|

Mot-clé - covid-19

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 23 avril 2020

Un salarié de Framatome (ex-Areva NP, ex-FBFC) meurt du coronavirus à Romans-sur-Isère

Partagez ! Partage

Framatome_crayon-uranium.jpgPlutôt le profit et la toute puissance que l'humain. Un salarié chez Framatome-Areva-EDF, intérimaire de 53 ans, infecté par le Covid-19 vient de décéder à l'hôpital samedi dernier.  Il travaillait dans un atelier de l'Installation Nucléaire de Base 98 (INB98) où selon le syndicat CGT de l'entreprise 5 autres cas de coronavirus ont été détectés. Le syndicat a déclenché un droit d'alerte pour danger grave et imminent.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 24 mars 2020

Nucléaire : cet autre confinement qui nous attend. Appel à l'insurrection des consciences

Partagez ! Partage

188140790Par ces temps de confinement et les réflexions qu'il suscite, il est judicieux de savoir ce qui nous attend en cas de catastrophe nucléaire : le "Codirpa" (1) ou comment les pouvoirs veulent imposer à la population de vivre en milieu contaminé radioactif. Avec cette doctrine élaboré en 2005, l'Etat a déjà légiféré sur la gestion de catastrophe nucléaire, Ce que nous vivons actuellement avec le virus civid-19 en préfigure le contexte et les modalités.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 17 mars 2020

Coronavirus : comment maintenir le nucléaire sans le personnel ? L'entêtement du gouvernement et de EDF nous menace.

Partagez ! Partage

coronavirus-triple.jpgAu quotidien une vingtaine de personnes réparties en sept équipes se relayant nuit et jour pilotent les réacteurs nucléaires dans chaque centrale atomique. Avec les salariés d'astreinte ce sont de 120 à 200 personnes qui sont nécessaires pour faire fonctionner chacun des 58 réacteurs nucléaires disséminés dans l'hexagone. Dans ces conditions le télétravail prôné par un président de la République hors sol, pour limiter la propagation de la pandémie de covid-19, rencontre vite ses limites. Alors que de premiers cas de victimes se font jour dans les centrales, EDF et le gouvernement ne semblent pas, encore une fois, prendre les bonnes décisions de mise à l'arrêt des installations nucléaires. Ils tentent de faire tourner leurs engins de mort avec un personnel restreint. Danger.

Lire la suite...

Partagez ! Partage