|

lundi 30 janvier 2023

Alerte Tricastin : la Direction de EDF tente de s'octroyer un droit permanent à polluer, à contaminer, à tuer

Annexe-4_Retour-experience_rejets_DBO5+DCO+MES+azote+phosphore_STEP-Tricastin_2013-2017.jpgEDF tente d'obtenir l'augmentation de ses limites de prélèvements/consommation d’eau et de ses rejets d'effluents liquides et gazeux - radioactifs, chimiques, calorifiques - dans l'environnement  pour ses réacteurs nucléaires de sa centrale atomique du Tricastin. Comme plus de 99,99% de la population ne se rend pas quotidiennement sur le site internet de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) personne n'a connaissance de la pseudo enquête publique visant à faire valider cette exigence. Démarrée le 15 janvier 2023 cette enquête se terminera dans quelques jours le 15 février 2023 et, sans réaction de la population, octroiera un droit à contaminer/polluer/tuer la faune et la flore aquatique tout en réduisant les contrôles d'impact sanitaires et sur l'environnement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 18 janvier 2023

Tribune libre de scientifiques : les faibles doses de radioactivité générées par les installations nucléaires portent atteinte à la santé des travailleurs et de la population.

Annie-Thebaud-Mony_Marie-Ghis-Malfilatre.jpgAnnie Thébaud-Mony - sociologue et directrice de recherche honoraire à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) - et Marie Ghis Malfilatre - sociologue postdoctorante au laboratoire Pacte de l'université de Grenoble-Alpes, spécialiste des conditions de travail dans l'industrie nucléaire - publient une tribune dans le journal "le Monde" alors que débute mardi 17 janvier l'examen par le Sénat à majorité pro-nucléaire du "projet de loi" permettant d'accélérer les procédures liées à la construction de nouvelles installations nucléaires. Elles mettent en évidence le déni démocratique et les dissimulations des maladies induites par la radioactivité, dont sont victimes notamment les travailleurs du secteur et la population atteinte par les faibles doses récurrentes rejetées quotidiennement par les installations nucléaires.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 17 novembre 2022

Déclaration de guerre du gouvernement contre l'environnement, la santé, la démocratie pour imposer l'implantation de nouveaux réacteurs nucléaires EPR2 en France

les-miracles-de-la-novlangue-nucleariste.jpgAlors que le Conseil d'Etat a retoqué le projet gouvernemental et de E.Macron de détruire la loi pour imposer l'implantation de nouveaux réacteurs nucléaires en France, estimant également que "il n'y a pas de raison impérative d'intérêt public majeur" aux EPR2 (révisant à la baisse des éléments de sécurité de l'actuel EPR) : le gouvernement tente de passer en force. Il vient d'adopter un nouveau texte qu'il entend faire voter par l'Assemblée Nationale fin 2022/début 2023. C'est le coup d'Etat permanent de la nucléocratie contre les populations, le peuple. L'opposition à cette folie capitalistique destructrice doit se faire entendre.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 3 octobre 2022

Liens entre cancer et nucléaire (centrales, site atomique du plateau d'Albion) : interview de Annie Thébaud-Mony, et conférence le 20 octobre 2022 à Avignon

Annie-Thebaud-Mony_Europe1.jpgLe jeudi 20 octobre 2022 au Palais des Papes à Avignon, se déroule à l'initiative du "GISCOP 84" (1)  - dont l'équipe du service d'Oncologie-Hématologie du Centre Hospitalier d'Avignon - une journée  "Cancers professionnels - Cancers évitables. Une recherche-action dans le Vaucluse pour vaincre les cancers professionnels". A cette occasion  nous rediffusons l'interview réalisée par "Europe 1" de Annie Thébaud-Mony, sociologue de la santé et directrice de l’unité Inserm « Groupement d’Intérêt scientifique sur les cancers d’origine professionnelle » à l’université Paris XIII sur le thème "L’armée est-elle responsable des cancers des vétérans qui travaillaient sur le plateau d’Albion (site de la force de frappe nucléaire française) ?" ainsi que sa conférence sur les atteintes à la santé de l'industrie nucléaire et l'intervention de Philippe Billard, travailleur de la sous-traitance du nucléaire .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 21 avril 2022

26 avril 1986 : il y a 36 ans la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) s'abat sur toute l'Europe et le monde entier, et ce n'est pas fini

tchernobyl_pere-et-fille.jpgRien n'est réglé depuis 36 ans et le début la catastrophe nucléaire de la centrale atomique de Tchernobyl (Ukraine, ex-URSS). Les premiers de corvée, les peuples souffrent sur l'autel de la folie de la destruction atomique dite civile. La France n'est pas épargnée malgré les mensonges d'Etat proférés et relayés par les médias institutionnels : les cancers de la thyroïde se multiplient. Ce mardi 26 avril 2022 : Rassemblement à Avignon à 18h devant l'hôtel de ville. N'oublions pas, souvenons-nous, soyons solidaires des victimes, agissons pour nous libérer de la terreur nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 21 octobre 2021

Qu'il soit "petit", "grand" ou colossal : un réacteur nucléaire c'est la mort radioactive, des contaminations et pollutions, des déchets mortels, du CO2

NuScale-Nuclear-Reactor-3.pngLes fanatiques politiciens de la destruction atomique, les gouvernements abrutis aux ordres de la technocratie nucléariste et des castes techno-économiques issus de Polytechnique et de l'Ecole des mines, défendent bec et ongles leur monstruosité. Sortis dernièrement du chapeau du magicien manipulateur Macron : les SMR (en anglais siou plait "Small Modular Reactor"),  soit-disant petits réacteurs nucléaires, qui distilleront un peu plus  de radioactivité mortelle sur l'ensemble du territoire français et au-delà. Avec la bénédiction souhaitée de l'Europe et leur financement comme "énergie verte". La filière nucléaire française étant en faillite et renflouée régulièrement par les contribuables, les fanatiques espèrent relancer à l'international, pour se redorer le blason et les caisses, un hypothétique marché de la mort en kit.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 7 août 2021

Avignon : 3000 manifestant.es défendent les libertés sous un déluge de pluie

2021-08-07_Avignon_non-au-pass-sanitaire_00.jpgPas de répit face à la violence d'Etat et l'autoritarisme du pouvoir instaurant une ségrégation entre habitants sous couvert de "passe nazitaire". Le déluge de pluie qui s'est abattu sur Avignon n'a pas empêché plus de 3000 personnes de converger et défiler dans les rues de la capitale de Vaucluse pour s'opposer à l'arbitraire, à l'exclusion de la société de ceux et celles qui refusent de tomber dans les peurs irrationnelles. Au coude à coude jeunes et moins jeunes, piqué.es et non inoculé.es, parmi lesquels les antinucléaires du CAN84, ont fait front aux attaques du pouvoir contre les libertés.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 8 mai 2021

Rapport 2021 de l'IRSN sur les effets délétères du tritium sur la santé : depuis le début les dés sont pipés et les informations publiques erronées

0_logo_pdf.pngLe dernier rapport de l'IRSN (6 mai 2021) sur l’état des connaissances relatives aux effets biologiques du tritium révèle un aveux jusqu'ici caché par la sphère nucléocratique et l'Etat : les dés des expérimentations étaient pipés, les informations rendues publiques biaisées tant en France qu'au niveau international et des organismes officiels. Autre révélation : le tritium provoque bien des dommages à l’ADN et à des effets cytogénétiques conduisant au cancer lors d'une exposition chronique au tritium à des niveaux d’exposition plus faibles et des durées d’expositions plus longues comme le subissent les habitants de la vallée du Rhône et riverains des centrales nucléaires.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 23 avril 2021

Risques nucléaires : à quand la fin du monopole des experts internationaux producteurs d'ignorance?

experts.jpgDeux chercheuses, Christine Fassert (Socio-anthropologue, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Tatiana Kasperski (Chercheure associée au Departement des Humanités, Universitat Pompeu Fabra) ont étudié et analysé comment depuis l’accident de Tchernobyl la monopolisation de l’autorité du savoir sur les radiations ionisantes a été instrumentalisé par un ensemble restreint d’organisations (l’Agence internationale de l’énergie atomique/AIEA, la Commission internationale de radioprotection/CIPR et le Comité scientifique des Nations unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants/UNSCEAR). Par un jeu d’alliances et de cooptations, ces organisations se constituent en un ensemble monolithique sur le risque radiologique. À partir de ce moment, les points de vue différents portés par des individus, des scientifiques « dissidents » parfois au coeur même de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Europe ou appartenant à des organisations indépendantes sont systématiquement délégitimés et renvoyés à une forme de marginalité péjorative militante.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 21 mars 2021

L'Autorité de Sûreté Nucléaire valet de la nucléocratie politico-militaire

2021_marianne-baillonnee.jpgTandis que RTE (Réseau de Transport d’Electricité), filiale d'EDF, lance une consultation publique sur des scénarios énergétiques techniques et complexes de long terme qui n’engagent à rien, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) valide les exigences d'EDF contraires à la sûreté nucléaire et à la sauvegarde de l'environnement et du climat. Et ce afin de faire perdurer la filière mortelle en prolongeant de 10 ans les vieux réacteurs délabrés et en couvrant les malversations de l'EPR en construction à Flamanville (Manche) par EDF. Histoire aussi de donner un temps à rallonge pour construire six nouveaux réacteurs nucléaires en France. Pendant ce temps de mascarade anti-démocratique, le public n’est pas consulté sur la seule question fondamentale qui le concerne : voulez-vous l’arrêt du nucléaire ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 mars 2021

Tricastin. Rescapé d’un cancer, il dénonce les dangers du nucléaire : « Nous sommes de la chair à canon ».

2020-09-26_cricastin.jpgVictime d’un cancer de la thyroïde alors qu’il travaillait comme "sous-traité" dans l’industrie nucléaire, dont le Tricastin , Patrice Girardier dénonce les conditions de travail dangereuses des petites mains de l’atome : « Nous, les sous-traitants d’EDF, sommes de la chair à canon. »

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 21 juin 2020

Covid19 et nucléaire : un médecin de Vaucluse témoigne

Bernard-Senet.jpgIl est toubib généraliste, vit en Vaucluse et est retraité depuis quelques années. Il a été médecin du travail aussi. C'est un être engagé dans de nombreuses causes, un humaniste*. Il livre ici un témoignage de terrain, sensible et clairvoyant, loin de la propagande et des manipulations officielles.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 16 juin 2020

Le CAN84 aux côtés des soignants en grève

2020-06-16_manifestation_soignants_Avignon_11.jpgMardi 16 juin 2020 les personnels soignants des hôpitaux, des Ephad et services sociaux ont retrouvé le chemin de la lutte après la pandémie du covid19. La santé, bien commun, nécessite la reconnaissance du travail des premiers de corvée, de meilleures conditions de travail et l'augmentation des salaires, l'embauche de personnels et des moyens financiers pour l'hôpital public. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) était aux côtés des personnels de santé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 25 février 2019

Le nucléaire, bon pour la santé ? une soirée-débat avec la CAN-SE organisée à Aix en Provence

2019-01-18_UPPA_CANSE_Nucleaire_Bon-pour-la-sante.jpgDepuis sa naissance, notamment en France, l’industrie nucléaire tient un discours rassurant : une industrie propre et sûre, une énergie peu polluante,… Mais les citoyens ont le droit de connaître, outre ce discours officiel, les analyses critiques citoyennes, écologiques et scientifiques, qui sont aujourd’hui formulées. L'Université Populaire du Pays d'Aix à ré-ouvert le débat, le 18 janvier dernier, lors d'une soirée animée par des militants de la CAN-SE.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 7 août 2018

Arrêt en urgence du réacteur 3 de Cruas-Meysse : des rejets d'iode radioactif131 se sont produits et ont été tus

Prélèvements eau Rhône pour contrôle activité radiologique (CN Tricastin)Canicule ? Niveau du Rhône insuffisant ? Débit inférieur au minima requis ? Problème technique ? Perte de réseau ? Edf n'en sait rien mais toujours est-il que le réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s'est mis en "arrêt d'urgence" (Scram)* ce dimanche 5 août 2018 vers 18h. Rejets d'iode radioactif131 et contamination à la clef. Le Rhône et son affluent Isère présentent une situation très critique pour les installations nucléaires et la santé des habitants, la pollution radiologique par insuffisante dilution des rejets.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 juillet 2018

Rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire : pipeautage, cartes biaisées et incohérences afin de maintenir l'Ordre atomique

2018-06-28_rapport-parlementaire-nucleaire_securite-surete.pngLa montagne accouche d'une souris, mieux elle entérine la poursuite du nucléaire et permet aux élu-es de se donner bonne conscience. Sur le dos de la santé et de la vie de la population, en entérinant la contamination durable de la planète et la production de déchets mortels refilés aux générations futures. La « Commission », composée à 90% de macronistes et d'élu-es liés au nucléaire, réinvente les Shadock. Voici une analyse-critique du « rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire ».

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 janvier 2018

Depuis la catastrophe nucléaire : près de 50% des enfants de la région de Fukushima sont atteints de kystes, nodules et cancers de la thyroïde

thyroide_enfant_Fukushima_radioactivite.jpgLe "Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism" révèle que 145000 des 295 000 jeunes de moins de 18 ans auscultés à Fukushima présentent des déficits thyroïdiens et des risques de cancer de la thyroïde. Soit 49 % ! Ce sont les résultats de l'examen échographique thyroïdien dans les trois ans après l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima. L'enquête sur la santé à Fukushima (Fukushima Health Management FHMS) atteste de l'horreur nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 14 décembre 2017

Chaises musicales pro-nucléaires au ministère de la santé et à la Haute Autorité de la Santé

IRSN_Dominique-Le-Guludec_Haute-Autorite-Sante.pngLe lobby nucléaire verrouille de plus en plus la société. Après la nomination d'Agnès Buzyn, ancienne Présidente de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, en tant que ministre de la santé du gouvernement Macron/Philippe, c'est au tour de sa successeuse à la tête de l'IRSN, Dominique LeGuludec d'être nommée Présidente de la Haute Autorité de Santé. Un gros problème de conflit d'intérêt notamment si une catastrophe nucléaire se produit en France, non ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 10 juillet 2017

Poubelle illégale nucléaire de Solérieux en Drôme-Vaucluse : la contestation s'organise, l'omerta institutionnelle se fissure

Solerieux_Tumulus_comparatif_1280_Duo.jpgCa bouge en Drôme et Vaucluse contre l'omerta des institutions et la complicité des forces économiques régionales. Ce jeudi 6 juillet des citoyens antinucléaires ont organisé une rencontre avec les habitants du secteur de La Baume de Transit contre la décharge sauvage de déchets nucléaires enfouis par Areva sur le territoire de la petite commune de Solérieux. Malgré les tentatives d'obstruction des autorités - parfois violentes - le mouvement est lancé avec comme objectif que les responsables soient poursuivis, récupèrent et éliminent leur déjections radioactives.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 2 mai 2017

Pour le lobby nucléaire mondial : la Terre est une poubelle

poubelle_la_hague.gifLa folie n'est pas l'apanage d'une nationalité spécifique. Partout dans le monde, du Canada à la France en passant par les Etats-Unis et la Russie et les quelques autres pays nucléarisés, le lobby atomique et ses valets politiciens tentent d'imposer leurs agissements diaboliques au monde : enfouir sous terre et un peu partout sur le globe leurs déchets radioactifs mortels. Que nos enfants la boucle et se démerdent avec. Ce crime doit être sanctionné.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 4