2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgAlors que depuis le 26 juillet un incident mettant en jeu la sécurité affecte le réacteur nucléaire n°2 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) - une panne sur l’un des quatre capteurs de mesure autour de la cuve où se produit la réaction atomique - ce n'est que le 2 août que l'électricien nucléariste a déclaré l'incident à l'ASN. Une dissimulation qui en cachait une autre : la défaillance du système de mesure de la puissance dans le coeur même du réacteur. Or dans cette situation périlleuse le réacteur aurait du être immédiatement mis à l'arrêt dans les huit heures, ce qui n'a pas été le cas...