|

Mot-clé - contamination nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 12 mars 2022

11 mars 2011 - 11 mars 2022 : commémoration à Avignon de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daïchi (Japon)

Partagez ! Partage

2022-03-11_CAN84_Avignon_hommage-aux-victimes_catastrophe-nucleaire_fukushima-daichi_01.jpgLe peuple Japonais affronte depuis le 11 mars 2011 une catastrophe nucléaire sans précédent, comme celle qu'ont vécu et continuent à vivre depuis 38 ans les peuples d'Ukraine et du Belarus depuis le crime nucléaire de Tchernobyl en 1986.  Des membres du Collectif antinucléaire de Vaucluse et de PEPS ont manifesté leur solidarité avec les victimes ce 11 mars devant l'hôtel de ville d'Avignon. Pour exiger aussi la fermeture immédiate de toutes les installations nucléaires civiles et militaires de Provence, de France et des autres pays nucléarisés.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 21 février 2017

Centrale atomique du Tricastin : 2017 l'année de tous les dangers

Partagez ! Partage

Temoignage-ombre-chinoise.pngElle craque, les enceintes se fissurent, les tuyauteries fuient, les bâtiments sont inondés, la pollution gagne, et les bouts de ficelle ou autres chaînes bricolées et chiffons ne suffisent plus. Le bilan officiel de l'année 2015 révèle une dégradation et 2016 est du même acabit . 2017 est l'année de tous les dangers. Tricastin-Daïchi est annoncé... à moins que la centrale nucléaire soit mise à l'arrêt définitif.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 14 novembre 2012

Vigie devant le ministère de la santé à Paris pour dénoncer la complicité de l'OMS et du gouvernement français avec l'AIEA

Partagez ! Partage

2012-11-09_OMS-Ministere-sante-France_Vigie_antinucleaire.jpgLe collectif "Santé et nucléaire - Pour l'indépendance de l'OMS (IndependentWHO)" dénonce depuis cinq ans et demi, par sa présence permanente (Vigie d'Hippocrate) devant le siège de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) à Genève, les mensonges et dissimulations de cette organisation internationale sur les conséquences sanitaires de la contamination radioactive. Depuis 26 ans, l'OMS ne porte pas assistance aux victimes de Tchernobyl et abandonne à présent les victimes de Fukushima. Depuis le vendredi 9 novembre 2012, une vigie a commencé devant le ministère de la santé à Paris pour dénoncer la co-responsabilité de la France dans cette ignoble position.

Lire la suite...

Partagez ! Partage