Mot-clé - député

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 22 février 2018

Macron la matraque : le gouvernement envoie 500 militaires contre les opposants à la poubelle nucléaire de Bure

Bure_.jpgL'Etat nucléariste choisit le passage en force, la violence et la répression. Alors que le secrétaire d'état auprès du sinistre N.Hulot, Sébastien Lecornu, se rend à Bure et Mandres ce 22 février et annonçait qu'il rencontrerait les associations : le gouvernement envoie 500 gendarmes pour expulser les occupants du Bois Lejuc près de Bure. Refusons d'être atomisés :  Résistance populaire contre l'horreur nucléaire et l'atomisation du pays. Face à l'écocide nucléaire : appel à converger vers Bure pour ceux qui le peuvent, et à se rassembler à 18h devant les préfectures un peu partout en France.

Lire la suite...

mercredi 1 septembre 2010

Interpellez vos élus

__
Une lettre-type à adapter à votre spécificité locale, départementale, régionale

Exprimez votre exigence de voir le nucléaire banni de votre département, de votre région, du pays, de la planète en adressant à vos différents élus et à ceux qui briguent des mandats électifs un courrier, un courriel...

Cette lettre-type à recopier (copier-coller) est à adapter selon votre humeur.


Vous pouvez trouver les coordonnées de vos élus sur les sites internet suivants :


Accéder à la lettre-type ici2011-03-19_CAN84_Lettre-type_aux-elus.doc

___

Votre Nom Prénom
Adresse

                          à Monsieur le député de
                            Monsieur le Maire de
                            Monsieur le Sénateur de
                            Monsieur le Conseiller Régional de
                            Monsieur de Conseiller Général de

                                                                                                                                                                                      Le                     2011

Monsieur,

Le peuple japonais martyr nous alerte dramatiquement sur la nocivité implacable du nucléaire. Après les catastrophes nucléaires de Three Milles Island (USA) et Tchernobyl (Ukraine) le peuple martyr japonais est victime, 66 ans après les bombes nucléaires militaires de Nagasaki et Hiroshima, du nucléaire civil.

Ici, en France, dans notre région, plus de 200 incidents nucléaires ont été recensés en vallée du Rhône en 2009. Plus de 1000 en France en 2010 ! Depuis plusieurs années déjà le Collectif antinucléaire 84 a rendu public, la présence de contamination nucléaire radioactive dans l’eau du robinet de plusieurs villes de Vaucluse du fait des installations nucléaires de la vallée du Rhône.

Vous avez été alerté personnellement, au moins à deux reprises en 2010, sur cette atteinte à la santé des habitants de votre secteur. Vous n’avez pas réagit ou vous vous êtes retranché derrière la société exploitante (pourtant liée au groupes nucléaires) ou le syndicat inter-communal délégataire affirmant contre toute vérité l’innocuité de la contamination, structure privée ou publique se retranchant elles-mêmes derrière des analyses… inexistantes de l’Agence Régionale de Santé*. J’estime que votre responsabilité est engagée.

Or la radioactivité, quelque soit la dose, n’est pas anodine et porte atteinte à la santé par des effets cancérigènes et mutagènes : cancers multiples de la peau et des organes, leucémies, pathologies induites organiques, atteintes de l’ADN, atteinte du fœtus chez la femme enceinte,...

L’Autorité de Sureté Nucléaire  (ASN), organisme officiel français, a affirmer elle-même en juillet 2010 que : « les normes actuellement promulguées ne peuvent plus et ne doivent plus servir de référents au vue des dégâts engendrés ». Un rapport scientifique et technique de l’IRSN précise : « la contamination chronique de radio-nucléide, de l’environnement pose la question de l’impact sur l’homme » et nul ne peut se retrancher derrière les normes actuelles.

Les normes de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) ne peuvent pas non plus servir de référence car une convention « secrète » la lie depuis 1958 à l’AIEA (Agence Internationale pour la promotion de l’Energie Atomique civile) qui lui interdit de communiquer sur le nucléaire sans « l’imprimatur » de l’AIEA.

Par ailleurs, comme vous le savez sans doute, le nucléaire civil n’est que l’avatar du nucléaire militaire qui en est à l’origine. Les centrales et installations nucléaires, qui sont toutes des bombes nucléaires en sursis, servent principalement à produire le plutonium et le tritium des bombes atomiques et, accessoirement, de l’électricité, d’ailleurs avec un faible rendement de 30%. Or cette électricité peut être produite par d’autres sources d’énergies, comme dans la majorité des autres pays, sans pour autant que ceux-ci soient arriérés et non-développés.

Les scandales de l’amiante (des milliers de victimes), du sang contaminé (des milliers de victimes), des farines animales (des milliers de victimes à terme) et leurs atteintes à la santé et à la vie sont malheureusement peu en comparaison de la contamination nucléaire au quotidien, diffuse et criminelle.

Les installations nucléaires civiles et militaires de ce triangle de la mort des sites de Marcoule-Tricastin-Cadarache sont toutes implantées sur des zones sismiques multiples et ne répondent aucunement au niveau de sécurité d’ailleurs impossible à atteindre. Pour exemple sur les 19 installations nucléaires de bases (INB) de Cadarache seulement 3 sont aux normes anti-sismiques et ce malgré les exigences de mise aux normes formulées par l’ASN depuis 1995 et ré-étirées en 2003.

Plus de un million de m3 de déchets radioactifs ont été produits à ce jour par l’industrie nucléaire qui ne sait qu’en faire si ce n’est de les enfouir sous terre en espérant que nos enfants trouveront la parade que le lobby n’a pas trouvé depuis cinquante ans. Certains de ces déchets radioactifs sont contaminant pendant plus de 30 000 ans !

En fait c’est toute la chaîne du nucléaire et le principe même de la destruction atomique (fission) qui est une menace permanente et ce depuis l’extraction du minerai au Niger (qui pollue les nappes phréatique, contamine les cultures, chasse les populations touareg et sédentaires). Nous dépendons à 100% de l’étranger pour ce minerai de mort.

Je vous demande donc de prendre les mesures incontournables de protection de la santé des citoyens de votre territoire, de faire procéder, par un laboratoire indépendant du lobby et de l’administration, à des analyses de présence de radioactivité sur le territoire dont vous avez la responsabilité.

. J’estime ne pas avoir à servir de cobaye au lobby nucléaire,

. Je revendique la protection de ma santé et celle de toute le population par les pouvoirs publics,

. J’exige l’arrêt de la contamination radioactive de l’eau, de l’air et de la chaîne alimentaire des champs à l’assiette,

. J’exige en conséquence l’arrêt immédiat et sans condition du nucléaire.

En tant que citoyen responsable je vous demande de vous prononcer clairement pour un Arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire dans notre région et en France et dans le monde.

Sachez que, puisque vous avez sollicité mon suffrage et souhaitez continuer à exercer des responsabilités électives, votre position sur l’Arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire conditionnera mes choix futurs d’expression.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations vigilantes et déterminées.