2012-11-09_OMS-Ministere-sante-France_Vigie_antinucleaire.jpgLe collectif "Santé et nucléaire - Pour l'indépendance de l'OMS (IndependentWHO)" dénonce depuis cinq ans et demi, par sa présence permanente (Vigie d'Hippocrate) devant le siège de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) à Genève, les mensonges et dissimulations de cette organisation internationale sur les conséquences sanitaires de la contamination radioactive. Depuis 26 ans, l'OMS ne porte pas assistance aux victimes de Tchernobyl et abandonne à présent les victimes de Fukushima. Depuis le vendredi 9 novembre 2012, une vigie a commencé devant le ministère de la santé à Paris pour dénoncer la co-responsabilité de la France dans cette ignoble position.