Mot-clé - répression

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 3 avril 2018

Répression, dictature

repression-basta.jpg1300 heures de mise en cellule, gardes à vue et vérifications d’identité, 18 mois de prisons, et 17 procès. La répression fait rage contre les opposants aux régimes en place, contre ceux qui contestent l'ordre établi, l'ordre atomique : contrôles systématiques d'identité, arrestations arbitraires, coups de matraques, gardes à vue, violations de domiciles, jugement en flagrant délit, campagnes de dénigrements, expulsions, surveillances policières, emprisonnements, intimidations, occupations militaires de l'espace public. Les informations sont évidemment incomplètes car il est toujours difficile de savoir combien de personnes sont en prison. En Turquie ? Corée du Nord ? Turkménistan ? Arabie saoudite ? Gambie ? Soudan ? Russie ? non, bien plus près de nous, ici en France. L'objectif : faire peur.

Lire la suite...

vendredi 2 mars 2018

Atteinte d'Etat aux libertés fondamentales : défendons-nous ! Aujourd'hui Bure demain : vous

Crime sanitaire.jpg.jpgSur ordre de l'Elysée et de Matignon la préfète de la Meuse vient de pondre un arrêté qui « interdit toute manifestation sur les communes de Bure, Mandres-en-Barrois et les communes limitrophes du 2 au 5 mars inclus » alors que doit se tenir ce week-end à Bure une rencontre prévue de longue date entre comités d’opposant.e.s à « CIGÉO ». La Coordination Antinucléaire du Sud-est (CAN-SE) appelle chaque provençal-e, chaque habitant à pendre en main sa destiné, à résister à l'autoritarisme du pouvoir, à rejoindre l'opposition à la démence nucléaire pour faire échec et se libérer de la soumission au dieu atomique.

Lire la suite...

vendredi 23 février 2018

Bure-déchets nucléaires : Fake News du député macroniste de Vaucluse Jean-François Cesarini

LREM_Cesarini_Vaucluse.jpgDans un "twitt" communiqué à la presse le député macroniste de Vaucluse Cesarini prétend que sa permanence a été vandalisée par des antinucléaires lors des actions de soutien aux victimes de la répression violente à Bure. Une "Fake news" institutionnelle immédiatement relayée sans vérification aucune par les médias et le petit monde des politiciens appointés de LREM, LR, PS, FN et PCF. Le CAN84 rétablit les faits, dénonce la manipulation politicienne et l'emballement médiatique. Il est vrai que ce député vient de jouer le rôle d'un chef de gang braqueur dans un vidéo-clip de rap. Confusions...

Lire la suite...

jeudi 22 février 2018

Macron la matraque : le gouvernement envoie 500 militaires contre les opposants à la poubelle nucléaire de Bure

Bure_.jpgL'Etat nucléariste choisit le passage en force, la violence et la répression. Alors que le secrétaire d'état auprès du sinistre N.Hulot, Sébastien Lecornu, se rend à Bure et Mandres ce 22 février et annonçait qu'il rencontrerait les associations : le gouvernement envoie 500 gendarmes pour expulser les occupants du Bois Lejuc près de Bure. Refusons d'être atomisés :  Résistance populaire contre l'horreur nucléaire et l'atomisation du pays. Face à l'écocide nucléaire : appel à converger vers Bure pour ceux qui le peuvent, et à se rassembler à 18h devant les préfectures un peu partout en France.

Lire la suite...

Lundi 15 mai 2017

Il faut sortir Hanna de prison ! Action solidarité en soutien à une activiste antinucléaire incarcérée en Allemagne

bocage-escalade_train_uranium_Allemagne-France_Namibie_Narbonne-Mavesi_Areva.jpegLe lobby nucléaire et ses gouvernements-marionnettes deviennent de plus en plus agressifs face à toute contestation et dénonciation. En France comme en Allemagne ou dans les autres pays nucléarisés. Hanna est actuellement en prison, condamnée à 110 jours d'incarcération pour le blocage d'un train d'uranium nucléaires à destination de Areva-Tricastin. Il faut la sortir des géôles européo-fascisantes. Et organiser le soutien aux autres militants persécutés en Europe.

Lire la suite...

mercredi 10 août 2016

Chine: violente répression de manifestations contre un projet nucléaire d’Areva

manifestation_chine_antinucleaire.pngAux cris de « pas de ça chez moi ! », des milliers de personnes sont descendues durant 3 jours dans les rues de Lianyungang, ville côtière de l’est de la Chine, pour contrer toute tentative d’implanter des installations d'entreposage et de traitement de déchets radioactifs. Cet équivalent du centre de déchets nucléaire de la Hague en France est piloté par Areva et la China National Nuclear Corp (CNNC). Les policiers antiémeute ont fait preuve de brutalités sans nom, un agent allant jusqu'à pointer son arme en direction d’une manifestante. Le gouvernement a du reculer. Le plus grand projet franco-chinois dans le nucléaire a du plomb dans l’aile.

Lire la suite...

Lundi 18 juillet 2016

Déchets nucléaires : 400 résistants à Bure contre la merde radioactive. Répression et tabassage par les milices de l'Andra

2016-07-16_Bure_Andra_antinucleaires_CRS_grenades.jpgLes politiciens veulent faire plaisirs à leurs maîtres. Le lobby nucléaire jouant avec le feu atomique depuis plus de 60 ans n'a jamais trouvé de solution (Il n'en existe pas) aux déchets radioactifs qu'il produit à longueur de journée. Sa volonté : les refourguer aux générations futures et les enfouir sous terre. Dans un premier temps à Bure (en Champagne). Les paysans, habitants et antinucléaires du coin ne l'entendent pas de cette oreille. Ils occupent le bois où doit démarrer le chantier monstrueux. Les CRS et la milice casquée privée de l'Andra attaquent sauvagement les résistants au projet fou.

Lire la suite...

Lundi 23 septembre 2013

Fascisme ordinaire au Tricastin : cet homme est dangereux

De-Agostini_Areva_Tricastin.jpgIl s'appelle De Agostini Fréderic et règne en maître sur le site nucléaire d'Areva au Tricastin. Il en est Directeur-Général et se pense au-dessus de l'humanité et de ces insignifiants travailleurs et citoyens-militants. Alors, dans son arrière cuisine mentale, le diable se lâche pulsionnellement et n'hésite pas à sortir ses crocs. C'est que la bête immonde n'est pas morte. Dans un courriel qui aurait du demeurer secret le Directeur veut bouffer du militant et souhaite que ses équipes "sécurité" le sachent : "Nous sommes dans une guerre médiatique que nous devons gagner... et comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, je souhaite une photo d'un militant au sol, un chien sur lui...(avec) utilisation des mêmes méthodes dans la guerre de l'image". L'expression du fascisme ordinaire.

Lire la suite...

Dimanche 24 février 2013

Inde/nucléaire : F.Hollande complice de la répression contre les citoyens

2012_Inde_Jaipatur_manifestation_antinucleaire.jpgLe lobby nucléaire français tente depuis plusieurs années d'imposer aux populations de l'Inde un complexe nucléaire. Paysans, pécheurs, population refusent ce projet démoniaque à Jaïtapur (comme ailleurs). Au prix de leur sang tant la répression gouvernementale et du lobby est violente dans ce pays qualifié par les médias occidentaux de "plus grande démocratie du monde". François Hollande, métamorphosé en VRP du nucléaire et du complexe militaire, se rend à présent en Inde non-pas pour soutenir la population et les victimes de la répression mais pour soutenir la prolifération nucléaire. La coalition citoyenne démocratique indienne interpelle le Président de la République française...

Lire la suite...

Dimanche 15 juillet 2012

F.Hollande à Avignon : le citoyen antinucléaire toujours suspect et réprimé

2012-07-15_Avignon_0061.jpgSous l’ère Sarkozy ils chassaient le contestataire afin que le seigneur ne puisse être souillé par le peuple citoyen. Des cordons de policiers en tous genres et de gendarmes bottés et casqués cernaient la cité pour maintenir à distance –sous peine d’embarquement au poste de police et de contrôles d’identité prolongés- les antinucléaires et autres rebelles à la casse et à la soumission. Sous l’ère Hollande, rien de nouveau.

Lire la suite...

mercredi 7 décembre 2011

Lutte antinucléaire : la nouvelle donne de Valognes

French police stand guard as the halted train carrying nuclear waste is blocked in CaenCoup d'essai : coup de maître! Belle illustration de l’intelligence collective. Du 23 au 29 novembre 2011 des centaines de personnes venues de différentes régions de France ont retardé le départ d'un train de déchets radioactifs « Castor» venant de la Hague (Normandie) et qui se dirigeait vers Gorleben en Allemagne. Il n'est parvenu a destination qu'avec plus de 90 heures de retard. Regroupés autour d'un campement autogéré à Valognes ces antinucléaires, de toutes conditions et de tous âges, ont manifesté leur résistance à la dictature nucléaire et aux atteinte à la vie perpétrées par l'industrie de la destruction atomique. Loin du formalisme, des stratégies politiciennes surannées et des tentatives de récupération institutionnelles cette action représente une première réappropriation des luttes antinucléaires par la population elle-même. Les militants ont parfaitement mis en oeuvre leur plan d'action, en dépit de l'impressionnant dispositif policier déployé. Témoignages...

Lire la suite...