|

dimanche 19 septembre 2021

Tricastin : arrêt d'urgence du réacteur atomique n°2

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgNouvel arrêt d'urgence du réacteur n°2, ce 17 septembre 2021, qui avait pourtant passé sa 4ème visite décennale et obtenu le feu vert de l'ASN. Chez le nucléariste comme chez le pseudo-gendarme du nucléaire c'est le silence sur l'origine de l'incident. Un réacteur atomique et un site nucléaire à mettre au rebus en urgence. Une histoire qui finira mal.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 septembre 2021

Cruas : nouvel arrêt d'urgence (scram) du réacteur atomique n°4

Cruas_Meysse_reacteur_nr4_batiment_confinement_simple_enveloppe_11_10_2013.jpgCe jeudi 9 septembre 2021, à 13h51, le réacteur nucléaire n°4 de la centrale de Cruas-Meysse a subit un incident de sécurité entraînant son arrêt automatique d'urgence. L’origine exacte de l’événement n'était pas encore identifiée par EDF près de 24h plus tard. Déjà le 12 août la défaillance de l'un des deux groupes électrogènes à moteur diesel de secours avait affecté ce réacteur. Il venait d'être redémarré trois jours plus tôt après sa mise à l'arrêt pour économiser les produits de fission atomique depuis le 27 juillet. Comme à l'accoutumé EDF tente de minimiser la situation tandis que l'ASN ne communique toujours pas d'information.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 août 2021

Incident et arrêt en urgence du réacteur nucléaire n°1 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche)

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgJeudi 5 août 2021, à 12h20, le réacteur nucléaire n°1 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s’est arrêtée brutalement en urgence (Scram). L’origine exacte de l’incident n'est pas encore connue, les équipes d'EDF tentent de comprendre ce qu'il se passe. Ce réacteur avait été reconnectée au réseau électrique le mardi 27 juillet à 20h40 après son arrêt depuis le 20 février dernier pour une visite partielle des installations suite à plusieurs problèmes. Depuis, la puissance du réacteur augmentait régulièrement. Deux  autres réacteurs sur trois du site atomique connaissent aussi des défaillances.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 22 juillet 2015

Le "Grand carénage" d'EDF est du bidon. La preuve par Cruas

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgAnnoncé à grand renfort de propagande, le "Grand Carénage" des centrales atomiques d'EDF devait assurer la poursuite des réacteurs pour dix ans de plus. Pour quelques milliards d'euros par tête de pipe on allait voir ce qu'on allait voir. Las! Le "GC" du réacteur nucléaire n°4 de Cruas en Ardèche tourne au fiasco après son deuxième arrêt en urgence quelques mois seulement après son redémarrage.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 29 mai 2015

Tricastin : nouvel arrêt en urgence du réacteur n°4 de la centrale atomique

Tricastin scram (arrêt à chaud automatique) du réacteur n°4 le jeudi 28 mai 2015 à 14h15Une nouvelle fois, ce jeudi 28 mai 2015 vers 14h15, la centrale nucléaire du Tricastin a dû arrêter en urgence son réacteur n°4 à la suite d'une surchauffe anormale détectée par les appareils de contrôle. Cet arrêt à chaud non-programmé et en urgence (scram) est le second en cinq mois sur le même réacteur. Une forte présomption de rejets d’iode 131 se fait jour.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 8 février 2015

Fuite radioactive confirmée au Tricastin : EDF avoue avoir menti

Tricastin_reacteur_fissure.jpgEDF a menti. Le 31 décembre 2014, le réacteur délabré n° 4 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin se mettait en arrêt d'urgence (scram) après une tentative de redémarrage. Un dégazage accompagné d'un immense panache de fumée suivait des bruits assourdissants de sifflements et de détonations. Les détonations de sur-pressions furent entendues jusqu'à 12 km au-delà du site nucléaire. Alors que l'organisation indépendante "Next-Up" révélait que ses mesures démontraient des rejets de radioactivités dans l'air, EDF affirmait la main sur le cœur qu'il n'en était rien. Aujourd'hui, EDF avoue publiquement qu'il a menti : oui il y a bien eu des rejets radioactifs. Du tritium ... et peut-être d'autres contaminants radioactifs.

Lire la suite...

Partagez ! Partage