|

Mot-clé - dissimulation

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 15 décembre 2021

Tricastin : les députés "France Insoumise" demandent une commission d'enquête sur ce qui se passe à la centrale nucléaire et le rôle de l'ASN dans les dissimulations

deputes_France-Insoumise.jpgLa députée Mathilde Panot, Jean-Luc Mélenchon et leurs collègues "France Insoumise" à l'Assemblé nationale viennent de signer une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité de la centrale nucléaire de Tricastin ainsi que sur le rôle trouble de l'ASN.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 12 novembre 2021

Tricastin : un cadre de la centrale nucléaire dénonce une « politique de dissimulation » d’incidents de sûreté

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_03.jpgLe journal "le monde" révèle par le témoignage d'un cadre dirigeant de la centrale nucléaire du Tricastin ce que nous ne cessons de dénoncer depuis des décennies : une « politique de dissimulation » d’incidents de sûreté et la complicité de l'ASN. Une plainte a été déposée contre EDF devant le tribunal judiciaire de Paris, notamment pour « mise en danger de la vie d’autrui ». La direction de la centrale atomique était à la manoeuvre pour harceler et faire taire ce cadre lanceur d'alerte.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 18 avril 2019

Risque de rupture en cas de séisme sur 28 réacteurs atomiques dont le Tricastin et Cruas

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpg28 réacteurs nucléaires de 900 MWe ne résisteraient pas à un séisme car leurs vases d’expansion du circuit de production d’eau glacée sont défaillants avec des serrages insuffisants et des ancrages non fixés, C'est à l’occasion d’une vérification à la centrale nucléaire du Tricastin, il y a 10 mois, en août 2018 mais annoncé que ce 15 avril 2019 par l'ASN,  que EDF a constaté ces défauts et menaces. Le refroidissement des équipements nucléaires ne serait plus assuré, les systèmes de ventilation seraient bloqués, la salle de commande et des bâtiments électriques seraient inopérationnels, le circuit de production d’eau glacée dysfonctionnerait.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 2 novembre 2016

Catastrophes nucléaires de Fukushima : près de 880 tonnes de corium extrêmement radioactifs dans les réacteurs 1, 2 et 3 ?

JAPAN-QUAKE-DISASTER-ANNIVERSARYSelon une étude récente de "International Research Institute for Nuclear Decommissioning" les coriums des réacteurs atomiques explosés de Fukushima-Daïchi sont de 2,5 à 4 fois plus massiques que les produits de fission initiaux mortels. De faux certificats de formation des travailleurs ont été également mis à jour, le coût financier du démantèlement est revu à la hausse : 57 milliards d'euros ont déjà été dépensés, la durée prévisionnelle du démantèlement dépasse 2 générations, le nombre de malades et les morts augmentent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage