|

mercredi 22 juillet 2015

Le "Grand carénage" d'EDF est du bidon. La preuve par Cruas

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgAnnoncé à grand renfort de propagande, le "Grand Carénage" des centrales atomiques d'EDF devait assurer la poursuite des réacteurs pour dix ans de plus. Pour quelques milliards d'euros par tête de pipe on allait voir ce qu'on allait voir. Las! Le "GC" du réacteur nucléaire n°4 de Cruas en Ardèche tourne au fiasco après son deuxième arrêt en urgence quelques mois seulement après son redémarrage.

Lire la suite...

vendredi 29 mai 2015

Tricastin : nouvel arrêt en urgence du réacteur n°4 de la centrale atomique

Tricastin scram (arrêt à chaud automatique) du réacteur n°4 le jeudi 28 mai 2015 à 14h15Une nouvelle fois, ce jeudi 28 mai 2015 vers 14h15, la centrale nucléaire du Tricastin a dû arrêter en urgence son réacteur n°4 à la suite d'une surchauffe anormale détectée par les appareils de contrôle. Cet arrêt à chaud non-programmé et en urgence (scram) est le second en cinq mois sur le même réacteur. Une forte présomption de rejets d’iode 131 se fait jour.

Lire la suite...

dimanche 8 février 2015

Fuite radioactive confirmée au Tricastin : EDF avoue avoir menti

Tricastin_reacteur_fissure.jpgEDF a menti. Le 31 décembre 2014, le réacteur délabré n° 4 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin se mettait en arrêt d'urgence (scram) après une tentative de redémarrage. Un dégazage accompagné d'un immense panache de fumée suivait des bruits assourdissants de sifflements et de détonations. Les détonations de sur-pressions furent entendues jusqu'à 12 km au-delà du site nucléaire. Alors que l'organisation indépendante "Next-Up" révélait que ses mesures démontraient des rejets de radioactivités dans l'air, EDF affirmait la main sur le cœur qu'il n'en était rien. Aujourd'hui, EDF avoue publiquement qu'il a menti : oui il y a bien eu des rejets radioactifs. Du tritium ... et peut-être d'autres contaminants radioactifs.

Lire la suite...