EPR_flamanville.jpgAreva SA, la holding faillitaire installée pour liquider les dettes de l'entreprise après sa faillite et qui doit achever le chantier de l'EPR d'Olkiluoto en Finlande va verser 563 millions d'euros à EDF pour solder les contentieux et litiges sur les malfaçons dont elle est responsable notamment sur l'EPR de Flamanville. Un tour de passe-passe entre "mafieux" qui changent d'appellation à tour de rôle et suivant les poussières glauques glissées sous le tapis par les uns et les autres. Areva devient Orano, EDF recrée un Framatome appartenant précédemment à Areva, des millions passent de l'un à l'autre que l'Etat renfloue par ailleurs...