|

Mot-clé - réacteur nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 3 février 2023

La Belgique ferme définitivement un deuxième réacteur nucléaire atteint par ses 40 ans de fonctionnement

2022-01-31_Belgique_Tihange2_fermeture-definitive.jpgLe réacteur nucléaire n°2 de Tihange en Belgique vient d'être définitivement mis à l’arrêt mardi 31 janvier 2023 au soir, après 40 ans de fonctionnement. C'est le deuxième réacteur mis à l’arrêt, après le réacteur n°3 de Doel en septembre dernier lui aussi après 40 ans et le premier à l’être en Wallonie. Comme depuis 20 ans chacun sait que la centrale doit fermer Engie Electrabel, l'exploitant, à mis en place  une stratégie d'accompagnement pour les travailleurs en liaison avec les syndicats. Ainsi il n'y aura aucune perte d’emploi, chaque travailleur aura soit une nouvelle fonction à l’issue de la fermeture, soit restera actif sur ce réacteur dans le cadre des opérations de mise à l’arrêt définitive en toute sûreté puis de démantèlement, soit s'inscrira dans l'important volume de formations pour ceux qui veulent changer de métier. 

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 janvier 2023

Le baratin de EDF sur la prolongation de ses réacteurs nucléaires au-delà de 40 ans et même 50 ans mis à mal par l'ASN

accident_nucleaire_montage_3.jpgLa durée de fonctionnement des réacteurs nucléaires implantés en France est depuis l'origine de 30 ans. Pourtant EDF martèle sans cesse sa volonté de les prolonger jusqu'à 40 ans voire 50 ans et même 60 ans. Une hérésie criminelle et un gros mensonge dénoncés depuis longtemps par les antinucléaires et que l'ASN vient de confirmer par la voie de son Directeur général devant la Commission des Finances de l’Assemblée nationale. "jusqu’à quand les installations nucléaires pourront-elles fonctionner en toute sûreté ?... EDF doit apporter la preuve que ses réacteurs seront à même d’être prolongés au-delà de 50 ans... combien de temps les cuves peuvent tenir?... aujourd’hui ce n’est pas prouvé. "

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 3 janvier 2023

Tricastin : un manque récurrent de personnel et des formations aléatoires

centre_de_commande_reacteur-nucleaire_Tricastin-2.jpgLa centrale atomique du Tricastin, l'une des plus délabrée du pays et accidentogène, tourne tant bien que mal avec des bouts de ficelles et un manque récurrent de personnel. Au pilotage des réacteurs c'est à la fois une gestion aléatoire des équipes et des formateurs pas très formés qui prévalent. Comme vient de le confirmer une inspection de l'Autorité de Sûreté Nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 8 novembre 2022

Cruas-Meysse : alarme incident sur le réacteur n°3

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgLe 22 octobre 2022 l'alarme s'est déclenchée en salle des commande du réacteur nucléaire n°3 du site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) en arrêt pour maintenance. Les investigations ont révélées un défaut d’isolement électrique du câble de commande de la vanne motorisée du système de contournement de la turbine du générateur de vapeur. Celle-ci est ne pouvait donc plus limiter la pression dans le circuit secondaire et évacuer la vapeur potentiellement radioactive vers l’atmosphère  en fonctionnement normal ou en situation accidentelle.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 1 novembre 2022

EDF embauche des soudeurs américains pour réparer ses réacteurs

corrosion.pngEn mal de manoeuvre qualifiée et compétente et de technicité : EDF vient d'embaucher une centaine de soudeurs étrangers pour réparer ses problèmes de corrosion sur ses réacteurs nucléaires. Ils viennent des Etats-Unis, de chez Westinghouse, la société à qui EDF a acheté voici soixante ans les plans des réacteurs dit tricolores. Avec ce bel exploit le mythe vendu aux français par la propagande d'Etat sur la pseudo indépendance de la France grâce au nucléaire s'effondre publiquement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 août 2022

Tricastin : l'arrêt du réacteur atomique n°3 prolongé pour cause possible de fissures. Un retard de deux mois pour son redémmarage

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerienne.jpgLe réacteur nucléaire n°3 de la centrale atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse) ne redémarrera pas début septembre contrairement au planning initial de EDF. Deux mois de retard pour incertitude sur la tuyauterie du monstre atomique et si elle est touchée ou non par le phénomène de corrosion sous contrainte qui a contraint à mettre à l'arrêt plus de 50% du parc nucléaire tricolore. La production d'électricité par ce vieux réacteur de plus de 40 ans d'âge devrait être relancée selon les voeux de la Direction du site vers la fin octobre.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 août 2022

Double incident nucléaire à la centrale de Cruas-Meysse

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgAlors que depuis le 26 juillet un incident mettant en jeu la sécurité affecte le réacteur nucléaire n°2 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) - une panne sur l’un des quatre capteurs de mesure autour de la cuve où se produit la réaction atomique - ce n'est que le 2 août que l'électricien nucléariste a déclaré l'incident à l'ASN. Une dissimulation qui en cachait une autre : la défaillance du système de mesure de la puissance dans le coeur même du réacteur. Or dans cette situation périlleuse le réacteur aurait du être immédiatement mis à l'arrêt dans les huit heures, ce qui n'a pas été le cas...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 13 juin 2022

Centrale atomique de Cruas-Meysse : système de protection du circuit primaire du réacteur n°3 défaillant, voyant de terminal incendie en rideau, turbopompe d’eau de secours de générateur de vapeur défaillante sur le réacteur n°1

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 15 12 2019Les centrales nucléaires EDF du Tricastin (Vaucluse-Drôme) et de Cruas-Meysse (Ardèche) rivalisent d'inventivité dans la multiplication de défaillances et de situations menaçant le fonctionnement des installations et la sécurité de la région et de ses habitants. Derniers exploits de la direction ardéchoise : système de protection de circuit primaire défaillant, voyant de terminal incendie en rideau, turbopompe d’eau de secours de générateur de vapeur non-opérationnelle, Ca va finir par péter!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 9 juin 2022

Centrale nucléaire EDF de Tricastin : une information judiciaire ouverte pour « non-déclaration d'incident et d'accident», « mise en danger d'autrui » et « faux et usage de faux »

2019-12-26_IR_Centrale_Nucleaire_Tricastin_Reacteur_1_26_12_2019.jpgUne information judiciaire vient d'être ouverte par le Procureur de la République contre EDF-Tricastin  pour "non-déclaration d'incident ou d'accident", « mise en danger d'autrui » et « faux et usage de faux » Elle porte sur une douzaine d'infractions au Code pénal et au Code de l'environnement de début 2017 à fin 2021. L'extrême gravité des faits énoncés sont la suite de la plainte déposée en octobre 2021 contre EDF par un cadre du site atomique.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 7 juin 2022

Faible débit du Rhône et sécheresse : EDF contraint de baisser la puissance de son réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère)

centrale_nucleaire_saint_alban_isere_rhone_01.jpgConséquence de la sécheresse qui menace la France avec un trop faible débit du Rhône et une augmentation de la température des rejets, EDF a été contrainte de baisser la production du réacteur nucléaire n°1 de sa centrale atomique de Saint-Alban (Isère). Les autres réacteurs implantés au long du Rhône sont sous la même menace.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 16 mars 2022

Séisme de 7,3 au large de Fukushima

2011-06-11_Japon-manifestation_antinucleaire.jpgUn violent séisme de magnitude 7,3 s'est produit ce mercredi 16 mars à 23h36 locales (15h36 heure de Paris). Il a été ressenti jusqu'à Tokyo. Une alerte au tsunami pour une grande partie de la côte nord-est a été lancée. L'épicentre de la secousse se situe en mer, à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Minamisoma, (préfecture de Fukushima) à 60 km de profondeur, très proche de celui du séisme qui avait entraîné la triple catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi le 11 mars 2011.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 22 octobre 2021

Défaillance sur le réacteur n°3 du Tricastin. Risques accrus pour la sécurité?

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgPas de communiqué officiel d'EDF Tricastin, pas d'explication, le mutisme mais depuis ce jeudi 21 octobre 2021 à 20:37:07 la production du réacteur nucléaire n°3 a chuté subitement tombant de 915Mwh à 650Mwh puis à 580Mwh un jour plus tard pour devenir nulle 3h45 plus tard. Sur le site internet le nucléariste mentionne une "défaillance fortuite". De quelle nature? avec quels risques? y-a-t-il des rejets supplémentaires de radioactivité dans et à l'extérieur du bâtiment réacteur? Si la loi fait obligation de transparence ici nous en sommes loin, la population et les autorités sont tenues pour quantité négligeable, la santé et l'environnement passent après les intérêts économiques et de pouvoir.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 14 juin 2021

Chine : alerte à la centrale atomique EPR de Taishan. EDF et Areva impliqués, le gouvernement français bloque l'information. Des rejets atmosphériques ont eu lieu.

2021-06-13_Chine_EPR_centrale-nucleaire_Taishan_probeme_fuite_gaz-rare_.jpgNouveau coup dur pour l'EPR d'EDF-Areva. La centrale EPR chinoise de Taishan construite par EDF et dans laquelle le nucléariste français est co-actionnaire à 30 % aux côtés de China General Nuclear Power Group (CGN) est en difficulté. Une fuite de gaz rares a été détectée dans le circuit primaire. Et certainement des rejets atmosphériques radioactifs. Le monstre tricolore de soit-disant nouvelle génération de réacteur atomique, inauguré en grandes pompes par E.Macron, menace deux ans à peine après sa mise en service.  C'est la filiale  EDF-Framatome aux Etats-Unis qui a lancé l'alerte le 14 juin auprès du gouvernement des USA alors que le gouvernement français connaissait la nouvelle depuis le 10  juin et que les médias se taisaient.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 27 avril 2021

Tricastin : coup de chaud sur le refroidissement après la défaillance d’une pompe du réacteur n°1

EDF  CN Tricvastin Réacteur 1 et 2  REP 900 MW  Nuclear Power Plant ReactUn incident sur le moteur d’une pompe du réacteur nucléaire n°1 du Tricastin en réparation pour obtenir son prolongement au-delà de 40 ans aurait pu déboucher sur un accident majeur. Il a été évité de justesse mais l'analyse de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) est sans appel : le vieillissement des installations accroit le risque de catastrophe nucléaire, un ccroissement du risque de fusion du coeur des réacteurs nucléaires. Adieu la Provence, exit la vallée du Rhône, adios la France, exsangue l'Europe.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 juin 2020

Incendie à bord d'un sous-marin nucléaire en rade de Toulon

2020-06-12_pompiers-Toulon_.jpgUn incendie s'est déclaré vendredi 12 juin 2020  à 10h35 à l'avant de l'un des six sous-marins nucléaires d'attaque de l'armée française, le « Perle », en cale sèche dans l'arsenal militaire de Toulon (Var). Une quarantaine d'employés travaillaient à bord quand le sinistre s'est déclenché. Il a fallu quatorze heures aux 250 pompiers et sous-mariniers pour maîtriser le sinistre, parti dans une zone peu accessible du sous-marin. Les compartiments de propulsion atomique n'auraient pas été touchés selon la préfecture maritime de la Méditerranée tandis qu'étaient recherchés« d'autres foyers » éventuels. Tandis que d'importantes fumées noires se répandaient alentours, les autorités affirmaient qu'il n'y aurait pas eu de rejets radioactifs .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 juin 2020

Tricastin : défaillance sur le système d'extraction d’iode radioactive du réacteur atomique n°2

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgA plusieurs reprises, le 14 mars 2020 puis le 22 avril 2020 EDF-Tricastin s'est aperçu que le système d’extraction d’iode radioactive du circuit de ventilation entre le bâtiment réacteur et les bâtiments périphériques du réacteur atomique n° 2 n'assurait plus le confinement des substances radioactives ni la filtration de l’air. Bien que les alarmes aient retenti à plusieurs reprises auparavant EDF met six jours avant de rendre public l'incident nucléaire...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 mai 2020

Cruas : défauts de résistance des groupes électrogènes de secours diesel, la sécurité n'est pas assurée

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxC'est discrètement qu'en pleine crise sanitaire du covid19, le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines. Défauts de montage de raccords et corrosion de portions de tuyauteries viennent s'ajouter aux défauts de résistance au séisme découvert en octobre 2019.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 mars 2020

3 réacteurs de Tricastin à l'arrêt !

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgEt de trois sur quatre ! Les réacteurs atomiques n°2, n°3, n°4 du Tricastin sont mis à l'arrêt. L'un pour quelques jours ou quelques semaines, un autre pour au moins un mois, l'autre pour six mois. La déliquescente centrale nucléaire du Tricastin va mal, très mal malgré les tentatives délirantes de la maintenir en fonctionnement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 3