|

Mot-clé - défaillance

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 12 septembre 2019

La centrale atomique du Tricastin épinglée par la presse nationale pour ses accidents et ses mensonges

FRANCE-POLITICS-MEDIA-NEWSPAPERC'est à un véritable festival de défaillances et de dissimulations que se livre la centrale atomique du Tricastin depuis des années. La presse nationale vient d'épingler , encore une fois, les atomistes pour leurs comportements et le bricolage permanent auquel ils s'adonnent. A tel point que l'Autorité de Sûreté Nucléaire, par nature très conciliante avec la nucléocratie, en vient à taper du poing sur la table. Revue de détail sur les atteintes répétées des atomistes contre la population et le territoire.

Lire la suite...

samedi 24 septembre 2016

Anomalies danger : deux des quatre réacteurs atomiques de Tricastin à l'arrêt

2013-10-24_centrale-nucleaire-Tricastin_blocage-boue-intemperies.jpgSauve qui peut !  46 générateurs de vapeur de 18 réacteurs nucléaires fournis par Areva à EDF menacent grandement la sécurité du pays. Deux des quatre réacteurs nucléaires de la centrale atomique du Tricastin sont concernés et ont dû être arrêtés. Le cours en bourse de EDF chute à nouveau tout comme les prévisions de production électrique tandis que l'agence de notation Standard & Poor's abaisse la note à long terme de EDF estimant que les risques liés au projet de construction d'EPR anglais à Hinkley Point sont élevés...

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

Alerte-Danger : Défaillance des soupapes de sûreté du pressuriseur des réacteurs nucléaires

Arret-Urgence_reacteur-nucleaire.jpgLe rapport de l'IRSN rendu le 1er juillet 2016 est sans appel : une défaillance des circuits imprimés pilotant les soupapes de sûreté des pressuriseurs des réacteurs nucléaires affecte l'ensemble du parc nucléaire français. Froid dans le dos. Ce système à pour fonction d'empêcher l'explosion accidentelle atomique. EDF minimise. La menace sur le pays est bien réelle.

Lire la suite...

dimanche 28 octobre 2012

Tricastin : au diable le respect des spécifications techniques d’exploitation

fuite-centrale-nucleaire-france-2010-vanne.jpegLa centrale nucléaire du Tricastin comporte 4 réacteurs de 900 MWe et le site du même nom une multitude d’unités de production toutes plus dangereuses les unes que les autres.  Le 16 octobre 2012, c’est la vanne qui défaille. Et pas des moindres, une de celles situées de part et d'autre de la paroi de béton de l’enceinte de confinement où se trouvent le monstre atomique : la cuve, le cœur du réacteur, les générateurs de vapeur et le pressuriseur.

Lire la suite...