être recensé dans le pays asiatique, où des mesures de confinement ont été imposées, ont annoncé mardi les autorités mongoles. Ce Français n'aurait pas respecté la quarantaine obligatoire de quatorze jours à son arrivée dans le pays le 2 mars en provenance de Moscou, a précisé la ministre mongole de la Santé, Davaajantsangiin Sarangerel.  Il s'agit d'un employé d'une filiale locale du géant français du nucléaire Orano, appelée "Badrakh Energy", selon la même source.

On retrouve dans ce comportement toute l'arrogance de la nucléocratie, sûre d'elle en toute circonstance et pourtant si peu rationnelle.

L'extraction de l'uranium en Mongolie

Cette coentreprise à capitaux français, mongols et japonais est spécialisée dans l'extraction d'uranium. Elle compte 80 employés, Mongols en quasi-totalité. Le ressortissant français, au lieu de rester confiné dans son hôtel, se serait rendu sur un site minier d'extraction d'uranium dans la province de Dornogovi (sud-est), toujours selon la ministre de la Santé.

atome-missile-otan.jpgLa Mongolie, qui compte 3 millions d'habitants, a également annoncé mardi une interdiction d'entrer et de sortir des municipalités du pays pendant une durée de six jours. La capitale Oulan-Bator et toutes les villes de province sont « mises en quarantaine jusqu'au 16 mars pour enrayer l'épidémie », a déclaré le vice-premier ministre, Enkhtuvshin Ulziisaikhan, lors d'une conférence de presse. La Mongolie avait déjà suspendu ses liaisons aériennes avec la Corée du Sud et le Japon. Elle avait aussi fermé ses frontières avec la Chine, épicentre de l'épidémie de Covid-19 avec plus de 80 000 personnes contaminées, dont plus de 3 100 mortellement. Les autorités mongoles interdisaient déjà jusqu'au 30 mars l'entrée sur le territoire national de tous les étrangers ayant séjourné durant les quatorze jours précédents en Corée du Sud, au Japon, en Iran ou en Italie.

En France les autorité testent le "Codirpa"

La technocratie sanitaire d'Etat (ministère et agences de santé) teste grandeur nature, pour l'épidémie/pandémie de corona-virus la doctrine de gestion post-accident nucléaire nommée "Codirpa" (1). Elle vise principalement à faire en sorte que l'économie capitaliste continue à tourner y compris au détriment de la gestion et de la protection sanitaire des populations. Ainsi les autorités relevant le niveau admissible de radioactivité de 1mSv à 20mSv par heure décident de condamner la population à des maladies et souffrances certaines au nom d'un rapport sordide entre coût économique et risque sur la santé.

coronavirus-triple.jpgParallèlement la stratégie des pouvoirs économique et d'Etat développe une idéologie propagandiste visant à culpabiliser les habitants en leur faisant endosser individuellement  la responsabilité de leur éventuelle contamination. Si vous tombez malade c'est que vous n'avez pas su vous protéger individuellement. On retrouve également cette idéologie mortifère dans la doctrine "Ethos" mise en place à Tchernobyl et Fukushima et dans les territoires contaminés par la radioactivité, et imposée aux populations, suite aux explosions des centrales nucléaires.

Les effets du virus sur le nucléaire : risques accrus

Les exploitants nucléaires et le pouvoir politique auront-ils la sagesse et la dignité de mettre à l'arrêt immédiatement les installations nucléaires afin d'éviter que les opérateurs en salle de commande des réacteurs et les autres intervenants-salariés ne s'affaissent comme des mouches à leur poste de travail  victimes du covid-19. Faute de quoi l'enchaînement des situations conduira tout droit à la réaction en chaîne finale.

Ce que vous réservent les autorités, le plan Codirpa à télécharger ici : https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/risques/pdf/plannational_parties1et2_270114.pdf

__

* Comité Directeur pour la gestion de la phase Post Accidentelle d'un accident nucléaire ou d'une situation d'urgence radiologique (CODIRPA) a été créé en 2005. Sous le pilotage de l'ASN (Agence de Sûreté Nucléaire)

(1) https://www.asn.fr/Informer/Actualites/L-ASN-publie-les-nouvelles-recommandations-du-Codirpa

src : https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-plus-de-4-000-morts-dans-le-monde-un-francais-infecte-en-mongolie-10-03-2020-2366418_40.php