fbfc_Areva_Drome_Romans.jpgLundi 13 septembre lors du démontage d’un ancien four d'enrichissement d'uranium-235 de l'usine EDF-Framatome de Romans-sur-Isère (INB63), l'analyse isotopique de la matière uranifère retrouvée au sein du four a révélé un enrichissement supérieur au pourcentage de 20% maximum autorisé pour les réacteurs de recherche atomique et cibles d’irradiation à usage médical. La maîtrise du risque de criticité ne pouvait donc plus être assuré et ce n'est que le 21 septembre 2021 que Framatome a déclaré cette menace à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)