Macron-Hollande-et-Sarkozy.gifAprès Sarkozy et Hollande, le nouveau VRP des actionnaires hexagonaux, Emmanuel Macron, roule à son tour des mécaniques. Relayé avec une uniformité d'alignement idéologique effarante par la plupart des médias, la France aurait vendu aux chinois, pour plusieurs milliards : réacteurs EPR et usine de retraitement de déchets radioactifs. Au delà des effets d'annonces la réalité est tout autre : vente fictive et engagement d'intention sans lendemain qui chante pour les nucléaristes. La Chine ne sera pas le sauveur ni d'Areva ni de EDF.