el-grito.jpgUne fois encore le Collectif antinucléaire de Vaucluse a inauguré à sa façon le Festival d'Avignon. Banderoles, fumigènes et sirène de détresse ont rappelé aux présents qu'ils pénétraient dans la région la plus nucléarisée d'Europe et à la mairesse socialiste, qui plastronnait sur son balcon, son alignement idiot sur les exigences du lobby nucléaire...