.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 11 mai 2017

Poubelle nucléaire de Hanford aux Etats-Unis : effondrement d'un tunnel de déchets radioactifs

PRC-Plutonium-Finishing-Plant_First-McCluskey.jpgUn tunnel rempli de déchets radioactifs s'est effondré  près d'une ancienne installation militaire d'extraction de plutonium et d'uranium sur le site de  stockage atomique de Hanford dans l'Etat de Washington aux USA.  Depuis 2008 le français Areva est l'un des intervenants impliqués dans les opérations de démantèlement/assainissement du site.

Lire la suite...

jeudi 10 septembre 2015

Fukushima : le tonneau des danaïdes, rien n'est réglé et le crime nucléaire empire

Japon_enfants_dosimetres.jpgCe ne sont pas les antinucléaires conséquents qui le disent mais le très officiel Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) français : à Fukushima "compte tenu des dégradations très importantes subies par les barrières de confinement des matières radioactives, des rejets diffus se poursuivent toujours dans l’atmosphère, de même que dans le sol et donc les eaux souterraines." Malgré les moyens colossaux déployés par l'exploitant nucléariste depuis 4 ans, la catastrophe nucléaire sanitaire et environnementale porte atteinte à la survie de la planète. Sans espoir ni certitude de retour à la "normale". Ou l'on apprend aussi qu'ils ont utilisé de simples batteries de bus et de voitures pour parer à la catastrophe nucléaire. Puis des batteries de voitures personnelles ! Et que les autorités ont trafiqué les normes de sécurité pour envoyer au casse-pipe les travailleurs.

Lire la suite...

vendredi 1 mars 2013

Nouvel incident sur le site nucléaire du Tricastin : trop c'est trop, fermeture immédiate du site nucléaire du Tricastin

2013-02-28_Tricastin_incident-EDF_CAN84.jpgUn nouvel incident vient de se produire ce jeudi soir à la centrale nucléaire du Tricastin, l’une des plus vieilles centrales nucléaires du pays dont les réacteurs –mis en service dans les années 1980/81 - ont dépassé leur âge limite de 30 ans. C’est le 1000ème incidents/accidents qui survient sur le site nucléaro-chimique civil et militaire du Tricastin depuis sa création. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse demande sa fermeture immédiate et définitive.

Lire la suite...

samedi 1 octobre 2011

Accident nucléaire de la Centraco : mensonges avérés, le four contenait 4 tonnes de matériaux radioactifs et 500 fois plus de radioactivité que déclaré

Mensonges à tous les étages : le four accidenté qui a entraîné la mort d'un ouvrier, brûlé un autre ouvrier (sous-traitant ) à 85% et blessé plusieurs autres, contenait en fait 500 fois plus de radioactivité que l'exploitant ne l'avait déclaré et validé aussitôt par les autorités. Que valent dans ces conditions de manipulation de l'opinion publique les affirmations de non-diffusion de radioactivité dans l'atmosphère? D'autant, que l'Autorité de Sureté Nucléaire déclare à présent qu'elle ne publiera pas de données chiffrées du fait de... l'enquête judiciaire en cours! Une version nouvelle du secret défense?

Lire la suite...

mardi 27 septembre 2011

Centraco : le CAN84 s'adresse au Président de l'ASN

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse et des antinucléaires du Gard viennent ce 24 septembre d'interpeller directement le Président de l'Autorité de Sureté Nucléaire. Ils lui demandent de communiquer la réalité de la Centraco et de ce qui s'est passé ce 12 septembre. Trop de zones d'ombres, trop d'incohérences, trop d'incertitudes et trop de silences. La population et les salariés ont droit de savoir. C'est aussi une obligation légale et règlementaire. Le Collectif antinucléaire attend des réponses précises qu'il rendra publique.

Lire la suite...

vendredi 23 septembre 2011

Fukushima en Provence

Des champs, des cultures, de l'élevage, des villages, des entreprises, des administrations et des commerces, des locataires et des propriétaires, des enfants, des écoles, des transports scolaires,.. une vie ordinaire et du jour au lendemain plus rien. Terminé. Expulsés, contaminés, irradiés, impropres à la vie, la santé atteinte, les enfants affublés de compteur Geiger autour du coup, les troupeaux abattus, les semis et les vergers abandonnés, leur commercialisation interdite, les rues des villes envahies d'herbes sauvages et d'excréments d'animaux errants, le silence. C'est ainsi dans la région de Fukushima. Ce pourrait être en Provence, dans le sud de la France, dans n'importe région du pays.

Lire la suite...

vendredi 2 septembre 2011

Japon : le travail héroïque des ouvriers sacrifiés à l’intérieur de Fukushima

Le journaliste japonais Kazuma Obara a souhaité visiter l’intérieur de la centrale de Fukushima Daiichi afin d’y rencontrer ceux qui y vivent tous les jours, qu’il considère comme des héros. Bravant sa propre peur de la radioactivité, il a réussi à s’introduire dans le site nucléaire. Cela n’a été possible que grâce à l’aide d’un contact qui y travaille et qui veut que le monde sache dans quelles conditions lui et les autres ouvriers travaillent.

Lire la suite...

vendredi 19 août 2011

Santé / Tchernobyl-Fukushima : pour le scientifique Yury Bandajevski l'impact du nucléaire sur la santé est terrifiant

Yury Bandajevski, Pr de médecine, anatomo-pathologiste, a fondé un hôpital et une université de médecine au coeur des zones contaminées après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl de 1986. Fondateur et premier recteur de l’Université de Gomel (Belarus), Fondateur et Président du "Centre International Ecologie et Santé" de Kiev il a été emprisonné 9 ans par le pouvoir bélarusse pour ses opinions et pour la prise en charge des victimes de Tchernobyl. Grand spécialiste international des impacts sanitaires du nucléaire et atteintes à la santé de la radioactivité, il nous délivre son témoignage scientifique sur la catastrophe de Fukushima qui se poursuit.* Il rappelle que dans les régions de Tchernobyl, 25 ans après, la mortalité dépasse nettement la natalité du fait de l’augmentation permanente du nombre de malades atteints de pathologies cardio-vasculaires et de cancers.

Lire la suite...

mercredi 17 août 2011

Corse : confirmation de l'augmentation importante des atteintes thyroïdiennes après le nuage radioactif de la catastrophe de Tchernobyl

Un rapport d’experts confirme enfin ce que les médecins Corses, et notamment le courageux Denis Fauconnier, déclarent depuis 25 ans sur les atteintes sanitaires sur la population de la plus grande catastrophe nucléaire civile (avant Fukushima) survenue à Tchernobyl en Ukraine le 26 avril 1986. Ce rapport atteste de l'augmentation très importante de la proportion des atteintes (cancers, goitres) à la thyroïde de 44% à 100% supérieure aux autres affections endocriniennes. Une décision de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris étant attendue le 7 septembre prochain sur le sort du professeur Pierre Pellerin (ancien patron du Service central de Protection contre les Rayons ionisants/SCPRI), mis en examen en 2006 pour “tromperie aggravée” qui avait affirmé sans rougir que le nuage radioactif s'était arrêté à la frontière! Les populations du sud-est ont aussi reçu leur dose...

Lire la suite...

vendredi 12 août 2011

Que s'est-il passé à la centrale du Tricastin au mois de mai ?

4 mai 2011, en plein épisode "Fukushima qui continue à ce jour : une défaillance sur le réseau d’alimentation électrique principal a été suivi d’un blocage d’un groupe de grappes de contrôle. En urgence il a fallu arrêter manuellement le réacteur n°1 et à solliciter l’alimentation électrique auxiliaire. Selon l'inspection qui s'en est suivit cet arrêt a bafoué la procédure appropriée et a été contraire aux règles de sécurité. Une fuite dans le bâtiment réacteur s'est produite et il y a eu une contamination du sol à un niveau de 60 Bq/cm2 sur trois étages du bâtiment réacteur. Mais ce n'est pas tout: la direction du site nucléaire à remis rapidement en route la centrale. Horreur de l'Autorité de Sureté Nucléaire, elle même : en agissant ainsi "on a privilégié la compétitivité de l’installation et le redémarrage du réacteur par rapport à la sûreté". Inadmissible!

Lire la suite...

mercredi 10 août 2011

Alerte-Tricastin : les inspections révèlent un pourrissement des installations et une mise en danger permanente. Il faut les fermer immédiatement!

Tricastin représente aujourd'hui une poudrière atomique qui menace toute la Provence et le pays. Les inspections conduites depuis le début de l'année révèlent l'ampleur de la menace : béton des murs éclaté en nombreux endroits, lacunes en matière de surveillance des activités sous-traitées et du respect des règles de radioprotection, non prise en compte ni validation des modifications dans les opérations, non-respect des plans de qualité lors des interventions, absence de documents justificatifs, balisage non-conforme aux prescriptions radiologiques au dessus de la piscine du bâtiment réacteur (BR), mauvaise coordination entre les intervenants notamment intérimaires et l'absence d'appareil de contrôle de radioactivité lors de leurs interventions et l'absence de suivi mensuel de l’ensemble des appareils de radioprotection rendant caduques les mesures de radioactivités, l'absence de procédures dans le cas d’une indisponibilité prolongée d’une source principale externe,...

Lire la suite...

Révélation du CAN84 : Tricastin est une poudrière atomique qui menace toute la Provence et le pays.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) vient de mettre la main sur les courriers que l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) a adressés à la direction de la centrale nucléaire du Tricastin  depuis le début 2011: atterrant ! La situation est catastrophique en matière de sécurité des salariés et des populations riveraines ; incontrôlée en matière de pilotage ordinaire au quotidien ; dangereuse du fait de sa vétusté, de fissures dans le béton et de non-respect des normes et réglementations. Le CAN84 exige à nouveau la fermeture du site nucléaire du Tricastin.

Lire la suite...

dimanche 7 août 2011

Tricastin - Juin 2011 : bricolages et débrouilles sur le réacteur nucléaire n°3 et à tous les étages de la centrale nucléaire

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) a pu se procurer les rapports d'inspections inopinées de l'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire)  des 1er et 7 juin 2011 au Centre nucléaire (CNPE) de Tricastin. A ce moment-là le réacteur nucléaire  n°3 se trouvait à l’arrêt depuis le 21 mai 2011 pour maintenance et rechargement en combustible nucléaire ("crayons"). Un redémarrage du réacteur était prévu le 28 juin 2011. L'état des lieux est alarmant : peu de surveillance sur les travaux sous-traités, non-respect des règles de protection des radiations, absence de balisages conformes à la réglementation. L'autorisation du redémarrage du réacteur nucléaire n°2 s'est faite dans des conditions à peine sécurisée...

Lire la suite...

lundi 20 juin 2011

Alerte USA : la centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska est inondée par le Missouri en crue

La centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska (USA), qui vient d’avoir son combustible usé retiré et dont le réacteur (REP) était en cours de chargement a actuellement son assise foncière inondée par le Missouri en crue depuis le mardi 14 juin 2011.

Lire la suite...

jeudi 1 avril 2010

Tricastin : le danger nucléaire permanent

Après la grave fuite d'uranium du 8 juillet 2008 et de nombreux autres événements au cours de l'été (au Tricastin et également ailleurs en France et dans d'autres pays), le site nucléaire du Tricastin s'est à nouveau retrouvé au coeur d'une nouvelle affaire grave : deux barres de combustibles sont restées suspendues accidentellement, du 8 septembre au 26 octobre 2008, au-dessus du coeur du réacteur n°2. La succession d’incidents nous rappelle que l'industrie nucléaire fait courir continuellement à la population un risque intolérable, non seulement en cas d’incident mais aussi en fonctionnement normal.

Lire la suite...