|

Mot-clé - séisme

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 28 novembre 2019

2 répliques après le séisme du 11 novembre non loin des sites atomiques de Cruas et du Tricastin

2019-11-11_seisme-carte_population.jpgDeux répliques du tremblement de terre du 11 novembre qui a frappé non loin des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse) ont eu lieu ces 13 novembre et 23 novembre. D'une magnitude de 2,2 et 2,8 sur l'échelle de Richter, ces répliques du plus important tremblement de terre depuis 20 ans en France, ont été ressenties non loin du Teil (Ardèche) et Montélimar (Drôme). L'IRSN a identifié la faille sismique des Cévennes à l'origine de ces séismes. Pas rassurant pour les sites atomiques.

Lire la suite...

mardi 26 novembre 2019

Scandale : durant le séisme du Teil, les capteurs sismiques de l'IRSN au Tricastin ont été en saturation. Une information gardée secrète pendant 15 jours !

0_logo_pdf.pngDans une note publiée sur son site internet, ce 26 novembre 2019, l'IRSN confirme ce que nous disions dès le 11 novembre : le site atomique du Tricastin a ressenti plus violemment qu'à Cruas le tremblement de terre. C'est ce site atomique qu'il faut mettre à l'arrêt de toute urgence. A tel point que les capteurs installés en plusieurs points se sont trouvés en "saturation" maximale. L'information a été tenue secrète pendant 15 jours après le séisme du Teil (Ardèche). Scandaleux !

Lire la suite...

vendredi 15 novembre 2019

Après le séisme du 11 novembre en Ardèche, qu’en est-il du nucléaire régional

politique_autruche.jpgLundi 11 en fin de matinée, un séisme d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle de Richter a gravement touché la ville du Teil en Ardèche (en face de Montélimar à une dizaine de kms des réacteurs de Cruas, à une trentaine de ceux du Tricastin, et à une quarantaine du site nucléaire de Marcoule qui, facteur aggravant, y reçoit et conditionne le plutonium destiné aux réacteurs « moxés » (1)). C’est le séisme le plus important survenu en France en seize ans. Au delà des victimes (1 mort et des blessés), les habitants de la région se sont immédiatement inquiétés du risque de catastrophe atomique et de l’état des centrales nucléaires.

Lire la suite...

jeudi 14 novembre 2019

Séisme : le document officiel qui déjà accusait EDF-Cruas d'incapacité et de dissimulation

ASN Rapport Contrôle Séisme Centrale Nucléaire Cruas-MeysseEn date du 12 novembre 2009, dix ans avant le séisme qui a frappé non loin des centrales nucléaires, l'ASN avait adressé au Directeur EDF-Cruas le rapport d'une inspection ayant eu lieu le 9 octobre 2009.  EDF n'était déjà pas préparé à faire face à un séisme ! Pire : les bâtiments de commandement n'étaient pas assurés de résister à un séisme. Et aujourd'hui ? Alors que le Directeur se démène pour manipuler la presse en organisant une visite de sous-sols propres comme de la porcelaine, on est bien loin de cette réalité avec les réacteurs du Tricastin qui pataugent eux dans l'eau et une radioactivité hors norme.

Lire la suite...

samedi 13 juillet 2019

Tricastin : EDF à nouveau sermonné et rappelé à l'ordre par l'ASN pour les défaillances de la digue de protection de sa centrale nucléaire

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLe 27 septembre 2017, l’ASN avait imposé la mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin du fait d’un risque de rupture d’une portion de 400 mètres de la digue du canal de Donzère-Mondragon en cas de séisme. Le canal mesure  24 km. L’inondation résultant de la rupture de la digue pouvait conduire à un accident de fusion du "combustible" nucléaire des quatre réacteurs tout en rendant particulièrement difficile la mise en œuvre des moyens de gestion d’urgence internes et externes. Deux ans plus tard, ce 10 juillet 2019, l'ASN tape à nouveau du point sur la table. Mais mezza voce . Que la digue soit réparée pour ... 2020 voire 2022. Et les réacteurs atomiques peuvent continuer à fonctionner. Ils se foutent de vous.,,

Lire la suite...

jeudi 18 avril 2019

Risque de rupture en cas de séisme sur 28 réacteurs atomiques dont le Tricastin et Cruas

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpg28 réacteurs nucléaires de 900 MWe ne résisteraient pas à un séisme car leurs vases d’expansion du circuit de production d’eau glacée sont défaillants avec des serrages insuffisants et des ancrages non fixés, C'est à l’occasion d’une vérification à la centrale nucléaire du Tricastin, il y a 10 mois, en août 2018 mais annoncé que ce 15 avril 2019 par l'ASN,  que EDF a constaté ces défauts et menaces. Le refroidissement des équipements nucléaires ne serait plus assuré, les systèmes de ventilation seraient bloqués, la salle de commande et des bâtiments électriques seraient inopérationnels, le circuit de production d’eau glacée dysfonctionnerait.

Lire la suite...

jeudi 28 septembre 2017

Tricastin-Danger : l'ASN impose à EDF d'arrêter la centrale nucléaire et à Areva de ne pas relancer deux de ses installations

tricatin-1-2.jpgPar décision du 27 septembre 2017, l’ASN vient d'imposer à EDF la mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin dans les délais les plus courts. Il en va de la sécurité et de la survie de toute une région face à la menace atomique. C'est une première en France. Si l'actuelle injonction de l'Autorité de Sûreté Nucléaire s'appuie sur un risque de rupture d’une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon qui protège en théorie le site atomique, une autre décision vise aussi deux des installations d'Areva implantées sur le même site. Et là ne réside pas toute la menace.

Lire la suite...

jeudi 13 juillet 2017

La septième nuit du septième mois

2017_japon_Tanabata_fete.jpgLe 7 juillet 2017, alors que l’on fête Tanabata au Japon, qu’Hambourg reçoit le G20 sous les cris des manifestants, que New York vote la prohibition de l’arme nucléaire, que Fukushima tremble sous de nouvelles secousses sismiques au moment où l'on contraint les populations à rentrer vivre dans les zones contaminées, les tensions entre nantis et anéantis se resserrent.

Lire la suite...

dimanche 31 juillet 2016

Un séisme de 4,4 de magnitude a secoué les Alpes à 200km des installations atomiques de Cadarache et du Tricastin

2013-10-14_seisme_alpes-de-haute-provence_alpes-maritimes.jpgCe samedi 30 juillet 2016, à 22h21, un nouveau tremblement de terre de 4,4 de magnitude s'est produit dans les Alpes à quatre kilomètres de Pinerolo (ville italienne de 36 158 habitants). A à peine 200km des sites atomiques de Cadarache et du Tricastin...

Lire la suite...

samedi 4 juillet 2015

Séisme à quelques kilomètres du centre nucléaire de Cadarache

2015-03-03_sismographe-Sainte-Victoire.pngUn nouveau séisme de magnitude 3,1 s'est produit ce vendredi 3 juillet 2015 au petit matin dans le massif de la Sainte-Victoire, non-loin du centre nucléaire de Cadarache (Bouches-du-Rhône), d'Aix-en-Provence et de Marseille.

Lire la suite...

mardi 28 avril 2015

Nepal : un séisme de 7,8 sur l'échelle de Richter non loin des sites nucléaires indiens et pakistanais

2015-04-25_-place-durbar-a-katmandou-nepal-seisme.jpgLe tremblement de terre d'une magnitude 7,8, qui a frappé le Népal samedi 25 avril 2015 à 11h56 et a causé plus de 4500 morts à ce jour (mais le bilan pourrait doubler), a été suivi de près de cinquante répliques, dont deux de magnitudes 6,6 et 6,7. Le Tibet n'est pas épargné non plus bien que les médias n'en parlent pas jusqu'à présent.  La chaîne himalayenne est à la jonction de l'Inde et du Pakistan, pays nucléarisés.  Les sites nucléaires civils et militaires ne sont pas à l'abri si un nouveau séisme survient...

Lire la suite...

lundi 14 juillet 2014

Nouveau séisme de 3,5 dans les Alpes de Haute Provence

2014-07-14_Sismalp_tremblement-de-terre_seisme_juillet-2014_carte140526.jpgUn nouveau tremblement de terre de 3,8 sur l'échelle de Richter s'est produit dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 juillet entre l'Embrunais et l'Ubaye. Après le séisme du 7 avril dernier en vallée d'Ubaye et trois séismes atteignant le seuil de 3,5 sur l'échelle de Richter en trois mois à peine, la recrudescence sismique en Ubaye marque une amplification des risques de détérioration et de fragilisation des dizaines d'installations nucléaires militaires et civiles de la Vallée Rhône-Durance.

Lire la suite...

vendredi 6 juin 2014

Nouveau séisme à moins de 200km des sites nucléaires de Cadarache et du Tricastin

2014-06-05_CAN84_seisme_Alpes-Hautes-Provence_sismographe_panoramic.jpgUne nouvelle fois la terre a tremblé non loin des sites nucléaires de Provence. Ce jeudi 5 juin vers 19h06 un nouveau séisme de 3,1 sur l'échelle de Richter, après celui du 7 avril précédent de 4,8 sur l'échelle de Richter, a frappé les Alpes de Haute Provence. L'épicentre localisé près de Barcelonnette se trouve à moins de 140km du site nucléaire militaro-civil de Cadarache et à moins de 200km de celui du Tricastin.

Lire la suite...

mardi 8 avril 2014

Un séisme de magnitude 5 ressenti dans tout le Sud-Est à quelques kilomètres des sites nucléaires

capture-d-ecran-twitter.jpgUn séisme de magnitude 5 a frappé ce lundi 7 avril 2014 à 21h29 la Provence, des Alpes-du-Sud aux Bouches du Rhône en passant par les Alpes-Maritimes, l'Isère, la Savoie et l'Italie. Une réplique de Magnitude 1,5 sur l'échelle de Richter a eu lieu deux minutes plus tard.  L'épicentre a été localisé par les services du Rénass entre Vars (Hautes Alpes) et Barcelonnette (Alpes de Haute Provence) plus précisément dans les Alpes-de-Haute-Provence à 3 km de Saint-Paul-sur-Ubaye dans la vallée de l'Ubaye. A quelques kilomètres à peine du site nucléaire de Cadarache et de l'implantation du démoniaque ITER, et  des deux autres monstres nucléaires du Tricastin (Vaucluse-Drôme) et de Marcoule (Gard). Il faut les mettre à l'arrêt immédiatement avant l'ultime drame.

Lire la suite...

mercredi 5 février 2014

Questions ouvertes à l'IRSN

colisSuite à la petite vidéo démontrant que l'argilite de Bure, lieu de l'enfouissement prévu (???) des déchets radioactifs, se délite en 16 minutes dans l'eau  (ici ->  L'argilite de Bure dure comme du béton  (*),  Michel Guéritte a interrogé l'IRSN pour demander explication du phénomène. La réponse de l'IRSN disponible ci-dessous (note 1) explique, en substance, que, l'argilite étant "en équilibre avec l'environnement", ce délitement est impossible. A l'heure où l’ASN fixe des exigences complémentaires pour le « noyau dur » (janvier 2014), et demande, entre autres, que les matériels d'ultime secours soient dimensionnés pour des séismes ayant une probabilité de survenir tous les 20.000 ans (auparavant 1000 à 10000 ans), des questions ne manquent pas de se poser sur cet équilibre avec l'environnement, et donc des conditions de délitement de la roche en cas d'aléa sismique ou autre. Ci-dessous figurent donc les questions que je pose de manière ouverte à l'IRSN afin que ses réponses puissent, je l'espère, nous rassurer.

Lire la suite...

mercredi 16 octobre 2013

Alpes du Sud : La terre a tremblé cette nuit

2013-10-14_seisme_alpes-de-haute-provence_alpes-maritimes.jpgUn séisme de magnitude 3,8 sur l’échelle de Richter a été ressenti ce 15 octobre vers 2h47 dans les Alpes-Maritimes et localement à Guillestre, Ceillac, (Hautes-Alpes) et dans la vallée de l’Ubaye (Alpes de Haute-Provence). C'est le plus important séisme qui se soit produit dans les Alpes franco-italiennes depuis celui du 26 février 2012 (magnitude 4,3) de la Haute-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence). Les installations nucléaires de Cadarache et le lieu d'implantation d'Iter ne sont qu'à quelques kilomètres de là...

Lire la suite...

lundi 8 avril 2013

Succession de tremblements de terre en Méditerranée et dans les Alpes à moins de 150km des centrales nucléaires

2013-04-07_Seisme_Corse.jpgPlusieurs séismes se sont produits depuis vendredi et dans la nuit de samedi à dimanche en Méditerranée à l'Ouest d'Ajaccio en Corse, au nord d'Isola 2000 dans les Alpes Maritimes et dans le secteur d'Annecy. La plus forte secousse a été évaluée à 4 sur l'échelle de Richter vers 5h15 du matin. A moins de 200km, les sites nucléaires de Cadarache dans les Bouches-du-Rhône et du Tricastin dans le Vaucluse et la Drôme sont implantés également sur des failles sismiques.

Lire la suite...

jeudi 17 janvier 2013

Inauguration officielle du chantier ITER : une monstruosité criminelle

STOP-ITERLe monstre ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor), pas même sorti de terre, est mal en point. Un projet consternant, que les promoteurs de la destruction atomique ne maîtrisent absolument pas, est un gaspillage d’argent public inacceptable. En étant d'un optimisme qui relève du délire, la production d’électricité par la fusion nucléaire serait pour le XXIIème siècle. En raisonnant de manière sensée, elle ne se fera jamais. La France se voyait déjà le nombril du monde et sera plutôt le dindon de la farce. Le projet pharaonique se dirige vers un fiasco colossal.

Lire la suite...

jeudi 20 septembre 2012

Séisme à 30km du site nucléaire de Cadarache ce mercredi 19 septembre 2012 à 21h

2012-09-19_Seisme_Manosque_1066-photoIntro.panoramic.jpgLa terre a tremblé mercredi soir dans la région de Manosque à une trentaine de kilomètres du Centre atomique de Cadarache (Bouches-du-Rhône) implanté sur la faille sismique de la moyenne Durance. Plusieurs secousses sismiques ont été ressenties le 19 septembre, peu avant 21h, dans la région de Manosque (Alpes de Haute Provence) et dans une grande partie sud-ouest du département comme à Forcalquier et Villeneuve qui serait le centre du séisme. Il s'agit d'un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter.

Lire la suite...

mercredi 7 mars 2012

Tremblements de terre à répétition dans le sud de la France depuis 12 mois

2012-02-05_seisme-Corse.JPGDepuis 12 mois, 13 tremblements de terre de magnitude oscillant entre 3 et 5 ont été recensés dans le sud de la France, la Corse et l'Italie. La Corse en a connu trois, dont un de magnitude 5,5 le 7 juillet 2011 et un de force 4 cinq jours plus tôt. Ce dimanche 4 mars 2012 le séisme était de magnitude 4,4 au large de l'Ile de beauté. Dans les jours précédents c'est à Barcelonette dans les Alpes de Haute-Provence et en Ardèche que les séismes ont été localisés. Quelques mois plus tôt c'était le Gard qui était l'épicentre du tremblement de terre. Les installations nucléaires en activité dans la vallée de Rhône-Durance (Tricastin, Marcoule, Cadarache) menacent toute la Provence et bien au-delà. Il faut les fermer de toute urgence!

Lire la suite...

- page 1 de 2