|

Mot-clé - ligne haute tension

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 25 juillet 2015

La CAN-SE et les luttes antinucléaires prennent de la hauteur du côté de Eourres...

2015-07-24_Eoures.jpgLà haut, dans les Alpes de Haute Provence, entre 800m et 1600 mètres d'altitude, en surplomb de la vallée de la Méouges le cœur de l'avenir bat. A l'invitation de l'association "Remue Mes Meinges", la Coordination antinucléaire du sud-est a participé, en compagnie d'autres collectifs de la région en lutte contre le nucléaire et son monde, à la soirée antinucléaire organisée à Eourres (petit village en vallée de la Méouge). Fraternité, écoute et résistance étaient au programme.

Lire la suite...

jeudi 8 août 2013

Nucléaire : les 200 000 pylônes électriques et THT aussi vulnérables que les 19 centrales nucléaires et les 58 réacteurs nucléaires

THT-pylone_01.jpgLa remise à des préfets de 4 départements du sud-est (Gard, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Drôme) de boulons de lignes Haute Tension sortant des centrales nucléaires agite le lobby et le pouvoir aux ordres. Quelques soient les auteurs, cette action démontre aux yeux de tous à quel point le nucléaire est fragile, dangereux et menace tout le territoire. De part sa logique centralisatrice et autoritaire, le nucléaire a mité le pays de plus de 200 000 pylônes qui en sont le talon d'Achille tout comme toutes les installations nucléaires et nucléaro-chimiques. Le bon sens exige qu'à danger immédiat : arrêt immédiat. Le nucléaire est périmé, obsolète et nuit gravement à la santé : Il faut le mettre hors d'état de nuire. C'est un acte de Résistance salutaire.

Lire la suite...

samedi 23 mars 2013

Tricastin : Un nouvel accident sur une ligne haute-tension électrique implique le réacteur n°3

tricastin_nucleaire_mort.jpgLe vendredi 22 mars 2013 au matin, un nouvel incident, dans le périmètre des installations d'Areva, s’est produit sur la ligne haute tension de 225 000 volts en sortie du réacteur nucléaire n°3 de la centrale nucléaire du Tricastin. Le mois dernier c’était le réacteur n°1 de EDF qui subissait lui aussi une rupture de ligne avec explosion et menaçait la région. Depuis que les 4 réacteurs du Tricastin ont été recouplés au réseau électrique après avoir tournés des années durant et quasiment exclusivement pour l'usine d'enrichissement de l'uranium Eurodif c'est le deuxième accident en l'espace d'un mois.

Lire la suite...