pregnant belly #2Les préfets du Gard et du Vaucluse viennent de lancer, sous le regard énamouré du Commissariat à l'Energie Atomique, une vaste opération de récupération des pastilles d'iode distribuées à la population depuis des années autour du site nucléaire militaro-civil de Marcoule. Arguant d'une mise à l'arrêt de 2 réacteurs les autorités tentent de faire croire à la population qu'il n'existe plus de risque nucléaire pour la santé. Un rideau de fumée que dénonce fermement la Coordination antinucléaire du sud-est.