Mot-clé - irradiation

Fil des billets - Fil des commentaires

Dimanche 12 juillet 2015

L'industrie du nucléaire est dans le rouge, mais ses ravages s'accroissent

phenix_feu_atomique_copier.jpgNon seulement les victimes de la barbarie nucléaire sont beaucoup plus nombreuses qu’officiellement reconnues, mais en plus la descendance des victimes est cruellement touchée. Et l'humanité, ou ce qu'il en restera, aura à en gérer les séquelles pendant des dizaines de millénaires...

Lire la suite...

samedi 11 juillet 2015

ASTRID les années 2015-20 sont décisives, ne laissons pas faire ça ! (mise à jour juillet 2015)

plutonium_pellet.jpgLa construction à Marcoule (vallée du Rhône-Gard) du réacteur Astrid se prépare discrètement, même s’il prend du retard. Pour l’instant le budget pour l’étude préliminaire est assuré jusqu’en 2015, l’Avant Projet Détaillé (APD) est programmé de 2016 à 2019 pour aboutir à une décision de construction, mais pour l’instant sans financement pour cette étude. Gageons que les nucléocrates du CEA saurons imposer la décision de poursuivre dans cette voie si nous n’y prenons pas garde.


Lire la suite...

mercredi 23 avril 2014

Anciens militaires du plateau d'Albion : des dizaines de victimes de cancers sur le site de la force de frappe nucléaire

plateau-albion_instruction-militaire_1985_1er-gms.jpgPlusieurs anciens militaires viennent de témoigner et racontent le manque de protection dont ils disposaient sur le site de lancement de missiles nucléaires, et comment des dizaines d'entre eux sont atteints de formes rares de cancers. 18 silos ont abrité jusqu'en 1996 les missiles nucléaires sol-sol qui constituaient alors la composante terrestre de la force de dissuasion nucléaire française. Environ 500 à 600 militaires étaient affectés en permanence sur le site et manipulaient à main nues pour la plupart les engins de mort nucléaire. Le CAN84 dévoile des pièces à conviction...

Lire la suite...

vendredi 7 juin 2013

Lettre ouverte à Monsieur Etienne Vernaz

Dans une "lettre ouverte" au co-fondateur du dysneyland de la destruction atomique ("Visiatome" à Marcoule), un participant avisé s'insurge contre l'attitude de celui-ci lors du débat contradictoire de Tavel (Gard) qui l'opposait au physicien antinucléaire Pierre Péguin.

Lire la suite...

vendredi 9 novembre 2012

Fukushima : décontamination et dédommagements pourraient coûter 100 milliards d'€uros au bas mot

2012-11-01_fukushima-decontamination-et-dedommagements--100-mds-euros_site-nucleaire-detruit_2.jpgLe coût financier de l'accident nucléaire de Fukushima, comprenant la décontamination et les dédommagements des victimes, pourrait atteindre 100 milliards d'euros, le double de la somme initialement prévue, selon la compagnie gérante de la centrale. Mais le véritable coût économique dépassera dans tous les cas et de loin ce qui sera effectivement pris en charge par Tepco ou l'Etat japonais, car il faudra y inclure tous les "effets collatéraux" sur le commerce, l'industrie, le secteur touristique, etc...  et pas seulement dans la préfecture de Fukushima mais dans l'ensemble du Japon. Sans parler du coût humain, sanitaire, médical, traumatique des populations sur plusieurs décennies...

Lire la suite...

Lundi 23 avril 2012

Rencontre avec un liquidateur au coeur de l’enfer de Fukushima

JAPAN/Rares sont les employés de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi à oser parler de leur mission à haut risque. Un volontaire a accepté de témoigner. Un kamikaze de la mort atomique "fier" d’aider son pays contre le crime nucléaire. 20 000 personnes sont déjà intervenus sur le site : des cobayes utilisés par l'industrie pour extrapoler à la population toute entière. Au moment ou dans le monde entier se commémore le 26ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et le million de morts qu'elle a, à ce jour, déjà engendré.

Lire la suite...

Lundi 9 janvier 2012

Une immense arnaque d’extrême dangerosité : Iter

1083_RS130_014656.jpgChronique d’une faillite annoncée. Au delà des sommes considérables affectées à la réalisation d’Iter - sommes qui seraient tellement plus utiles et créatrices d’emplois si elles étaient affectées à l’utilisation de l’énergie solaire qui nous arrive naturellement plutôt que de vouloir reconstituer le soleil en usine.
Des études récentes montrent que ce projet a peu de chances d’aboutir et que surtout il est très dangereux.

Lire la suite...

mercredi 23 novembre 2011

Sarkozy au Tricastin : Manifestation vendredi 25 novembre à 10h devant le site nucléaire

La venue du Président de la République au cœur du « triangle de la mort » est une véritable provocation au moment ou le nucléaire craque de toute part, contamine au quotidien les citoyen-e-s, la chaîne alimentaire, le Rhône ; L’hôpital d’Avignon n’a jamais accueilli autant d’habitant-e-s victimes de leucémies en hausse constante. Plus de 200 incidents nucléaires ont été recensés en 2010 en Provence, et les nucléocrates scientistes obscurantistes et dogmatiques ne pensent qu’à une chose : faire perdurer leur pompe à profit en précarisant l’emploi et licenciant les salariés.

Lire la suite...

vendredi 4 novembre 2011

Japon/Fukushima : une catastrophe sanitaire, humanitaire, sociale, écologique, agricole, économique sans issue.

Entre 80 et 120 microsieverts de radioactivité par heure dans un buisson près de la gare de Koriyama à Fukushima, 2600 becquerels par litre de tritium dans de l'eau pulvérisée dans l'enceinte de la centrale, 27.100 térabecquerels de césium-137 dans l'océan pacifique soit 20 fois l'estimation de l'exploitant nucléaire, eau/côte/poissons/produits de la mer contaminés durablement, radioactivité continuant à s'échapper du site accidenté estimée à 100 millions de Becquerel (MBq/h) par heure selon l'exploitant Tepco : le monde entier est confronté avec le nucléaire à une catastrophe sanitaire,  humanitaire, sociale, écologique, agricole, économique sans issue.

Lire la suite...

mardi 1 novembre 2011

Le corium de Fukushima : la matière la plus dangereuse jamais créée par l’homme

Corium : c’est le mot tabou de Tepco. Pourquoi l’entreprise responsable de la plus grande catastrophe nucléaire au monde n’en parle jamais ? Tout simplement parce que c’est la matière la plus dangereuse jamais créée par l’homme, une sorte de magma incontrôlable et ingérable, aux conséquences incommensurables. Une température variant entre 2500 et 3200 °C, soit 2 à 3 fois plus qu'un volcan en éruption. Personne ne peut s’en approcher sans décéder dans les secondes qui suivent. Avec le plutonium issu du combustible MOX fabriqué à Marcoule (Gard) par Areva et le laboratoire spécialement conçu pour étudier le corium implanté à Cadarache (Bouches-du-Rhône), la France et la Provence sont pleinement co-responsable de la catastrophe. Face aux informations contradictoires qui circulent sur cette matière rare et mal connue, voici le point des connaissances actuelles (**).

Lire la suite...

mardi 18 octobre 2011

Japon, de pire en pire : territoires impropres à la vie, contaminations des eaux, populations contaminées, enfants sacrifiés

Un niveau excessif de radioactivité, jusqu'à 29 fois supérieur au niveau moyen a été détecté dans les organismes marins pour le strontium90 et jusqu'à 300 fois pour le césium137. A Fukushima, les rejets radioactifs de césium 137, dont la période radioactive est de 30 ans, sont à présent 168 fois plus importants qu'à Hiroshima victime de l'explosion de la bombe nucléaire en 1945. Les autorités et le lobby nucléaire sacrifient la population, les enfants, les territoires. 

Lire la suite...

Lundi 3 octobre 2011

Japon, de pire en pire : territoires impropres à la vie, contaminations des eaux, populations contaminées, enfants sacrifiés

Un niveau excessif de radioactivité, jusqu'à 29 fois supérieur au niveau moyen a été détecté dans les organismes marins pour le strontium90 et jusqu'à 300 fois pour le césium137. A Fukushima, les rejets radioactifs de césium 137, dont la période radioactive est de 30 ans, sont à présent 168 fois plus importants qu'à Hiroshima victime de l'explosion de la bombe nucléaire en 1945. Les autorités et le lobby nucléaire sacrifient la population, les enfants, les territoires. 

Lire la suite...

vendredi 23 septembre 2011

Fukushima en Provence

Des champs, des cultures, de l'élevage, des villages, des entreprises, des administrations et des commerces, des locataires et des propriétaires, des enfants, des écoles, des transports scolaires,.. une vie ordinaire et du jour au lendemain plus rien. Terminé. Expulsés, contaminés, irradiés, impropres à la vie, la santé atteinte, les enfants affublés de compteur Geiger autour du coup, les troupeaux abattus, les semis et les vergers abandonnés, leur commercialisation interdite, les rues des villes envahies d'herbes sauvages et d'excréments d'animaux errants, le silence. C'est ainsi dans la région de Fukushima. Ce pourrait être en Provence, dans le sud de la France, dans n'importe région du pays.

Lire la suite...

vendredi 19 août 2011

Santé / Tchernobyl-Fukushima : pour le scientifique Yury Bandajevski l'impact du nucléaire sur la santé est terrifiant

Yury Bandajevski, Pr de médecine, anatomo-pathologiste, a fondé un hôpital et une université de médecine au coeur des zones contaminées après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl de 1986. Fondateur et premier recteur de l’Université de Gomel (Belarus), Fondateur et Président du "Centre International Ecologie et Santé" de Kiev il a été emprisonné 9 ans par le pouvoir bélarusse pour ses opinions et pour la prise en charge des victimes de Tchernobyl. Grand spécialiste international des impacts sanitaires du nucléaire et atteintes à la santé de la radioactivité, il nous délivre son témoignage scientifique sur la catastrophe de Fukushima qui se poursuit.* Il rappelle que dans les régions de Tchernobyl, 25 ans après, la mortalité dépasse nettement la natalité du fait de l’augmentation permanente du nombre de malades atteints de pathologies cardio-vasculaires et de cancers.

Lire la suite...

mercredi 17 août 2011

La France restera-t-elle la dernière à produire le criminel Mox à Marcoule ?

Les autorités britanniques viennent de décider, après la Belgique, de fermer l'usine de fabrication de Mox de Sellafield (nord-ouest), ce terrifiant combustible nucléaire fabriqué à partir de plutonium (environ 7 % ) et d'uranium prétendu "appauvri" (93 %) dont la catastrophe de Fukushima révèle avec horreur le crime pour des milliers d'années de contamination des humains et des territoires. Le MOX est 5 à 7 fois plus radioactif et radiotoxique que le combustible nucléaire "classique" à base d'uranium enrichi. Il augmente considérablement le risque de prolifération nucléaire que l'occident encourage en sous-main. Marcoule, dans le Gard, restera-t-il le dernier site au monde à fabriquer ce que tous les autres ne veulent plus faire?

Lire la suite...

mercredi 10 août 2011

Alerte-Tricastin : les inspections révèlent un pourrissement des installations et une mise en danger permanente. Il faut les fermer immédiatement!

Tricastin représente aujourd'hui une poudrière atomique qui menace toute la Provence et le pays. Les inspections conduites depuis le début de l'année révèlent l'ampleur de la menace : béton des murs éclaté en nombreux endroits, lacunes en matière de surveillance des activités sous-traitées et du respect des règles de radioprotection, non prise en compte ni validation des modifications dans les opérations, non-respect des plans de qualité lors des interventions, absence de documents justificatifs, balisage non-conforme aux prescriptions radiologiques au dessus de la piscine du bâtiment réacteur (BR), mauvaise coordination entre les intervenants notamment intérimaires et l'absence d'appareil de contrôle de radioactivité lors de leurs interventions et l'absence de suivi mensuel de l’ensemble des appareils de radioprotection rendant caduques les mesures de radioactivités, l'absence de procédures dans le cas d’une indisponibilité prolongée d’une source principale externe,...

Lire la suite...

Lundi 25 juillet 2011

Appel international de physiciens pour un embargo sur l'emploi de bombes à l'uranium "appauvri" en usage actuellement par l'occident en Lybie.

L'Association Internationale des Physiciens Pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (IPPNW) tire la sonnette d'alarme sur l'utilisation par les puissances occidentales d'armes à l'Uranium dit "appauvri" et les très graves effets sur la santé des populations civiles et des militaires. Ces armes de destruction intensive (les bombes sales des pays riches) ont été utilisé en Irak, dans les Balkans, et aujourd'hui en Libye par l'aviation occidentale. Loin d'être "appauvri" la radioactivité de ces bombes est terrible : les particules d'aérosol générées dans un état « céramique » très dur sont retenues dans les poumons et près des ganglions lymphatiques pour une période prolongée. Conséquence : l'augmentation du risque de dommages cellulaires dû aux radiations alpha. La folle Areva (NC) à fabriqué au 30 décembre 2001 plus de 190 000 tonnes d'Uranium UA (sur le site de Pierrelatte notamment). Les scientifiques lancent un appel à l'embargo sur l'emploi de ces bombes à l'uranium UA.

Lire la suite...

jeudi 26 mai 2011

Précaires du nucléaire : EDF se défausse du risque

Dans une interview, la sociologue et Directrice de recherche honoraire à l’Inserm, Annie Thébaud-Mony*, jette une lumière crue sur la maintenance des centrales nucléaires et sur les risques d'incidents et d'accidents qui découlent de la fragilisation des salariés et de la politique de précarisation dans la gestion des travailleurs par le lobby nucléaire. Témoignage sur ces "invisibles" les plus exposés et en errance d'un site nucléaire l'autre.

Lire la suite...

mercredi 1 septembre 2010

Pétitions et Interpellation des élus

__

Individuellement, engageons-nous pour une société sans terreur nucléaire.  Ici vous pouvez signer des pétitions qui expriment vos exigences de citoyen(ne), votre solidarité et interpellent pouvoirs publics et décideurs.

3 pétitions à signer et faire signer pour faire entendre vos exigences :

  • Pour l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire (pétition nationale)
  • Pour la fermeture définitive des 4 réacteurs de Tricastin et l'arrêt immédiat du nucléaire (pétition inter-régionale)
  • Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil en 2012 ! (Pétition mondiale)
____


Pétition pour l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire (pétition nationale)
( texte complet ici )
En dehors de tout parti politique, de toute obédience, de toute église; Sans distinction de sexe, de race, de genre, d'âge, de lieu de vie et de travail,.. Nous, citoyen-ne-s, exigeons l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire. Pour signer la pétition : cliquer ici

_______________

Pétition pour la fermeture définitive des 4 réacteurs de Tricastin
 
(texte complet explicatif ici)

Risques sismiques, vétusté avérée, incidents à répétition, risques d’inondations, non-conformité aux normes de sécurité, conception périmée : le site nucléaire du Tricastin et ses 4 réacteurs nucléaires doivent être fermés de toute urgence et définitivement. Pour signer la pétition : cliquer ici

Pour télécharger et imprimer la pétition "papier"

______________

Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil en 2012 ! (Pétition mondiale)

Une mobilisation citoyenne se met en place pour la constitution d'un tribunal Russell pour juger des crimes du nucléaire civil... Vous pouvez signer l'Appel sur le site internet (tribunal Russell nucléaire). L’opération peut réussir si dès le premier mois assez de signatures s'alignent au bas de l'appel. Pour signer la pétition : cliquer ici

______________