Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLe message que vient de faire passer EDF  aux "marchés" (spéculatifs) est sans appel : le nucléariste avoue qu'à cause des températures élevées des fleuves et la canicule la production nucléaire de l'électricité devient quasi impossible. Un ou plusieurs réacteurs atomiques du site du Tricastin (Vaucluse-Drôme) devra à son tour être arrêté. Déjà la production du réacteur n°2 a du être réduite les 29 et 31 juillet dernier. La centrale de Saint-Alban (Isère), elle aussi sur les bords du Rhône, a du baisser sa production. 4 autres centrales nucléaires tels à Golfech ou au Blayais et à Saint-Alban) ont dépassé les limites règlementaires de rejets de chaleur dans les rivières les bordant. Le nucléaire c'est la pénurie électrique assurée.