|

Mot-clé - toxique

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 14 juin 2020

Incendie à bord d'un sous-marin nucléaire en rade de Toulon

2020-06-12_pompiers-Toulon_.jpgUn incendie s'est déclaré vendredi 12 juin 2020  à 10h35 à l'avant de l'un des six sous-marins nucléaires d'attaque de l'armée française, le « Perle », en cale sèche dans l'arsenal militaire de Toulon (Var). Une quarantaine d'employés travaillaient à bord quand le sinistre s'est déclenché. Il a fallu quatorze heures aux 250 pompiers et sous-mariniers pour maîtriser le sinistre, parti dans une zone peu accessible du sous-marin. Les compartiments de propulsion atomique n'auraient pas été touchés selon la préfecture maritime de la Méditerranée tandis qu'étaient recherchés« d'autres foyers » éventuels. Tandis que d'importantes fumées noires se répandaient alentours, les autorités affirmaient qu'il n'y aurait pas eu de rejets radioactifs .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 22 mai 2020

Appel du 17 juin « Agir contre la réintoxication du monde »

appel_17_juin_2020.pngNous avons aperçu pour la première fois dans nos existences ce qui serait encore possible si la machine infernale s’arrêtait enfin, in extremis. Nous devons maintenant agir concrètement pour qu’elle ne se relance pas. Chacun-e est appelé à rejoindre et déterminer localement les secteurs qui leur semblent le plus évidemment toxiques à mettre à l'arrêt, dont le nucléaire évidemment.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 3 décembre 2019

Orano/Areva va raser une forêt protégée pour exploiter une mine d’uranium au Kazakhstan

2019-07-31_Bruno-Le-Maire_ministre-français-Economie-Finances_Askar Mamine-Premier-ministre-kazakh.jpgOn en apprend plus sur les raisons obscures de la visite de Bruno Le Maire à Nur-Sultan au Kazakhstan le 30 juillet dernier. Le ministre français des Finances y était en service commandé pour le compte d'Orano/Areva. A l'issue de sa visite, le pouvoir Kazakh autorise par décret au bénéfice de la joint-venture KATCO (51% Orano/Areva)  la destruction d'une forêt protégée endémique menacée de "saxaoul" qui faisait l’objet d’une interdiction de coupe sur 366 hectares pour y permettre l’exploitation d'uranium nécessaire aux réacteurs nucléaires français et à la bombe atomique tricolore. Une destruction de l'environnement et des espèces protégées moyennant quelles contre-parties?

Lire la suite...

Partagez ! Partage