|

mardi 3 avril 2018

Répression, dictature

repression-basta.jpg1300 heures de mise en cellule, gardes à vue et vérifications d’identité, 18 mois de prisons, et 17 procès. La répression fait rage contre les opposants aux régimes en place, contre ceux qui contestent l'ordre établi, l'ordre atomique : contrôles systématiques d'identité, arrestations arbitraires, coups de matraques, gardes à vue, violations de domiciles, jugement en flagrant délit, campagnes de dénigrements, expulsions, surveillances policières, emprisonnements, intimidations, occupations militaires de l'espace public. Les informations sont évidemment incomplètes car il est toujours difficile de savoir combien de personnes sont en prison. En Turquie ? Corée du Nord ? Turkménistan ? Arabie saoudite ? Gambie ? Soudan ? Russie ? non, bien plus près de nous, ici en France. L'objectif : faire peur.

Lire la suite...

mercredi 7 décembre 2011

Lutte antinucléaire : la nouvelle donne de Valognes

French police stand guard as the halted train carrying nuclear waste is blocked in CaenCoup d'essai : coup de maître! Belle illustration de l’intelligence collective. Du 23 au 29 novembre 2011 des centaines de personnes venues de différentes régions de France ont retardé le départ d'un train de déchets radioactifs « Castor» venant de la Hague (Normandie) et qui se dirigeait vers Gorleben en Allemagne. Il n'est parvenu a destination qu'avec plus de 90 heures de retard. Regroupés autour d'un campement autogéré à Valognes ces antinucléaires, de toutes conditions et de tous âges, ont manifesté leur résistance à la dictature nucléaire et aux atteinte à la vie perpétrées par l'industrie de la destruction atomique. Loin du formalisme, des stratégies politiciennes surannées et des tentatives de récupération institutionnelles cette action représente une première réappropriation des luttes antinucléaires par la population elle-même. Les militants ont parfaitement mis en oeuvre leur plan d'action, en dépit de l'impressionnant dispositif policier déployé. Témoignages...

Lire la suite...

vendredi 8 juillet 2011

Contre-inauguration du Festival d'Avignon 2011

Comment ouvrir en 2011 un festival international culturel comme si de rien n'était? comme si la catastrophe nucléaire de Fuskushima n'existait pas après celle de Tchernobyl? comme si celui d'Avignon ne se déroulait pas au coeur du triangle de la mort nucléaire Tricastin-Marcoule-Cadarache ? C'est ce qu'ont voulu exprimer des citoyens de Vaucluse avec le Collectif antinucléaire 84, ce jeudi 7 juillet 2011 à l'occasion de l'inauguration officielle du "Off". A noter la fuite exemplaire de la Maire UMP d'Avignon (Marie Josée Roig) qui, contre la coutume, a refusé de prendre la parole au côté du Président du"Off" Greg Germain...

Lire la suite...

jeudi 16 juin 2011

EDF incite à sous-déclarer les accidents du travail

L'inspection du travail* poursuit la société Endel, filiale de GDF-Suez spécialisée dans la maintenance industrielle, pour non-déclaration d'accident du travail. Derrière la cas particulier de Dominique Samson, 53 ans, soudeur contaminé en novembre 2007 alors qu'il remplaçait un robinet sur une canalisation de la centrale de Paluel**, c'est le procès du défaut de surveillance sanitaire et social des sous-traitants et des accidents jamais déclarés qui s'ouvre. La loi du silence imposée par le lobby nucléaire doit cesser...

Lire la suite...