IR_Centrale_nucleaire_Cruas_Meysse_reacteurs_3_et_4_28_11_2022_19h27_HD.jpgPendant 28 jours d'affilée, en octobre et novembre, le pilotage du réacteur nucléaire n°3 de la centrale atomique de Cruas (Ardèche) a été aléatoire du fait de la défaillance d'un capteur de pression de la vapeur du circuit secondaire alimentant le groupe turbo-alternateur censé produire l’électricité. Les incohérences entre les différents capteurs de mesure de pression censés assurer la protection du réacteur nucléaire étaient dues à une ... erreur de branchement de la prise d'impulsion qui avait été mise hors-service le 21 juillet précédent lors du redémarrage du réacteur après son arrêt pour rechargement des produits de fission atomique. A Cruas on aime jouer à la roulette russe.