|

Mot-clé - incident

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 8 novembre 2022

Cruas-Meysse : alarme incident sur le réacteur n°3

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgLe 22 octobre 2022 l'alarme s'est déclenchée en salle des commande du réacteur nucléaire n°3 du site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) en arrêt pour maintenance. Les investigations ont révélées un défaut d’isolement électrique du câble de commande de la vanne motorisée du système de contournement de la turbine du générateur de vapeur. Celle-ci est ne pouvait donc plus limiter la pression dans le circuit secondaire et évacuer la vapeur potentiellement radioactive vers l’atmosphère  en fonctionnement normal ou en situation accidentelle.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 1 novembre 2022

Centrale atomique de Cruas-Meysse : nouvel incident de sûreté sur le réacteur nucléaire n°3

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxAlors que le 18 octobre 2022, les opérations de redémarrage du réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse était en préparation après son arrêt pour maintenance, une électrovanne de la ligne d’appoint en eau claire du circuit primaire qui participe à la maîtrise de la réaction nucléaire et qui aurait du être fermée est restée ouverte. Le contrôle de la réaction nucléaire n'était plus opérationnel! Ce n'est que huit jours plus tard que EDF a signalé l'incident à l'Autorité de Sûreté Nucléaire. Situation qui durait depuis près de trois mois.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 11 octobre 2022

Centrale atomique de Cruas : inversion de câblage sur 3 réacteurs et groupe électrogène de secours en rideau durant plusieurs semaines

vue-generale-de-la-centrale-nucleaire-edf-de-cruas-photo-le-dl-archives-fabrice-anterion.jpgOn pourrait en rire mais c'est à pleurer tant le foutoir est devenu la règle commune dans le secteur nucléaire avec à la clef l'augmentation des menaces sur la population et l'environnement. A la centrale atomique de Cruas (Ardèche) des erreurs de connexions sur différents relais électriques ont été découvertes à la mi-septembre. Ces inversions de connexions ont impacté le fonctionnement de plusieurs équipements sur 3 réacteurs différents. Et ça durait depuis l’arrêt du réacteur nucléaire n°3 au cours de l’été. Parmi les avatars un groupe électrogène qui sert à alimenter les circuits les plus cruciaux du réacteur n°3 en cas de panne de courant est resté hors-service durant plusieurs semaines.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 août 2022

Cruas-Meysse : la protection et la sécurité du réacteur n° 3 mises à mal alors que le réacteur redémarrait

Cruas_ville-fleurie.jpgLe 21 juillet 2021, alors que le réacteur nucléaire n°3 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) était en cours de redémarrage, une dérive de l’information transmise par un composant intervenant dans la mesure de température de la chaîne du "Système de protection du réacteur" (RPR) s'est produite. Or ce système RPR a pour principales fonctions la détection ... de situations anormales, l'arrêt automatique du réacteur et le déclenchement des systèmes de sauvegarde appropriés en situation accidentelle. La réparation aurait du être effectuée sous 24h mais 9 mois plus tard, le 5 avril 2022, le pot aux roses se dévoile...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

Cruas-Meysse : le refroidissement du réacteur n°1 mis en difficulté par les grappes de régulation de température et l'injection de bore

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxEncore un incident nucléaire à la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) ce 21 juillet 2022 : les grappes de régulation de puissance du réacteur  atomique n°1 sont restées bloquée alors que du bore était aussi introduit dans les cricuits. Le monstre nucléaire a été mis à l'arrêt en urgence et déconnecté du réseau alors que sa sûreté était menacé avec des possibles répercutions dangereuse pour la population, les travailleurs et l'environnement. EDF n'a rendu public l'incident nucléaire auprès de l'ASN qu'une semaine plus tard. Cet incident a été classé  sur  l'Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES) au niveau 1.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 août 2022

Double incident nucléaire à la centrale de Cruas-Meysse

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgAlors que depuis le 26 juillet un incident mettant en jeu la sécurité affecte le réacteur nucléaire n°2 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) - une panne sur l’un des quatre capteurs de mesure autour de la cuve où se produit la réaction atomique - ce n'est que le 2 août que l'électricien nucléariste a déclaré l'incident à l'ASN. Une dissimulation qui en cachait une autre : la défaillance du système de mesure de la puissance dans le coeur même du réacteur. Or dans cette situation périlleuse le réacteur aurait du être immédiatement mis à l'arrêt dans les huit heures, ce qui n'a pas été le cas...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 12 juin 2022

Cruas-Meysse: défaillance du système de refroidissement du coeur du réacteur nucléaire n°4

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Coup de pompe pour la pompe du système de contrôle chimique et volumétrique du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ce 14 avril 2022. La raison? : des  vibrations intempestives et dangereuses que EDF ne détectera et ne réparera que bien plus tard. L'irrationnel de la théocratie nucléariste nous conduit à notre perte.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 15 décembre 2021

Tricastin : les députés "France Insoumise" demandent une commission d'enquête sur ce qui se passe à la centrale nucléaire et le rôle de l'ASN dans les dissimulations

deputes_France-Insoumise.jpgLa députée Mathilde Panot, Jean-Luc Mélenchon et leurs collègues "France Insoumise" à l'Assemblé nationale viennent de signer une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité de la centrale nucléaire de Tricastin ainsi que sur le rôle trouble de l'ASN.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 22 octobre 2021

Défaillance sur le réacteur n°3 du Tricastin. Risques accrus pour la sécurité?

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgPas de communiqué officiel d'EDF Tricastin, pas d'explication, le mutisme mais depuis ce jeudi 21 octobre 2021 à 20:37:07 la production du réacteur nucléaire n°3 a chuté subitement tombant de 915Mwh à 650Mwh puis à 580Mwh un jour plus tard pour devenir nulle 3h45 plus tard. Sur le site internet le nucléariste mentionne une "défaillance fortuite". De quelle nature? avec quels risques? y-a-t-il des rejets supplémentaires de radioactivité dans et à l'extérieur du bâtiment réacteur? Si la loi fait obligation de transparence ici nous en sommes loin, la population et les autorités sont tenues pour quantité négligeable, la santé et l'environnement passent après les intérêts économiques et de pouvoir.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 septembre 2021

Cruas : nouvel arrêt d'urgence (scram) du réacteur atomique n°4

Cruas_Meysse_reacteur_nr4_batiment_confinement_simple_enveloppe_11_10_2013.jpgCe jeudi 9 septembre 2021, à 13h51, le réacteur nucléaire n°4 de la centrale de Cruas-Meysse a subit un incident de sécurité entraînant son arrêt automatique d'urgence. L’origine exacte de l’événement n'était pas encore identifiée par EDF près de 24h plus tard. Déjà le 12 août la défaillance de l'un des deux groupes électrogènes à moteur diesel de secours avait affecté ce réacteur. Il venait d'être redémarré trois jours plus tôt après sa mise à l'arrêt pour économiser les produits de fission atomique depuis le 27 juillet. Comme à l'accoutumé EDF tente de minimiser la situation tandis que l'ASN ne communique toujours pas d'information.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 4 septembre 2021

Incident à la centrale nucléaire de Cruas : un salarié contaminé

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgUn travailleur qui vérifiait avec un collègue l’étanchéité des alimentations d’air de robinets pneumatiques dans le bâtiment du réacteur n°2 de la centrale atomique EDF de Cruas (Ardèche) a été victime d'une contamination radioactive le mardi 24 août 2021. Alors que, dès le 27 août, EDF a tenté de minimiser la contamination, la dose reçue par le salarié d'une valeur "supérieure à la limite réglementaire fixée pour la dose équivalente peau" lui interdit de travailler en zone nucléaire pendant un an. L'ASN n'a rendu public l'événement - classé 2 sur 7 sur l'échelle INES - que le 4 septembre soit 11 jours plus tard.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 14 juin 2021

Chine : alerte à la centrale atomique EPR de Taishan. EDF et Areva impliqués, le gouvernement français bloque l'information. Des rejets atmosphériques ont eu lieu.

2021-06-13_Chine_EPR_centrale-nucleaire_Taishan_probeme_fuite_gaz-rare_.jpgNouveau coup dur pour l'EPR d'EDF-Areva. La centrale EPR chinoise de Taishan construite par EDF et dans laquelle le nucléariste français est co-actionnaire à 30 % aux côtés de China General Nuclear Power Group (CGN) est en difficulté. Une fuite de gaz rares a été détectée dans le circuit primaire. Et certainement des rejets atmosphériques radioactifs. Le monstre tricolore de soit-disant nouvelle génération de réacteur atomique, inauguré en grandes pompes par E.Macron, menace deux ans à peine après sa mise en service.  C'est la filiale  EDF-Framatome aux Etats-Unis qui a lancé l'alerte le 14 juin auprès du gouvernement des USA alors que le gouvernement français connaissait la nouvelle depuis le 10  juin et que les médias se taisaient.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 27 avril 2021

Tricastin : coup de chaud sur le refroidissement après la défaillance d’une pompe du réacteur n°1

EDF  CN Tricvastin Réacteur 1 et 2  REP 900 MW  Nuclear Power Plant ReactUn incident sur le moteur d’une pompe du réacteur nucléaire n°1 du Tricastin en réparation pour obtenir son prolongement au-delà de 40 ans aurait pu déboucher sur un accident majeur. Il a été évité de justesse mais l'analyse de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) est sans appel : le vieillissement des installations accroit le risque de catastrophe nucléaire, un ccroissement du risque de fusion du coeur des réacteurs nucléaires. Adieu la Provence, exit la vallée du Rhône, adios la France, exsangue l'Europe.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 janvier 2020

Vitrine technologique tricolore : Tricastin1, ça s'en va et ça revient.... et ça s'en va. Alerte !

2019-12-26_IR_Centrale_Nucleaire_Tricastin_Reacteur_1_26_12_2019.jpgAlerte ! le réacteur n°1 de Tricastin que EDf et le gouvernement tentent de prolonger au-delà des 40 ans est en quasi perdition. Après son redémarrage poussif le 27 décembre dernier au terme de 5 mois de remises en état, les avaries et défaillances se multiplient et s'enchaînent. Rien n'est maîtrisé, seul l'entêtement à faire fonctionner une vieille casserole périmée préside. Le fanatisme des nucléocrates menace tout le pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 27 novembre 2019

Tricastin : incident sur le réacteur n°1 en cours de redémarrage après plus de 5 mois de révision

Tuyauterie-centrale-nucleaire_corrosion-fuite.jpgC'est encore loupé! EDF qui entendait faire de la révision décennale du réacteur atomique n°1 du Tricastin - à l'arrêt depuis plus de 5 mois - la vitrine de son professionnalisme l'autorisant à prolonger au delà de 40 années le fonctionnement de l'ensemble de ses 58 réacteurs disséminés en France a merdé, encore une fois. L'eau du circuit primaire chargée de contrôler la réaction en chaîne atomique s'est retrouvée avec un excès de bore menaçant le réacteur. Il aura fallu plus de 10 heures à EDF pour venir à bout de l'incident alors que les règles imposent de remettre en conformité l'installation en 8 heures maximum. Cette double violation des règles générales d’exploitation a menacé toute la région et vient d'être sanctionnée par l'ASN qui n'impose toujours pas l'arrêt définitif de la menace.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 novembre 2019

Centrale atomique de Cruas : arrêt d'urgence d'un réacteur nucléaire

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgSamedi 9 novembre au petit matin une surchauffe/incident sur le réacteur nucléaire  n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse a entraîné son arrêt en urgence (SCRAM). Un panache anormal de vapeur de plus de 3 km de haut, visible à 50km alentour, s'est échappé d'une des tours de refroidissement. Dans ces conditions, les installations sous pression, ont dû rejeter dans l'atmosphère des gaz d’iode radioactif 131, entrainant une pollution inéluctable.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 12 février 2019

Incident sur le réacteur N°2 de la centrale nucléaire du Tricastin

edf_tricastin_br_rechargement_recateur.jpgUn "incident", qui pourrait avoir de graves conséquences pour la population et la région, est en cours depuis dimanche 3 février à 2h30 sur le réacteur n°2 de la centrale nucléaire du Tricastin (Vaucluse-Drôme) en arrêt technique depuis le 26 janvier 2019. Ce n'est que le lendemain 4 février qu'EDF annonce discrètement qu’un des 157 assemblages de produits de fission radioactifs (combustible) en cours de retrait reste accroché et coincé à 9 mètres sous l'eau borée  suspendu au-dessus des autres assemblages présents dans le cœur du réacteur nucléaire.  Sa chute pourrait entrainer des ruptures de gaines et un relâchement de substances hautement radioactives. Toutes les opérations de maintenance sont suspendues, le bâtiment réacteur est fermé de façon préventive.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 février 2017

Explosion et incendie à la centrale nucléaire de Flamanville : le vrai du faux.

schema-centrale-nucleaire-REP_France.pngA quelle heure réelle a eu lieu l'accident à la centrale nucléaire de Flamanville ce jeudi 9 février 2017 ? Lorsque l'on connaît l'urgence pour les populations et le personnel à fuir au plus vite la zone pour tenter de se préserver des radiations : la question n'est pas anodine. Les autorités préfectorales relayant les informations de l'exploitant EDF parle de "vers 10h", mais le site de transports d'électricité RTE montre que le réacteur n¨1 était déjà en arrêt complet à 9h47. Lorsque l'on sait qu'il faut au moins de 15 minutes à 1 heure minima pour arrêter le monstre : la population qui pouvait être à l'écoute de sa radio ou télé ce matin-là n'a pas été avertie au plus tôt. Le reste de la population encore moins...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 28 novembre 2016

Incident nucléaire sur le réacteur n°1 du Tricastin : une vanne de sécurité reste ouverte par erreur dans l'enceinte de confinement !

2013-10-24_centrale-nucleaire-Tricastin_blocage-boue-intemperies.jpg1 an, il aura fallu près d'une année entière pour que EDF constate un incident sur le réacteur n°1 du Tricastin. Une vanne de traversée de l’enceinte du réacteur assurant l'isolement entre les matières radioactives contenues dans le cœur réacteur et l’environnement est restée ouverte par erreur alors qu'elle aurait dû être fermée. C'est par hasard, le 15 août 2016, à l’occasion d'un arrêt pour maintenance, que le pot aux roses a été découvert. Et dès lors minimisé, tu, puis déclaré en catimini 3 jours après auprès de l'ASN. Cette vanne est restée ouverte pendant toute la durée du cycle de fonctionnement atomique du réacteur 1 ! Classé au niveau 0 par EDF sur l'échelle INES des incidents et accidents nucléaires, l'ASN l'a requalifié a un niveau supérieur.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 septembre 2014

2 incidents à Tricastin en moins d'un mois !

.Jusqu_ici_tout_va_bien_s.jpg
Notre amie Maya nous envoie des infos très importantes :

25 Août, 21 septembre, deux nouveaux incidents à Tricastin




Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 2