samedi 14 octobre 2017

Areva-STMI de Bollène : deux accidents nucléaires en 15 jours et des blessés

2017-10-10_STMI-Areva-Triade_Pompiers.jpgDeux incendies, qui ont ravagé près de 5 hectares, se sont déclarés les 27 septembre et 9 octobre 2017 dernier au cœur des installations de la filiale STMI-AREVA NP (New Areva) sur l'unité de décontamination "Triade". Située à 1 km au sud du site nucléaire du Tricastin, et tout près de la ville de Bollène (Vaucluse) la Société des Techniques en Milieu Ionisant (STMI) est spécialisée dans le traitement des déchets radioactifs notamment d'uranium. Parmi les 70 salariés contraint au confinement, des salariés auraient été victimes de contaminations radioactives internes.

Lire la suite...

vendredi 10 février 2017

Explosion et incendie à la centrale nucléaire de Flamanville : le vrai du faux.

schema-centrale-nucleaire-REP_France.pngA quelle heure réelle a eu lieu l'accident à la centrale nucléaire de Flamanville ce jeudi 9 février 2017 ? Lorsque l'on connaît l'urgence pour les populations et le personnel à fuir au plus vite la zone pour tenter de se préserver des radiations : la question n'est pas anodine. Les autorités préfectorales relayant les informations de l'exploitant EDF parle de "vers 10h", mais le site de transports d'électricité RTE montre que le réacteur n¨1 était déjà en arrêt complet à 9h47. Lorsque l'on sait qu'il faut au moins de 15 minutes à 1 heure minima pour arrêter le monstre : la population qui pouvait être à l'écoute de sa radio ou télé ce matin-là n'a pas été avertie au plus tôt. Le reste de la population encore moins...

Lire la suite...

jeudi 15 août 2013

France : 100 départs de feu dans les installations nucléaires en 2011

2011-07-02_Tricastin_incendie.jpgL'information ne fait pas la "une" des médias ni des communiqués triomphalistes du lobby nucléaire. Pourtant, l'Autorité de Sureté Nucléaire vient de le confirmer : une centaine de départs de feu ont été recensés dans les installations nucléaires de base (INB non militaire) en France.  40 % de ces départs de feu ont pour origine des... défauts électriques! Avec euphémisme l'ASN déclare que "la situation reste nettement perfectible en ce qui concerne la gestion des charges calorifiques" et que "des progrès sont nécessaires pour préciser l’attitude des intervenants face à un incendie". Dormez en paix braves gens, on vous dit qu'on contrôle la situation...

Lire la suite...