2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgOn ne peut qu'être consterné par cette nouvelle insensée. Alors qu'Areva avait déjà fourni du combustible MOX élaboré à Marcoule (usine Melox dans le Gard), au réacteur N°3 de Fukushima qui a fondu et explosé en dispersant du plutonium dans un large rayon, nos marchands de produits mortifères récidivent pour un pays déjà tellement éprouvé par les bombes atomiques et la catastrophe de Fukushima qui continue à cracher ses poisons invisibles.