Mot-clé - incident

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 10 février 2017

Explosion et incendie à la centrale nucléaire de Flamanville : le vrai du faux.

schema-centrale-nucleaire-REP_France.pngA quelle heure réelle a eu lieu l'accident à la centrale nucléaire de Flamanville ce jeudi 9 février 2017 ? Lorsque l'on connaît l'urgence pour les populations et le personnel à fuir au plus vite la zone pour tenter de se préserver des radiations : la question n'est pas anodine. Les autorités préfectorales relayant les informations de l'exploitant EDF parle de "vers 10h", mais le site de transports d'électricité RTE montre que le réacteur n¨1 était déjà en arrêt complet à 9h47. Lorsque l'on sait qu'il faut au moins de 15 minutes à 1 heure minima pour arrêter le monstre : la population qui pouvait être à l'écoute de sa radio ou télé ce matin-là n'a pas été avertie au plus tôt. Le reste de la population encore moins...

Lire la suite...

Lundi 28 novembre 2016

Incident nucléaire sur le réacteur n°1 du Tricastin : une vanne de sécurité reste ouverte par erreur dans l'enceinte de confinement !

2013-10-24_centrale-nucleaire-Tricastin_blocage-boue-intemperies.jpg1 an, il aura fallu près d'une année entière pour que EDF constate un incident sur le réacteur n°1 du Tricastin. Une vanne de traversée de l’enceinte du réacteur assurant l'isolement entre les matières radioactives contenues dans le cœur réacteur et l’environnement est restée ouverte par erreur alors qu'elle aurait dû être fermée. C'est par hasard, le 15 août 2016, à l’occasion d'un arrêt pour maintenance, que le pot aux roses a été découvert. Et dès lors minimisé, tu, puis déclaré en catimini 3 jours après auprès de l'ASN. Cette vanne est restée ouverte pendant toute la durée du cycle de fonctionnement atomique du réacteur 1 ! Classé au niveau 0 par EDF sur l'échelle INES des incidents et accidents nucléaires, l'ASN l'a requalifié a un niveau supérieur.

Lire la suite...

Lundi 22 septembre 2014

2 incidents à Tricastin en moins d'un mois !

.Jusqu_ici_tout_va_bien_s.jpg
Notre amie Maya nous envoie des infos très importantes :

25 Août, 21 septembre, deux nouveaux incidents à Tricastin




Lire la suite...

vendredi 1 mars 2013

Nouvel incident sur le site nucléaire du Tricastin : trop c'est trop, fermeture immédiate du site nucléaire du Tricastin

2013-02-28_Tricastin_incident-EDF_CAN84.jpgUn nouvel incident vient de se produire ce jeudi soir à la centrale nucléaire du Tricastin, l’une des plus vieilles centrales nucléaires du pays dont les réacteurs –mis en service dans les années 1980/81 - ont dépassé leur âge limite de 30 ans. C’est le 1000ème incidents/accidents qui survient sur le site nucléaro-chimique civil et militaire du Tricastin depuis sa création. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse demande sa fermeture immédiate et définitive.

Lire la suite...

jeudi 1 novembre 2012

Une filiale d'Areva dissimule la gravité d'un incident nucléaire

2012-09-24_bouteillon-matiere-radioactive_FBFC_St-Romans_Isere_nucleaire.jpgLa filiale d’Areva, FBFC (Franco-Belge de Fabrication du Combustible) implantée au Tricastin (Vaucluse-Drône) et Saint-Roman (Isère) vient d'être prise la main dans le sac pour une tentative de dissimulation de la gravité d'un incident nucléaire qui s'est déroulé en septembre dernier.

Lire la suite...

Dimanche 28 octobre 2012

Tricastin : au diable le respect des spécifications techniques d’exploitation

fuite-centrale-nucleaire-france-2010-vanne.jpegLa centrale nucléaire du Tricastin comporte 4 réacteurs de 900 MWe et le site du même nom une multitude d’unités de production toutes plus dangereuses les unes que les autres.  Le 16 octobre 2012, c’est la vanne qui défaille. Et pas des moindres, une de celles situées de part et d'autre de la paroi de béton de l’enceinte de confinement où se trouvent le monstre atomique : la cuve, le cœur du réacteur, les générateurs de vapeur et le pressuriseur.

Lire la suite...

vendredi 13 avril 2012

Encore un incident à la centrale nucléaire du Tricastin

2008-10-25_Tricastin_manifestation_Civilisation.jpgCe mardi 10 avril 2012 au petit matin, un incendie dégageant une importante fumée s’est déclaré dans la salle des machines du réacteur n° 4 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin. La quasi totalité des voies de circulations situées à l’extérieur du site nucléaire ont été fermées par les forces de gendarmerie.

Lire la suite...

mardi 10 avril 2012

Nouvel incident à la centrale du Tricastin

2011-08-02_nucleaire_Tricastin_chantier.jpgLa centrale nucléaire du Tricastin a été le théâtre d'un nouvel incident le 16 février dernier, lors d'essais périodiques sur des systèmes de contrôle de commande du réacteur n°2. Un capteur mesurant le niveau d’eau dans un générateur de vapeur n’est pas fiable. Cet échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et à pression élevée dans le cœur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur sert à alimenter la turbine. En cas de fuite sur le générateur, l’absence de suivi visuel du niveau d’eau aurait pu conduire à un aggravation de la situation du réacteur.

Lire la suite...

mardi 28 juin 2011

Marcoule : Incident nucléaire à Mélox sur la chaine de combustible Mox (celui de Fukushima)

Nouvel incident nucléaire dans l'unité Melox de Marcoule ce mardi 28 juin 2011. Haut lieu de la bombe atomique, le site produit depuis quelques années un combustible redoutable, le Mox, mélange d'uranium et de plutonium, celui qui alimente les réacteurs de Fukushima au Japon.

Lire la suite...

jeudi 26 mai 2011

Précaires du nucléaire : EDF se défausse du risque

Dans une interview, la sociologue et Directrice de recherche honoraire à l’Inserm, Annie Thébaud-Mony*, jette une lumière crue sur la maintenance des centrales nucléaires et sur les risques d'incidents et d'accidents qui découlent de la fragilisation des salariés et de la politique de précarisation dans la gestion des travailleurs par le lobby nucléaire. Témoignage sur ces "invisibles" les plus exposés et en errance d'un site nucléaire l'autre.

Lire la suite...

mercredi 13 avril 2011

Pétition pour la fermeture définitive des 4 réacteurs de Tricastin

Risques sismiques, vétusté avérée, incidents à répétition, risques d’inondations, non-conformité aux normes de sécurité, conception périmée : le site nucléaire du Tricastin et ses 4 réacteurs nucléaires doivent être fermés de toute urgence et définitivement.

Lire la suite...