|

Mot-clé - nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 28 avril 2020

Horloge de l’apocalypse nucléaire : en 2020 on est à seulement 100 secondes avant l'holocauste

planete-Terre-feu.jpgLe Conseil de la science et de la sécurité du "Bulletin of the Atomic Scientists" (fondé en 1945 par des scientifiques de l’Université de Chicago qui avaient contribué à la mise au point des premières armes atomiques dans le cadre du projet "Manhattan") publie chaque année son évaluation des menaces qui pèsent sur l’humanité et la planète. Dans sa déclaration 2020 nous nous trouvons à 100 secondes avant l'apocalypse atomique considérée comme le minuit désert noir absolu. Le compte à rebours est enclenché.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 21 avril 2020

Allemagne : trois contre-vérités et fakenews nucléaristes sur la sortie du nucléaire

urn:newsml:dpa.com:20090101:100918-10-11305Depuis plusieurs années, la nucléocratie reprise en boucle par les médias partisans et les incultes, déversent trois affirmations péremptoires selon lesquelles la décision prise par l’Allemagne en 2000 de sortir du nucléaire a entraîné pour ce pays : une augmentation de la production d’électricité à partir du charbon, une augmentation des émissions de CO2 de la production d’électricité en Allemagne, la nécessité pour l’Allemagne d’importer de l’électricité de la France, principalement d’origine nucléaire. Qu’en est-il vraiment ? Bernard Laponche, président de l’association Global Chance, fait le point, graphiques et tableaux à l'appui. On est très loin de ces mensonges dégoulinants.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 avril 2020

EPR : le gouvernement et E.Macron profitent de la crise du coronavirus pour accorder par décret un délai supplémentaire ruineux de 4 ans à EDF

2020-04-05_EPR-Flamanville_presquile.jpgProfitant de la crise sanitaire du coronavirus le pouvoir prend un décret, publié ce vendredi 3 avril 2020 au Journal officiel, qui accorde un nouveau délai de 4 ans à EDF pour tenter de mettre en service le réacteur nucléaire maudit. Initialement autorisé par un décret du premier ministre D.De Villepin le 10 avril 2007 (entre les deux tours de l’élection présidentielle) l'EPR bénéficiait pourtant d'un délai maximal de treize ans pour voir son chantier achevé et le chargement du "combustible" nucléaire effectué.  Que ce soit sous les présidences de N.Sarkozy (droite UMP),  des socialistes F.Hollande/Valls/Cazeneuve et de la droite macroniste : l'entêtement et les compromissions avec la nucléocratie sont de mise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 avril 2020

La forêt brûle autour de Tchernobyl. Radioactivité en hausse, la France touchée.

2020-04-07_centrale-nucleaire-Tchernobyl_Ukraine.jpgUn incendie s’est déclaré le 4 avril 2020 en Ukraine dans la zone d’exclusion de 30 km autour de la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl (Ukraine) située à environ 100 km au Nord de Kiev. Cet incendie s’est rapidement propagé pour atteindre une superficie d’environ 100 hectares. Un tel évènement, qui s’est déjà produit par le passé, conduit à la remise en suspension de césium 137 radioactif et d'autres radio-contaminants dans l’air. La France n'est pas épargnée.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 24 mars 2020

Nucléaire : cet autre confinement qui nous attend. Appel à l'insurrection des consciences

188140790Par ces temps de confinement et les réflexions qu'il suscite, il est judicieux de savoir ce qui nous attend en cas de catastrophe nucléaire : le "Codirpa" (1) ou comment les pouvoirs veulent imposer à la population de vivre en milieu contaminé radioactif. Avec cette doctrine élaboré en 2005, l'Etat a déjà légiféré sur la gestion de catastrophe nucléaire, Ce que nous vivons actuellement avec le virus civid-19 en préfigure le contexte et les modalités.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 17 mars 2020

Coronavirus : comment maintenir le nucléaire sans le personnel ? L'entêtement du gouvernement et de EDF nous menace.

coronavirus-triple.jpgAu quotidien une vingtaine de personnes réparties en sept équipes se relayant nuit et jour pilotent les réacteurs nucléaires dans chaque centrale atomique. Avec les salariés d'astreinte ce sont de 120 à 200 personnes qui sont nécessaires pour faire fonctionner chacun des 58 réacteurs nucléaires disséminés dans l'hexagone. Dans ces conditions le télétravail prôné par un président de la République hors sol, pour limiter la propagation de la pandémie de covid-19, rencontre vite ses limites. Alors que de premiers cas de victimes se font jour dans les centrales, EDF et le gouvernement ne semblent pas, encore une fois, prendre les bonnes décisions de mise à l'arrêt des installations nucléaires. Ils tentent de faire tourner leurs engins de mort avec un personnel restreint. Danger.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 11 mars 2020

Nucléaire et coronavirus : un salarié d'Orano en Mongolie contaminé. La doctrine nucléaire "Codirpa" testée sur les français.

coronavirus.pngLa gestion par les autorités françaises de l'épidémie/pandémie du coronavirus, nommé Covid-19 par l'OMS, ressemble à s'y méprendre à la doctrine "Codirpa"* de gestion post-accidentelle nucléaire. Les autorités, dépassées et soucieuses avant tout du buziness et du fonctionnement économique capitaliste, rejettent sur les individus la responsabilité de leur contamination. Sordide : si vous êtes malades ou vos enfants le sont c'est que vous avez été négligents.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 7 février 2020

Encore et toujours dans les manifestations : le nucléaire quand ça pète il n'y a pas de retraite

2020-02-06_manifestation-retraites_Avignon_CAN84.jpgCe jeudi 6 février 2020, les antinucléaires de Vaucluse étaient encore présents aux côtés des salarié-es, retraité-es, gilets jaunes dans la cité des papes avec leur banderole : "le nucléaire : quand ça pète il n'y a pas de retraite".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 28 janvier 2020

Incendie d'un dépôt Enedis à Grenoble : le parquet national anti-terroriste refuse de se saisir de l'enquête

Enedis_2.jpgDans la nuit du 12 au 13 janvier 2020, un incendie ne faisant aucun blessé ni n'ayant menacé la vie de personne, a dévoré un entrepôt de Enedis à Grenoble et détruit 13 véhicules. Alors que le Procureur de Grenoble avait souhaité criminaliser cet acte revendiqué par "des dijonctés tenant tête", et demandé la qualification "terroriste" : le parquet national anti-terroriste a refusé de se saisir de l'enquête. Une prudence opportune alors que chacun sait que Enedis se livre depuis plusieurs années à des violences et intimidations sur de nombreux abonnés pour les contraindre à accepter le compteur-espion radiatif Linky, bafouant ainsi la loi,

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 janvier 2020

Les Jeux Olympiques 2020 ne doivent pas avoir lieu au Japon : Boycott !

2019_12-13_Japon_contamination_village-olympique_03.jpgLes Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont un enjeu pour la nucléocratie internationale. Il s'agit de faire croire au monde, avec la complicité des Comités d'organisation sportifs des différents pays, que la catastrophe de Fukushima n'a pas existé ou au pire est définitivement réglée. Face à ce déni piloté par le gouvernement de Shinzo ABE qui met en scène ce grand spectacle sportif pour banaliser la radioactivité et « normaliser » la situation au nom de la reconstruction et de la finance : la mobilisation internationale des peuples est nécessaire. Elle s'organise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 janvier 2020

Vitrine technologique tricolore : Tricastin1, ça s'en va et ça revient.... et ça s'en va. Alerte !

2019-12-26_IR_Centrale_Nucleaire_Tricastin_Reacteur_1_26_12_2019.jpgAlerte ! le réacteur n°1 de Tricastin que EDf et le gouvernement tentent de prolonger au-delà des 40 ans est en quasi perdition. Après son redémarrage poussif le 27 décembre dernier au terme de 5 mois de remises en état, les avaries et défaillances se multiplient et s'enchaînent. Rien n'est maîtrisé, seul l'entêtement à faire fonctionner une vieille casserole périmée préside. Le fanatisme des nucléocrates menace tout le pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 25 décembre 2019

La chimère des petits réacteurs modulaires nucléaires

Le nucléaire artificiel c'est cher, très cher, et dangereux, très dangereux, toxique et très toxique pour des millions d'années. La  nucléocratie internationale tente désespérément de sauver son vieux monde mortifère dont plus personne sur la planète ne veut hormis quelques politiciens passéistes et à l'idéologie surannée. Leur nouveau cheval de bataille : de petits réacteurs atomiques qu'ils pourraient disséminer au quatre coin de la planète. Exemple au Canada.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 23 décembre 2019

Fake News institutionnelle : Non Tricastin 1 n'a pas reçu le feu vert de l'ASN pour son exploitation au-delà de 40 ans

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_03.jpgFake news. Encore une fois une fausse information est distillée concernant le nucléaire. Et par le journal dit de référence "Le Monde" des financiers Nieil et Pigase (1) rejoint en coeur par la presse régionale. Alors que le réacteur ° 1 de la centrale atomique du Tricastin est à l'arrêt depuis plusieurs mois (juin 2019) et doit servir de tête de pont à la prolongation au-delà de 40 années pour les 58 réacteur nucléaires disséminés sur le territoire français, sa remise en route à la veille de Noel n'est pas un feu vert de l'ASN à sa prolongation. L'avis de l'autorité ne doit intervenir que ... fin 2020.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 16 décembre 2019

Areva/Orano : découverte de défauts de conception et de fabrication du Mox

crayon-uranium_recateur_Cattenom.jpgDes défauts de fabrication des crayons de "Mox"d'Orano/Areva viennent d'être découverts : les pastilles contiennent trop de plutonium et dans les crayons la réaction nucléaire est plus forte à certains endroits qu’à d’autres. Et 22 réacteurs nucléaires continuent à fonctionner en France avec des pastilles de Mox surdosées en plutonium et des crayons mal conçus générant des flux de neutrons non homogènes et donc encore plus risqués. Et ces défauts étaient connus de EDF depuis... 2016 !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 décembre 2019

Macron veut que l'Europe qualifie le nucléaire d'énergie verte et durable et puisse bénéficier d'avantages fiscaux !

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgIls ne reculent et ne reculeront devant rien. Alors que les pays européens tentent de fixer les règles d'une "finance verte", Bruno Le Maire - serviteur zélé de son patron Macron et des nucléaristes ayant noyauté l'Etat et les assemblées - veux faire bénéficier le nucléaire d'un label "énergie verte" et jouir ainsi d'avantages fiscaux au niveau européen. Les idéologues fanatiques de la destruction atomique et leurs relais politiciens pourrissent la planète et les esprits.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 27 novembre 2019

Tricastin : incident sur le réacteur n°1 en cours de redémarrage après plus de 5 mois de révision

Tuyauterie-centrale-nucleaire_corrosion-fuite.jpgC'est encore loupé! EDF qui entendait faire de la révision décennale du réacteur atomique n°1 du Tricastin - à l'arrêt depuis plus de 5 mois - la vitrine de son professionnalisme l'autorisant à prolonger au delà de 40 années le fonctionnement de l'ensemble de ses 58 réacteurs disséminés en France a merdé, encore une fois. L'eau du circuit primaire chargée de contrôler la réaction en chaîne atomique s'est retrouvée avec un excès de bore menaçant le réacteur. Il aura fallu plus de 10 heures à EDF pour venir à bout de l'incident alors que les règles imposent de remettre en conformité l'installation en 8 heures maximum. Cette double violation des règles générales d’exploitation a menacé toute la région et vient d'être sanctionnée par l'ASN qui n'impose toujours pas l'arrêt définitif de la menace.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 14 novembre 2019

Séisme : le document officiel qui déjà accusait EDF-Cruas d'incapacité et de dissimulation

ASN Rapport Contrôle Séisme Centrale Nucléaire Cruas-MeysseEn date du 12 novembre 2009, dix ans avant le séisme qui a frappé non loin des centrales nucléaires, l'ASN avait adressé au Directeur EDF-Cruas le rapport d'une inspection ayant eu lieu le 9 octobre 2009.  EDF n'était déjà pas préparé à faire face à un séisme ! Pire : les bâtiments de commandement n'étaient pas assurés de résister à un séisme. Et aujourd'hui ? Alors que le Directeur se démène pour manipuler la presse en organisant une visite de sous-sols propres comme de la porcelaine, on est bien loin de cette réalité avec les réacteurs du Tricastin qui pataugent eux dans l'eau et une radioactivité hors norme.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 13 novembre 2019

Séisme : Il faut mettre à l'arrêt définitif les installations nucléaires

2019-11-11_seisme_teil-4513219.jpgLe séisme d'intensité 5,4 sur l'échelle de Richter a frappé le sud-est du pays ce 11 novembre 2019 à 11h52 à quelques dizaines de kilomètres des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse). Les 4 réacteurs nucléaires de Cruas ont du être arrêtés en urgence, ce qui n'est pas le cas au Tricastin. La Coordination antinucléaire du sud-est appelle et exige la mise à l'arrêt immédiate et définitive de toutes les installations nucléaires de France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 20 octobre 2019

Exercices de crises nucléaires : manoeuvres de poudres aux yeux et d'enfumages

2019-10-15_exercice-crise_Orange_Vaucluse_helico.jpgCycliquement, les autorités se lancent dans des actions de communication pour tenter de se convaincre et de convaincre la population qu'en cas d'accident nucléaire « on maîtrise ». Dernièrement les préfets du sud-est et les nucléaristes ont mobilisés pompiers, gendarmes, policiers et hélicoptères pour des parades technocratiques en total décalage avec les menaces et dangers. Revue de détails à Nîmes, Orange et au Tricastin.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 29 septembre 2019

La 1ère Université Citoyenne ouvre le débat et la réflexion à Avignon entre Gilets jaunes, organisations syndicales, travailleurs en lutte, écologistes, associations environnementalistes et antinucléaires

2019-09-28_universite-citoyenne_gilets-jaunes_avignon_02.jpgCe week-end des 28 et 29 Septembre 2019, Avignon accueille au Parc des Libertés de l'île de la Barthelasse, la 1ère Université Citoyenne initiée par les Gilets Jaunes de Vaucluse/Paca. Son objectif : penser, concevoir et organiser l'action citoyenne, unir les forces et les énergies pour défendre les causes communes, faire valoir le droit universel de Liberté d'expression et reprendre le pouvoir de décision à une gouvernance illégitime. Parmi les axes de réflexion et d'actions : l'Ecologie, la Justice Sociale et l'Humain. Au sein des centaines de participant-es : les militants du Collectif antinucléaire de Vaucluse.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 14