2018-05-17_proces-antinucleaires-Greenpeace_TGI-Privas_pancarte_relaxe_2.jpgLes centrales nucléaires menacent en permanence le pays. Pour avoir fait la démonstration de leur faiblesse en terme aussi de sécurité en pénétrant dans l'enceinte du site nucléaire de Cruas (Ardèche) 22 activistes de Greenpeace sont la cible de la vindicte d'EDF. La Direction de l'entreprise nucléocrate veut faire un exemple et réclame pas moins de 1,2 million d'euros au titre d'un préjudice moral et matériel. Le procureur voulant frapper les militants, au nom du peuple français, de peine d'emprisonnement. Le soutien aux lanceurs d'alerte contrecarre les plans des dominants.