Mot-clé - tribunal

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 23 septembre 2017

Areva veut instrumentaliser la justice, mais la justice fait son travail

Sans_titre-1_copier.jpgAreva a voulu instrumentaliser la justice en portant plainte contre des antinucléaires, mais ne s'attendait sans doute pas à cela : la justice, sereine, a conduit une audience riche, constructive, et équitable, et c'est le nucléaire qui a été, de fait, mis en accusation. Quel qu'il soit, favorable ou défavorable, c'est un jugement historique qui interviendra lors du délibéré du 11 octobre. Petit complément au compte rendu, très beau et vivant, de Francesca...

Lire la suite...

Comment l'Impossible Procès est devenu Possible, Francesca y était : son témoignage.

champignon_atomique.jpgLe Procès que tous jugeaient Impossible, a eu lieu au Palais de Justice, le mardi 12 septembre 2017, devant la 17ème chambre de Paris, spécialisée en droit de la presse. Ca se lit comme un thriller...

Lire la suite...

jeudi 14 septembre 2017

Procès d'Areva contre la CAN-SE : jugement mis en délibéré au 11 octobre

2017-09-12_palais-justice-Paris_proces-Areva_contre_CAN-SE_Jean-Revest_01.JPGAu terme de trois heures et demie d'audience, le Tribunal correctionnel de la 17ème chambre de Paris, spécialisée en droit de la presse, a mis en délibéré au 11 octobre le rendu du jugement dans la plainte déposée par Areva contre la Coordination antinucléaire du sud-est. Un rassemblement de soutien à notre ami mis en examen Jean Revest (et au bloguer-relais) s'est tenu devant le palais de justice.

Lire la suite...

samedi 2 septembre 2017

Allemagne : procès contre une activiste pour le blocage-escalade d'un train atomique à destination de... Areva-Malvési-France

Allemagne_train_yelow-cake_Areva.jpgCécile Lecomte, une militante antinucléaire qui vit en Allemagne, est traînée le 6 septembre prochain devant le tribunal de Potsdam (Allemagne) à la suite d'une action à Buchholz contre un train atomique qui acheminait le 8 avril 2016 des matières atomiques à destination de ... Areva Malvési-Narbonne (Aude). Où l'on retrouve là encore le nucléariste français en déconfiture s'en prendre aux citoyens.  Avant sont procès Cécile réaffirme sa détermination : Je sais pourquoi je m'engage et ce n'est pas la répression qui me fera aimer le nucléaire !

Lire la suite...

Dimanche 20 août 2017

Procès-bâillon d'Areva contre la liberté d'expression : "Nous ferons du 12 septembre une dénonciation publique du crime nucléaire". Nous publions les pièces à charge

Close-up of a dead person's feetFace au pot de fer et à la vindicte des tenants de la destruction atomique, l'individu et le collectif citoyen n'ont d'autres armes que la parole jointe à l'acte. D'un côté, les suprémacistes : la violence de la domination institutionnelle et de la prédation économique, environnementale, sur le vivant; et de l'autre : des individus divers et variés en état de légitime défense, en Résistance. Ce procès en diffamation, procès-bâillon intenté par Areva contre la CAN-SE et notre compagnon Jean, est à l'image du totalitarisme rampant qui gangrène la société. Nous publions donc, afin que chacun-e sache et puisse agir, nos propres armes : celles de la connaissance et de la conscience. Voici les pièces à conviction du crime nucléaire et de l'implication d'une entreprise qui ne veut pas être nommée.

Lire la suite...

vendredi 21 juillet 2017

Procès contre un militant antinucléaire : le 12 septembre à Paris soutenons notre compagnon face à l'ogre Areva

Ils_ne_nous_feront_pas_taire.jpg_-.jpgLe 12 septembre prochain notre compagnon antinucléaire Jean Revest est traîné par Areva devant le tribunal de Paris, coupable aux yeux de l'atomiste d'avoir publié un écrit critiquant le nucléaire. Ni pour saccage ou détérioration mais simplement pour avoir oser penser et s'être exprimé. Le lobby veut faire un exemple pour effrayer tout un chacun et faire taire à tout jamais la moindre critique de l'ordre atomique. Face à cette déclaration de guerre contre la liberté d'expression : venons soutenir notre ami devant les grilles du Palais. Il encourt 1 an d'emprisonnement et 45 000€ de punition. Exigeons la relaxe !

Lire la suite...

vendredi 9 avril 2010

Soutien aux populations victimes du nucléaire, le 17 juin 2010 devant le tribunal de Carpentras

Le Collectif Antinucléaire 84 soutien les populations victimes du nucléaire . A la suite des graves incidents nucléaires survenus à répétition en Vaucluse en juillet 2008 dans les installations d'Areva - 74 kg d'uranium s'étaient échappés de l'usine Socatri (société auxiliaire Tricastin) et s'étaient répandus dans l'environnement - des riverains et militants écologistes avaient déposé une plainte en justice.

Lire la suite...