|

Mot-clé - salarié du nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 26 mai 2013

Travailleurs du nucléaire victimes de la radioactivité : combien sont-ils, combien sommes-nous ?

2013-05-20_sous-traitants-du-nucleaire-combinaison.jpg« Techman industrie » est l’une des nombreuses entreprises sous-traitantes privées à laquelle EDF et les autres entités du lobby nucléaire délèguent leurs responsabilités et contraintes générées par leurs activités de destruction atomique. Les salariés de ces sous-traitants sont les plus exposés à la radioactivité des installations car envoyés en première ligne pour le sale boulot. Nombre de ces « liquidateurs » sont atteint de cancers et d’atteintes à leur santé. Témoignages et Résistance…

Lire la suite...

mardi 13 novembre 2012

Rien A Signaler : l'insécurité nucléaire sous Omerta

accident_nucleaire_montage_3.jpgChaque jour, les directions des entreprises du lobby nucléaire, font pression sur les salariés et techniciens contrôleurs pour qu'ils se taisent, qu'ils indiquent "RAS" sur le livret de bord du réacteur nucléaire alors que sont constatés des dysfonctionnements, des détériorations et des failles de sécurité qui mettent en péril les travailleurs et les populations riveraines... Témoignages de l'intérieur des centrales de la mort.

Lire la suite...

vendredi 9 novembre 2012

Fukushima : décontamination et dédommagements pourraient coûter 100 milliards d'€uros au bas mot

2012-11-01_fukushima-decontamination-et-dedommagements--100-mds-euros_site-nucleaire-detruit_2.jpgLe coût financier de l'accident nucléaire de Fukushima, comprenant la décontamination et les dédommagements des victimes, pourrait atteindre 100 milliards d'euros, le double de la somme initialement prévue, selon la compagnie gérante de la centrale. Mais le véritable coût économique dépassera dans tous les cas et de loin ce qui sera effectivement pris en charge par Tepco ou l'Etat japonais, car il faudra y inclure tous les "effets collatéraux" sur le commerce, l'industrie, le secteur touristique, etc...  et pas seulement dans la préfecture de Fukushima mais dans l'ensemble du Japon. Sans parler du coût humain, sanitaire, médical, traumatique des populations sur plusieurs décennies...

Lire la suite...

mercredi 8 février 2012

Salariés du nucléaire : l'Etat japonais discrimine et recrute les travailleurs comme des prostituées

2011-10-31_corium_poupee_Fukushima.jpgNasubi est engagé depuis 1986 dans la défense des droits des travailleurs journaliers, notamment dans les « yoseba », grands marchés de main-d'œuvre temporaire largement sous contrôle des yakuzas, que l'on trouve à Tokyo (San'ya), à Osaka (Kamagasaki) ou encore à Yokohama (Kotobuki). Le nucléaire concerne les castes inférieures de la société, contraintes d'aller travailler dans les centrales. En juillet 2011, Nasubi a publié sous ce nom d'emprunt, un « Manuel de sécurité à l'usage des travailleurs du nucléaire ». Nous l'avons rencontré le 11 décembre 2011 à Tokyo, peu avant le départ d'une manifestation antinucléaire, devant les bâtiments du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie.

Lire la suite...

jeudi 9 juin 2011

Journée Internationale Pour l'Arrêt du nucléaire (Communiqué de Presse du CAN84)

« Science sans conscience n'est que ruine de l'âme » (Rabelais, humaniste français) . A l’appel de la société civile japonaise, une journée internationale d’action pour l’arrêt immédiat du nucléaire aura lieu le 11 juin dans le monde entier et, dans notre département à Avignon et dans le Gard à Pont-St-Esprit

Lire la suite...

jeudi 26 mai 2011

Précaires du nucléaire : EDF se défausse du risque

Dans une interview, la sociologue et Directrice de recherche honoraire à l’Inserm, Annie Thébaud-Mony*, jette une lumière crue sur la maintenance des centrales nucléaires et sur les risques d'incidents et d'accidents qui découlent de la fragilisation des salariés et de la politique de précarisation dans la gestion des travailleurs par le lobby nucléaire. Témoignage sur ces "invisibles" les plus exposés et en errance d'un site nucléaire l'autre.

Lire la suite...