|

Mot-clé - place de l horloge

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 25 juin 2014

Un cercueil de 6 m de long et un trèfle radioactif géant pour les élu(e)s d'Avignon

2014-06-25_CAN84_CM-Avignon_Place -de-l'Horloge_07.JPGLe CAN84 repasse à l'interpellation des élu(e)s d'Avignon après plusieurs courriers adressés tant à la Maire qu'aux chefs de file des groupes politiques et demeurés sans réponse. Un immense trèfle nucléaire barré de rouge, un cercueil de 6 m de long, des roulements de tambours et sirènes d'alerte, des banderoles stigmatisant l'attitude de complicité des élu(e)s ont accueillis les conseillers municipaux lors de leur dernière réunion d'avant vacances. Le rond-rond des bien-pensants et faux-fuyants a été quelque peu troublé y compris dans l'enceinte de l'assemblée municipale. Il faudra qu'ils s'y fassent tant qu'ils ne renonceront pas à leur complicité d'avec le crime nucléaire.

Lire la suite...

samedi 9 juillet 2011

Accélération : nouveau rassemblement antinucléaire sur Avignon

Près de 200 personnes se sont rassemblées place de l'Horloge à Avignon ce samedi 9 juillet 2011 pour exiger la sortie du nucléaire et dénoncer la barbarie de la destruction atomique. Parmi les prises de parole, Isabelle Taitt du Collectif antinucléaire 13, a notamment dénoncé vigoureusement le double-langage d'élus se présentant comme antinucléaires mais qui ont proposé le triste compromis "1 euro pour Iter, un euro pour les renouvelables"; Jean Revest, du Collectif antinucléaire de Vaucluse a rappelé les massacres atomiques des catastrophes nucléaires civiles de Tchernobyl (950 000 victimes) et Fukushima, toujours en cours, et dont l'évolution devient jour après jours de plus en plus sinistre et sordide.

Lire la suite...

vendredi 10 juin 2011

Actions, rencontres, mobilisations en Vaucluse

Les citoyens anti-nucléaires de Vaucluse sont "sur la brêche" chaque semaine pour informer la population sur la nécessité impérieuse de mettre un terme définitivement et immédiatement à la destruction atomique civile. En différents endroits du département, l'atmosphère a bien changé à leur égard : des salariés du nucléaires viennent à leur rencontre, des pro-nucléaires d'hier apposent leur signature sur la pétition exigeant l'arrêt des réacteurs de Tricastin, des jeunes et des étudiants s'impliquent dans l'action... le vent tourne pour les criminels de l'atome!

Lire la suite...