|

Mot-clé - sous-traité

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 5 mars 2021

Tricastin. Rescapé d’un cancer, il dénonce les dangers du nucléaire : « Nous sommes de la chair à canon ».

Partagez ! Partage

2020-09-26_cricastin.jpgVictime d’un cancer de la thyroïde alors qu’il travaillait comme "sous-traité" dans l’industrie nucléaire, dont le Tricastin , Patrice Girardier dénonce les conditions de travail dangereuses des petites mains de l’atome : « Nous, les sous-traitants d’EDF, sommes de la chair à canon. »

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 octobre 2020

Orano-Tricastin : deux salariés victimes d'un accident de contamination radioactive

Partagez ! Partage

ouvrier-soudeur.jpgUn grave accident du travail est survenu ce jeudi 22 Octobre 2020 dans l’installation Comurhex-II d'Orano sur le site atomique du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Deux salariés « robinetiers » , sous-traités de la société Endel, ont reçu sur l’ensemble du corps une grande quantité de poudre d'hexafluorure UF6 - un composé de l'uranium - alors qu’ils intervenaient sur une tuyauterie. Un des intervenants s'étant coupé, sa plaie a vraisemblablement pu être contaminée. De très sérieuses suspicions de contamination interne des deux salariés existent aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 16 avril 2016

Victoire pour les sous-traitants du nucléaire : la « faute inexcusable » d’un employeur enfin reconnue

Partagez ! Partage

Tricastin_Centrale_Nucleaire_Prise_et_Rejet_Eau_Refroidissement_Canal_Donzere_Mondragon.jpgLe 15 avril 2016, le Tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de l’Essonne a reconnu la faute inexcusable de la société ENDEL dans la mort d'un salarié du nucléaire. Christian Verronneau était entré comme salarié sous-traité au service du nucléaire civil d'EDF, de ceux qui effectuent les tâches les plus dangereuses telles la décontamination, le tri des déchets, la pose de matelas de plomb sur des tuyaux très fortement radioactifs... Christian est mort à l’âge de 57 ans dans de terribles souffrances. C’est la première fois en France que la faute inexcusable d’un employeur de la sous-traitance du nucléaire est reconnue par la justice. Oui le nucléaire tue au quotidien, ici, en France aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage