2013-10-12_THT_documents-photo-parvenus-au-dauphine-libere_2.jpg« A ce jour, il n’y a pas eu de boulon disparus sur nos pylônes » : c'est ce que déclarait au mois d'août, devant tous les médias et la main sur le coeur, la directrice régionale Sud-Est de la filiale d'EDF de transport d’électricité (RTE) alors que la vulnérabilité des pylônes Très Haute Tension venait d'être démontrée par des "déboulonneurs" antinucléaires. Le mensonge fait long feu avec la réception par la presse, en fin de semaine dernière, de photos démontrant le déboulonnage, les pylônes et les boulons retirés in-situ...