Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgEn juin, cela fera 4 années que les portes des opposant.e.s au projet CIGEO d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure ont volé en éclat sous les coups de boutoir d’une instruction pour « association de malfaiteurs ». Vingt domiciles perquisitionnés, dix militants et militantes interdits de se voir pendant 2 ans et demi, 100 téléphones placés sous écoute, 16 années cumulées de communications enregistrées, des balises posées sous des voitures, un escadron de gendarmes mobiles harcelant les habitants et habitantes au quotidien… Cette scandaleuse traque d’Etat a tenté de paralyser ce mouvement de lutte vieux de 30 ans contre le plus gros projet industriel européen, dont les risques sont connus. 100 organisations locales et collectifs dont le CAN84 ont signé ce mercredi 12 mai 2021  une tribune de solidarité qui paraît simultanément dans les médias. Plus de 250 signataires expliquent en quoi ce qui se joue à Bure nous concerne, tous et toutes, et demandent la relaxe des mis en examen dont le procès s'ouvre le 1er juin prochain.