Defendons_la_liberte_d__expression.jpg.jpgMercredi 10 juin dernier à 15h30, l'un des nôtres était convoqué, pour première comparution, au Tribunal de Grande Instance de Paris par Madame Aïda Traoré, vice présidente chargée de l'instruction, qui envisageait sa mise en examen sur plainte d'Areva contre la Coordination antinucléaire du Sud-est.