|

Mot-clé - réacteur nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 juin 2020

Incendie à bord d'un sous-marin nucléaire en rade de Toulon

2020-06-12_pompiers-Toulon_.jpgUn incendie s'est déclaré vendredi 12 juin 2020  à 10h35 à l'avant de l'un des six sous-marins nucléaires d'attaque de l'armée française, le « Perle », en cale sèche dans l'arsenal militaire de Toulon (Var). Une quarantaine d'employés travaillaient à bord quand le sinistre s'est déclenché. Il a fallu quatorze heures aux 250 pompiers et sous-mariniers pour maîtriser le sinistre, parti dans une zone peu accessible du sous-marin. Les compartiments de propulsion atomique n'auraient pas été touchés selon la préfecture maritime de la Méditerranée tandis qu'étaient recherchés« d'autres foyers » éventuels. Tandis que d'importantes fumées noires se répandaient alentours, les autorités affirmaient qu'il n'y aurait pas eu de rejets radioactifs .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 juin 2020

Tricastin : défaillance sur le système d'extraction d’iode radioactive du réacteur atomique n°2

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgA plusieurs reprises, le 14 mars 2020 puis le 22 avril 2020 EDF-Tricastin s'est aperçu que le système d’extraction d’iode radioactive du circuit de ventilation entre le bâtiment réacteur et les bâtiments périphériques du réacteur atomique n° 2 n'assurait plus le confinement des substances radioactives ni la filtration de l’air. Bien que les alarmes aient retenti à plusieurs reprises auparavant EDF met six jours avant de rendre public l'incident nucléaire...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 mai 2020

Cruas : défauts de résistance des groupes électrogènes de secours diesel, la sécurité n'est pas assurée

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxC'est discrètement qu'en pleine crise sanitaire du covid19, le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines. Défauts de montage de raccords et corrosion de portions de tuyauteries viennent s'ajouter aux défauts de résistance au séisme découvert en octobre 2019.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 mars 2020

3 réacteurs de Tricastin à l'arrêt !

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgEt de trois sur quatre ! Les réacteurs atomiques n°2, n°3, n°4 du Tricastin sont mis à l'arrêt. L'un pour quelques jours ou quelques semaines, un autre pour au moins un mois, l'autre pour six mois. La déliquescente centrale nucléaire du Tricastin va mal, très mal malgré les tentatives délirantes de la maintenir en fonctionnement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 20 février 2020

Défaillance du réacteur nucléaire n°1 du Tricastin qui sert de test pour prolonger au delà des 50 ans tout le parc de 900MW

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_03.jpgLe fabuleux réacteur n°1 délabré du Tricastin qui a bénéficié de plus de 5 mois de réparations et de soit-disant mises aux normes de sécurité est en défaillance depuis hier mercredi 19 février en fin d'après-midi. EDF prétendait qu'il était bon pour le service et qu'il avait obtenu la validation pour une prolongation au-delà des 50 ans. On est très loin du compte!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 janvier 2020

Alerte Tricastin : Fuite de tritium radioactif jusqu’à 5300 Bq/l dans l’enceinte géotechnique sous la centrale

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgUne fuite radioactive de Tritium atteignant jusqu'à 1150 Becquerel par litre (Bq /l) pour un maximum autorisé de 1000 Bq/l s'est produite dans l’enceinte géotechnique située sous la centrale du Tricastin. La tuyauterie d‘un réservoir d’effluents radioactifs a laissé s'écouler les rejets mortels durant deux mois sans que la moindre information au public et à la Commission Locale d'Information (Cligeet) ne soit donnée par EDF. Un appareil de mesure piézométrique à même détecté en novembre et décembre 2019  des rejets radioactifs atteignant le niveau faramineux de 5300 Bq/l.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 21 janvier 2020

Offensive pro-nucléaire à l'occasion de la nouvelle programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLa loi énergie-climat et la nouvelle PPE prévoient sounoisement de prolonger l'ensemble des réacteurs nucléaires français au-delà de leur durée de fonctionnement initialement prévue de 30 ans pour en valider, par entêtement purement idéologique et financiers, leur fonctionnement au delà de 40 ans, voire 50 ans ou plus encore comme le réclame le nucléariste EDF. Ni vu, ni connu, à la barbe des populations et sans aucune prise en compte des conséquences sanitaires ni atteintes au vivant et à l'environnement. Duperie ultime : l'annonce de fermetures de réacteurs vétustes et mal en point pour dans... 15 ans et l'implantation sur les sites concernés de réacteurs atomiques EPR. Ignoble.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 30 septembre 2019

Coup de force : EDF lance un appel d'offre européen pour la construction de nouveaux réacteurs nucléaires en France

2019-09-30_EDF-EPR-Bruno-Lemaire-ministre-finance.jpgEnglué dans ses "Bérézina" de Flamanville et anglais, similaires à celle de l'EPR d'Areva en Finlande, EDF vient de publier un appel d’offres pour la construction d'autres réacteurs EPR en France tout en annonçant un surcoût voisinant les 3,5 milliards d’euros pour son chantier d'EPR d’Hinkley Point en Grande-Bretagne.  Le gouvernement et le Président de la République ré-affirment publiquement leur attachement au nucléaire.  La loi de "Programmation Pluri-annuelle de l'Energie" (PPE) votée dernièrement par une majorité de député-es fanatiques pro-atomistes est bien du pipeau. "La Terre se meure, les vieilles magouilles et idéologies demeurent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 24 juillet 2019

Canicule et chaleur : la menace nucléaire. EDF contraint de mettre à l'arrêt des réacteurs atomiques. Ce que les nucléaristes ne veulent pas qu'on sache...

Canal du Rhône Prélèvements Centrale nucléaire du Tricastin réacteur nr4 incendie moteur pompe refroidissement circuit secondaireLe nucléaire ne supporte pas les fortes chaleurs. C'est la panique dans les centrales nucléaires dont les coeurs de réacteur ont besoin d'être refroidis en permanence, jour et nuit, par de l'eau fraîche. Mais les débits des cours d'eau et fleuves sont si bas que les arrêts des réacteurs par l'interruption de la réaction en chaîne atomique, indispensables pour éviter la catastrophe, nécessitent d'évacuer des puissances résiduelles énormes. Elles mettent à mal les générateurs de vapeur et imposent de stocker les effluents radioactifs pour les diluer plus tard dans l'eau des fleuves et de la mer. C'est la "merde"!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juillet 2019

Tricastin : incident sur le réacteur nucléaire n°2 et contamination d'un salarié sous-traité

Canal du Rhône Prélèvements Centrale nucléaire du Tricastin réacteur nr4 incendie moteur pompe refroidissement circuit secondaire4 jours que le réacteur n°2 d'EDF au Tricastin a été arrêté en urgence. 4 jours alors que le 14 juillet, EDF annonçait relancer sa machine infernale rapidement en 24 heures chrono. Mais depuis, de report en report, le nucléariste a été contraint de révéler qu'un travailleur "cordiste" sous-traité a été contaminé lors d'une manipulation de matériel. Mais  que s'est-il donc passé réellement dans le bâtiment auxiliaire nucléaire commun aux réacteurs 1 et 2 alors que le Pdg, Jean-Bernard Levy, venait encourager ses troupes pour le prolongement des réacteurs atomiques au-delà de 40 ans ? A-t-on frôlé ou sommes-nous est en train de subir un accident nucléaire?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 avril 2019

Tricastin : 34 siphons anti-incendie en rideau depuis … 12 ans !

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgUne banale investigation technique vient de révéler que les dispositifs censés empêcher la propagation d’un incendie dans les bâtiments électriques de la centrale nucléaire du Tricastin (Vaucluse-Drôme) ne pouvaient pas fonctionner. Et ce depuis 2007! Douze années sans que quiconque au sein d'EDF ne se soit aperçu que 34  des siphons de sol, normalement remplis d’eau, sont à sec et inopérants !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 27 novembre 2018

Annonce de Macron, fermeture du Tricastin et de Cruas : nous ne sommes pas dupe

Le président de la République annonce ce mardi 27 novembre qu'il serait favorable à inscrire la fermeture de 14 réacteurs nucléaires dans la loi de Programmation Pluriannuelle Energétique. Mais d'une part il laisse à EDF le soin de décider ce qui lui conviendrait le mieux et d'autre part fixe cet objectif d'ici... 17 ans! La duperie continue. La CAN-SE et le CAN84 prennent position.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 15 août 2018

Ukraine : un des 15 réacteurs nucléaires passe aux mains des USA pour son "combustible". Areva-Orano est dans le coup !

ukraine-usa.jpgL'Ukraine nucléarisée se livre aux Etats-Unis. Le réacteur numéro 3 de la centrale de Ioujnooukraïnsk dans le sud de l'Ukraine, fonctionne désormais uniquement avec des produits de fission atomique livrés par l'américain Westinghouse... filiale en faillite du japonais Toshiba. Le français Areva-Orano est partie-prenante de l'opération !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 17 juillet 2018

Réfléchir : qu’adviendra-t-il de nos centrales nucléaires dans un contexte d'effondrement de la société thermo-industrielle?

Belgique_centrale-nucleaire_Tihange_fuite-radioactive.jpgLes écrits sur "le nucléaire après le pétrole" sont rares. Or, s’il y a effondrement économique, comment maintenir les techniciens et ingénieurs à leurs postes ? S’il y a une rupture d’approvisionnement en énergie, et en particulier en pétrole, les procédures d’arrêts seront-elles toutes opérationnelles ? Pouvons-nous laisser des centaines de réacteurs nucléaires à travers le monde (450 réacteurs nucléaires civils dans le monde, 144 en Europe dont 58 en France) à l’abandon fondre les uns après les autres, expulsant dans les airs et les cours d’eau une radiation mortelle ? Faut-il imaginer les employés des centrales atomiques transporter des seaux d’eau pour assurer le refroidissement ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 9 juillet 2018

France-Belgique : les deux pays se menacent mutuellement de mort radioactive

peinture.jpgUn ennemi n’aurait aucun besoin d’arme nucléaire pour attaquer la Belgique, elle a construit des armes nucléaires dans ses villes ! Tout comme la France. Et ces armes s'appellent "réacteur nucléaire" créant les conditions d’une extermination et par là même d’un crime contre l’humanité. France-Belgique : les deux pays se menacent mutuellement de mort radioactive. Laisserons-nous les pronucléaires s’exprimer impunément ?...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 octobre 2017

Forum Social Mondial Antinucléaire à Paris, du 2 au 4 novembre 2017

Logofinal - copieDepuis la première session qui a eu lieu à Porto Alegre en 2001, la dynamique du Forum Social Mondial (FSM) s'est amplifiée et le premier Forum Social Anti-nucléaire s’est tenu au printemps 2016 à Tokyo, puis un second Forum Antinucléaire a eu lieu en 2016 à l’occasion du FSM de Montréal. Cette année c'est la France (pays le plus nucléarisé au monde par habitant) qui accueille la rencontre internationale " Forum Social Mondial Antinucléaire" pour un monde sans nucléaire, ni civil ni militaire. Un foisonnement de thèmes en débat. La Coordination antinucléaire du sud-est y sera...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 23 avril 2017

Nucléaire : une maladie d’État

nucleaire_medicaments.jpgLes formes multiples que revêt la transmission intergénérationnelle de cette maladie d’État qu’est le nucléaire, ne semblent pas émouvoir. Au contraire. "Le nucléaire est un choix français et un choix d’avenir. C’est le rêve prométhéen !", selon Emmanuel Macron, rejoint par Corinne Lepage. S'agit-il d'un rêve prométhéen ou d'un cauchemar ? Le responsable scientifique du Laboratoire international associé « Protection humaine et réponse au désastre » de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS et chercheur au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, Thierry Ribault livre son éclairage.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 12 mars 2017

Alerte : contamination de l'Europe à l'iode131 en cours suite à un accident nucléaire en Norvège

Norvege_Institut_IFE.jpgAlerte : en ce jour (12 mars 2017) on apprend que la Norvège contamine toute l'Europe avec de l'iode 131 radioactive depuis plusieurs semaines (on évoque même fin octobre). Un accident nucléaire sur le réacteur de recherche atomique de Halden en serait à l'origine. Le risque de contamination des populations du nord et jusqu'à la France n'est pas négligeable notamment pour les enfants et adolescents. Les autorités norvégienne comme française pratiquent la rétention d'informations.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 2