|

Mot-clé - mort nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 25 juillet 2011

Appel international de physiciens pour un embargo sur l'emploi de bombes à l'uranium "appauvri" en usage actuellement par l'occident en Lybie.

L'Association Internationale des Physiciens Pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (IPPNW) tire la sonnette d'alarme sur l'utilisation par les puissances occidentales d'armes à l'Uranium dit "appauvri" et les très graves effets sur la santé des populations civiles et des militaires. Ces armes de destruction intensive (les bombes sales des pays riches) ont été utilisé en Irak, dans les Balkans, et aujourd'hui en Libye par l'aviation occidentale. Loin d'être "appauvri" la radioactivité de ces bombes est terrible : les particules d'aérosol générées dans un état « céramique » très dur sont retenues dans les poumons et près des ganglions lymphatiques pour une période prolongée. Conséquence : l'augmentation du risque de dommages cellulaires dû aux radiations alpha. La folle Areva (NC) à fabriqué au 30 décembre 2001 plus de 190 000 tonnes d'Uranium UA (sur le site de Pierrelatte notamment). Les scientifiques lancent un appel à l'embargo sur l'emploi de ces bombes à l'uranium UA.

Lire la suite...

Exercices d'Alerte Nucléaire : très loin de la sécurité tant vantée par le lobby nucléaire

Ils affirment tout maîtriser, améliorer constamment la sécurité, prendre soin de vous. "Ils" c'est bien entendu les nucléocrates, les scientistes, les affairistes de l'atome. Un seul slogan pour eux : "dormez en paix braves gens, nous nous occupons de tout, continuez à consommer, consommer, consommer de l'atome". "La destruction atomique, civile ou militaire, vous veux du bien." Pourtant, il y a loin de la coupe aux lèvres, comme le révèle cette série de reportages au coeur même des pseudo-dispositifs de sécurité en cas d'alerte nucléaire : mensonges, égo techniciste, discours rassurants et technocratiques, omerta (tournés avant la catastrophe du mois de mars 2011 à Fukushima).

Lire la suite...