Mot-clé - coordination antinucléaire de vaucluse

Fil des billets - Fil des commentaires

Dimanche 20 août 2017

Procès-bâillon d'Areva contre la liberté d'expression : "Nous ferons du 12 septembre une dénonciation publique du crime nucléaire". Nous publions les pièces à charge

Close-up of a dead person's feetFace au pot de fer et à la vindicte des tenants de la destruction atomique, l'individu et le collectif citoyen n'ont d'autres armes que la parole jointe à l'acte. D'un côté, les suprémacistes : la violence de la domination institutionnelle et de la prédation économique, environnementale, sur le vivant; et de l'autre : des individus divers et variés en état de légitime défense, en Résistance. Ce procès en diffamation, procès-bâillon intenté par Areva contre la CAN-SE et notre compagnon Jean, est à l'image du totalitarisme rampant qui gangrène la société. Nous publions donc, afin que chacun-e sache et puisse agir, nos propres armes : celles de la connaissance et de la conscience. Voici les pièces à conviction du crime nucléaire et de l'implication d'une entreprise qui ne veut pas être nommée.

Lire la suite...

vendredi 1 mars 2013

Nouvel incident sur le site nucléaire du Tricastin : trop c'est trop, fermeture immédiate du site nucléaire du Tricastin

2013-02-28_Tricastin_incident-EDF_CAN84.jpgUn nouvel incident vient de se produire ce jeudi soir à la centrale nucléaire du Tricastin, l’une des plus vieilles centrales nucléaires du pays dont les réacteurs –mis en service dans les années 1980/81 - ont dépassé leur âge limite de 30 ans. C’est le 1000ème incidents/accidents qui survient sur le site nucléaro-chimique civil et militaire du Tricastin depuis sa création. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse demande sa fermeture immédiate et définitive.

Lire la suite...

Dimanche 19 août 2012

"Marche pour la Vie" pour l’arrêt immédiat du nucléaire : c'est parti ! . Jour 1

2012-08-18_CAN84_Marche-pour-la-Vie_Pont-Mirabeau_libre-de-droit_Wolakota.jpgLa Provence, ses cigales, son aioli, sa lavande, ses centrales nucléaires. Au coeur du « triangle de la mort nucléaire » Cadarache-Marcoule-Tricastin, des citoyens de la région provençale auxquels se sont joints des habitants d’autres régions et quelques étrangers, relient depuis ce matin, à pieds, à vélo et en rollers sur près de 200km les 3 sites civils et militaires atomiques qui regroupent près d’une quarantaine d’installations nucléaires diverses dans la région la plus nucléarisée d’Europe, la vallée Rhône-Durance*.

Lire la suite...