Mot-clé - scientifique

Fil des billets - Fil des commentaires

Dimanche 30 octobre 2016

Bella Belbéoch, physicienne nucléaire, résistante antinucléaire, n'est plus

bella_belbeoch.jpgNotre amie scientifique Bella Belbéoch, retraitée du Commissariat à l'énergie atomique, n'est plus. Figure de proue de la résistance à l'atomisme, ingénieur-docteur physicienne nucléaire, elle a vouée toute sa vie à la dénonciation de la destruction de l'atome civil et militaire. Auteur de nombreuses publications scientifiques elle fut la première, avec son mari, à exiger et militer pour l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire. La CAN-SE salue avec respect son engagement humaniste sans faille.

Lire la suite...

samedi 15 novembre 2014

Disparition d’Alexandre Grothendieck : un scientifique antinucléaire de la première heure

Grothendieck.jpgAlexandre (Alexander) Grothendiec, scientifique antinucléaire a connu dans sa jeunesse plusieurs camps d’internement tandis que son père, anarchiste juif et russe, mourait à Auschwitz après avoir participé avec sa mère à la guerre d’Espagne au sein des Brigades internationales. Pacifiste et précurseur en France de l'engagement intellectuel et de terrain d'opposition au crime nucléaire civil et militaire, il demeura convaincu que seule la conscience dans l'action pouvait permettre de contrer l'hydre démoniaque de la prédation atomique. Saluons un homme, un scientifique de conviction qui a toujours refusé de mettre son savoir et ses compétences au service de la domination des peuples et de la barbarie.

Lire la suite...

vendredi 7 juin 2013

Lettre ouverte à Monsieur Etienne Vernaz

Dans une "lettre ouverte" au co-fondateur du dysneyland de la destruction atomique ("Visiatome" à Marcoule), un participant avisé s'insurge contre l'attitude de celui-ci lors du débat contradictoire de Tavel (Gard) qui l'opposait au physicien antinucléaire Pierre Péguin.

Lire la suite...

Lundi 9 janvier 2012

Une immense arnaque d’extrême dangerosité : Iter

1083_RS130_014656.jpgChronique d’une faillite annoncée. Au delà des sommes considérables affectées à la réalisation d’Iter - sommes qui seraient tellement plus utiles et créatrices d’emplois si elles étaient affectées à l’utilisation de l’énergie solaire qui nous arrive naturellement plutôt que de vouloir reconstituer le soleil en usine.
Des études récentes montrent que ce projet a peu de chances d’aboutir et que surtout il est très dangereux.

Lire la suite...

Lundi 25 juillet 2011

Appel international de physiciens pour un embargo sur l'emploi de bombes à l'uranium "appauvri" en usage actuellement par l'occident en Lybie.

L'Association Internationale des Physiciens Pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (IPPNW) tire la sonnette d'alarme sur l'utilisation par les puissances occidentales d'armes à l'Uranium dit "appauvri" et les très graves effets sur la santé des populations civiles et des militaires. Ces armes de destruction intensive (les bombes sales des pays riches) ont été utilisé en Irak, dans les Balkans, et aujourd'hui en Libye par l'aviation occidentale. Loin d'être "appauvri" la radioactivité de ces bombes est terrible : les particules d'aérosol générées dans un état « céramique » très dur sont retenues dans les poumons et près des ganglions lymphatiques pour une période prolongée. Conséquence : l'augmentation du risque de dommages cellulaires dû aux radiations alpha. La folle Areva (NC) à fabriqué au 30 décembre 2001 plus de 190 000 tonnes d'Uranium UA (sur le site de Pierrelatte notamment). Les scientifiques lancent un appel à l'embargo sur l'emploi de ces bombes à l'uranium UA.

Lire la suite...