CAN84_Marche-antinucleaire-2014_1ere-etape_Manosque-Vinon-Cadarache_28.JPGCe 23 juin au petit matin et pour une bonne partie de la journée les nucléocrates et l'appareil d'Etat (Préfecture) ont joué leur air cyclique bureaucratique du "dormez en paix braves gens, nous contrôlons la situation" à l'occasion d'un pseudo exercice de simulation d'un accident nucléaire sur le site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA). Mascarade officielle, théâtre cynique de mise en scène de la mort... de votre mort.