|

Mot-clé - contamination

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 10 janvier 2020

Les Jeux Olympiques 2020 ne doivent pas avoir lieu au Japon : Boycott !

2019_12-13_Japon_contamination_village-olympique_03.jpgLes Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont un enjeu pour la nucléocratie internationale. Il s'agit de faire croire au monde, avec la complicité des Comités d'organisation sportifs des différents pays, que la catastrophe de Fukushima n'a pas existé ou au pire est définitivement réglée. Face à ce déni piloté par le gouvernement de Shinzo ABE qui met en scène ce grand spectacle sportif pour banaliser la radioactivité et « normaliser » la situation au nom de la reconstruction et de la finance : la mobilisation internationale des peuples est nécessaire. Elle s'organise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 13 décembre 2019

Fukushima: la décontamination en surface des sols n'a rien réglé

2019-12-09_Fukushima_decontamination-des-sols_entassement-de-dechets-radioactifs.jpgLa revue "Soil" de l'Union européenne des géosciences publie la synthèse scientifique des actions de "décontamination" en surface entrepris au Japon depuis le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daïchi sur plus de 9.000 kilomètres carrés, le territoire des 11 municipalités évacuées et celui plus vaste des 40 municipalités également touchées. Au terme de huit années l'enlèvement de la partie superficielle de la couche arable a coûté à l'Etat japonais déjà 24 milliards d'euros pour un résultat bien faible et l'accumulation de 20 millions de m3 de déchets supplémentaires radioactifs. On ne sort pas d'une catastrophe nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juillet 2019

Tricastin : incident sur le réacteur nucléaire n°2 et contamination d'un salarié sous-traité

Canal du Rhône Prélèvements Centrale nucléaire du Tricastin réacteur nr4 incendie moteur pompe refroidissement circuit secondaire4 jours que le réacteur n°2 d'EDF au Tricastin a été arrêté en urgence. 4 jours alors que le 14 juillet, EDF annonçait relancer sa machine infernale rapidement en 24 heures chrono. Mais depuis, de report en report, le nucléariste a été contraint de révéler qu'un travailleur "cordiste" sous-traité a été contaminé lors d'une manipulation de matériel. Mais  que s'est-il donc passé réellement dans le bâtiment auxiliaire nucléaire commun aux réacteurs 1 et 2 alors que le Pdg, Jean-Bernard Levy, venait encourager ses troupes pour le prolongement des réacteurs atomiques au-delà de 40 ans ? A-t-on frôlé ou sommes-nous est en train de subir un accident nucléaire?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 février 2019

France nucléaire : un militaire du plateau d'Albion porte plainte contre l'Etat

albion_S2_silo.jpgC'est une première en France : un militaire qui a été affecté, dans les années 90, à la base de missiles nucléaires du plateau d'Albion en Vaucluse porte plainte contre l'Etat. Gravement malade, atteint d'une nécrose osseuse et d'une fibromyalgie depuis son séjour en 1991 sur l'ancienne base 200 de la force de frappe militaire atomique, il a passé près de 6000 heures auprès des ogives de mort à l'intérieur des silos souterrains. Sans protection aucune contre les radiations destructrices. Une trentaine d'irradiés s'est constituée en association et d'autres plaintes des victimes sont à l'étude.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 7 août 2018

Arrêt en urgence du réacteur 3 de Cruas-Meysse : des rejets d'iode radioactif131 se sont produits et ont été tus

Prélèvements eau Rhône pour contrôle activité radiologique (CN Tricastin)Canicule ? Niveau du Rhône insuffisant ? Débit inférieur au minima requis ? Problème technique ? Perte de réseau ? Edf n'en sait rien mais toujours est-il que le réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s'est mis en "arrêt d'urgence" (Scram)* ce dimanche 5 août 2018 vers 18h. Rejets d'iode radioactif131 et contamination à la clef. Le Rhône et son affluent Isère présentent une situation très critique pour les installations nucléaires et la santé des habitants, la pollution radiologique par insuffisante dilution des rejets.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 juillet 2018

Rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire : pipeautage, cartes biaisées et incohérences afin de maintenir l'Ordre atomique

2018-06-28_rapport-parlementaire-nucleaire_securite-surete.pngLa montagne accouche d'une souris, mieux elle entérine la poursuite du nucléaire et permet aux élu-es de se donner bonne conscience. Sur le dos de la santé et de la vie de la population, en entérinant la contamination durable de la planète et la production de déchets mortels refilés aux générations futures. La « Commission », composée à 90% de macronistes et d'élu-es liés au nucléaire, réinvente les Shadock. Voici une analyse-critique du « rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire ».

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 7 mars 2018

11 mars 2011, triple catastrophe nucléaire de Fukushima : Ni oubli, ni pardon

2011-010-31_japan-radiation-fukushima-nuclear-nukes-photo-001.jpg11 mars 2011 : l'impensable et l'impossible martelés sans discontinuité par les adeptes du Dieu atomiste se produit dans un pays de haute technologie nucléaire. Trois réacteurs nucléaires explosent à la suite d'un tremblement de terre puis d'un raz de marée. L'un d'eux est gorgé du terrible  produit de fission atomique à base d'oxyde de plutonium, le "Mox", fourni par le nucléariste tricolore Areva. La centrale de Fukushima-Daïchi au Japon est anéantie. Et autour d'elle : la mort radioactive s'installe. Et le drame continue

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 12 février 2018

Cruas : EDF et le directeur du site nucléaire condamnés pour avoir tenté d'écouler par négligence des déchets radioactifs dans une simple décharge

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpg6000 euros d'amende pour EDF et 3000 euros pour le directeur de la centrale atomique de Cruas-Meysse  pour leur gestion laxiste récurrente des déchets radioactifs et notamment l'affaire du 6 novembre 2015 où des déchets nucléaires mortels avaient atterri dans une benne de déchets conventionnels prête à quitter le site en direction d'une simple décharge.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 janvier 2018

Depuis la catastrophe nucléaire : près de 50% des enfants de la région de Fukushima sont atteints de kystes, nodules et cancers de la thyroïde

thyroide_enfant_Fukushima_radioactivite.jpgLe "Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism" révèle que 145000 des 295 000 jeunes de moins de 18 ans auscultés à Fukushima présentent des déficits thyroïdiens et des risques de cancer de la thyroïde. Soit 49 % ! Ce sont les résultats de l'examen échographique thyroïdien dans les trois ans après l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima. L'enquête sur la santé à Fukushima (Fukushima Health Management FHMS) atteste de l'horreur nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 14 décembre 2017

Chaises musicales pro-nucléaires au ministère de la santé et à la Haute Autorité de la Santé

IRSN_Dominique-Le-Guludec_Haute-Autorite-Sante.pngLe lobby nucléaire verrouille de plus en plus la société. Après la nomination d'Agnès Buzyn, ancienne Présidente de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, en tant que ministre de la santé du gouvernement Macron/Philippe, c'est au tour de sa successeuse à la tête de l'IRSN, Dominique LeGuludec d'être nommée Présidente de la Haute Autorité de Santé. Un gros problème de conflit d'intérêt notamment si une catastrophe nucléaire se produit en France, non ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 octobre 2017

Forum Social Mondial Antinucléaire à Paris, du 2 au 4 novembre 2017

Logofinal - copieDepuis la première session qui a eu lieu à Porto Alegre en 2001, la dynamique du Forum Social Mondial (FSM) s'est amplifiée et le premier Forum Social Anti-nucléaire s’est tenu au printemps 2016 à Tokyo, puis un second Forum Antinucléaire a eu lieu en 2016 à l’occasion du FSM de Montréal. Cette année c'est la France (pays le plus nucléarisé au monde par habitant) qui accueille la rencontre internationale " Forum Social Mondial Antinucléaire" pour un monde sans nucléaire, ni civil ni militaire. Un foisonnement de thèmes en débat. La Coordination antinucléaire du sud-est y sera...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 14 octobre 2017

Areva-STMI de Bollène : deux accidents nucléaires en 15 jours et des blessés

2017-10-10_STMI-Areva-Triade_Pompiers.jpgDeux incendies, qui ont ravagé près de 5 hectares, se sont déclarés les 27 septembre et 9 octobre 2017 dernier au cœur des installations de la filiale STMI-AREVA NP (New Areva) sur l'unité de décontamination "Triade". Située à 1 km au sud du site nucléaire du Tricastin, et tout près de la ville de Bollène (Vaucluse) la Société des Techniques en Milieu Ionisant (STMI) est spécialisée dans le traitement des déchets radioactifs notamment d'uranium. Parmi les 70 salariés contraint au confinement, des salariés auraient été victimes de contaminations radioactives internes.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 20 août 2017

Procès-bâillon d'Areva contre la liberté d'expression : "Nous ferons du 12 septembre une dénonciation publique du crime nucléaire". Nous publions les pièces à charge

Close-up of a dead person's feetFace au pot de fer et à la vindicte des tenants de la destruction atomique, l'individu et le collectif citoyen n'ont d'autres armes que la parole jointe à l'acte. D'un côté, les suprémacistes : la violence de la domination institutionnelle et de la prédation économique, environnementale, sur le vivant; et de l'autre : des individus divers et variés en état de légitime défense, en Résistance. Ce procès en diffamation, procès-bâillon intenté par Areva contre la CAN-SE et notre compagnon Jean, est à l'image du totalitarisme rampant qui gangrène la société. Nous publions donc, afin que chacun-e sache et puisse agir, nos propres armes : celles de la connaissance et de la conscience. Voici les pièces à conviction du crime nucléaire et de l'implication d'une entreprise qui ne veut pas être nommée.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 10 juillet 2017

Poubelle illégale nucléaire de Solérieux en Drôme-Vaucluse : la contestation s'organise, l'omerta institutionnelle se fissure

Solerieux_Tumulus_comparatif_1280_Duo.jpgCa bouge en Drôme et Vaucluse contre l'omerta des institutions et la complicité des forces économiques régionales. Ce jeudi 6 juillet des citoyens antinucléaires ont organisé une rencontre avec les habitants du secteur de La Baume de Transit contre la décharge sauvage de déchets nucléaires enfouis par Areva sur le territoire de la petite commune de Solérieux. Malgré les tentatives d'obstruction des autorités - parfois violentes - le mouvement est lancé avec comme objectif que les responsables soient poursuivis, récupèrent et éliminent leur déjections radioactives.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 11 mai 2017

Poubelle nucléaire de Hanford aux Etats-Unis : effondrement d'un tunnel de déchets radioactifs

PRC-Plutonium-Finishing-Plant_First-McCluskey.jpgUn tunnel rempli de déchets radioactifs s'est effondré  près d'une ancienne installation militaire d'extraction de plutonium et d'uranium sur le site de  stockage atomique de Hanford dans l'Etat de Washington aux USA.  Depuis 2008 le français Areva est l'un des intervenants impliqués dans les opérations de démantèlement/assainissement du site.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 12 mars 2017

Alerte : contamination de l'Europe à l'iode131 en cours suite à un accident nucléaire en Norvège

Norvege_Institut_IFE.jpgAlerte : en ce jour (12 mars 2017) on apprend que la Norvège contamine toute l'Europe avec de l'iode 131 radioactive depuis plusieurs semaines (on évoque même fin octobre). Un accident nucléaire sur le réacteur de recherche atomique de Halden en serait à l'origine. Le risque de contamination des populations du nord et jusqu'à la France n'est pas négligeable notamment pour les enfants et adolescents. Les autorités norvégienne comme française pratiquent la rétention d'informations.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 7 mars 2017

11 mars 2011 - 11 mars 2017 : la quadruple catastrophe nucléaire de Fukushima continue

2015-03-11_CAN84_Avignon_Fukushima_catastrophe-nucleaire_4eme-annee_01.JPGLe 11 mars 2017, date anniversaire du début de la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima,  s'élèvera sur l'ensemble de la planète le cri de refus du nucléaire, l'exigence de mettre un terme définitivement à cette ignominie sanitaire et totalitaire. Dans la zone de la quadruple catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi, jusqu’à 15 500 salariés s'activent quotidiennement, dans la sueur et la mort, en des travaux interminables et désespérés de décontamination. Les enfants pissent de la radioactivité dans leurs urines, la mort rôde.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 16 janvier 2017

Révélation : une décharge nucléaire sauvage d'Areva dans le sud-est

fut-rouille_vert.jpgPendant des années, à Solérieux non loin du site atomique du Tricastin, Areva a déposé des fûts radioactifs, dont certains de résidus de plutonium et de produits de fission nucléaire, dans une banale décharge destinée aux ordures ménagères et gravats non-toxiques. Echappant à tout contrôle plus de 34 000 tonnes ont été ainsi empilées à même le sol sur une hauteur de 20 fûts calés par des pneus de tracteurs et camions. Depuis quelques temps ça fuit tandis que le tumulus s'effondre... Un nouveau scandale du lobby nucléaire...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 7 novembre 2016

Vivre dans le jardin nucléaire avec Ethos, un crime contre l'humanité.

autocollant_arret-immediat-nucleaire.jpgPour reprendre les termes d'une récente tribune libre*, les aménageurs de la vie mutilée (vie dite aussi demi-vie**), prétendent que la contamination, dangereuse en principe, s’avérerait en fait inoffensive dans la vie réelle. C'est un mensonge d'une extrême violence, une insulte aux proches des victimes et aux survivants, dans le but de restreindre les évacuations et les mesures de protection, exposant ainsi les populations touchées aux terribles dégâts sanitaires. C'est un crime.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 7 septembre 2016

France : 2 606 travailleurs du nucléaire victimes d'une radioactivité supérieure à 5 mSv en 2015

2013-06-19_Stop-Tricastin_Areva_CAN84_SDN_Greenpeace_blocage_transport-nucleaire_14.JPG2 606 travailleurs utilisant des matières nucléaires ont reçu une dose radioactive supérieure à 5 mSv en 2015 en France. Le bilan publié hier (6 septembre 2016) par l'IRSN précise que 14 138 ont été victimes d'une dose supérieure à 1 mSv.  2 travailleurs ont même été victimes d'une contamination radioactive supérieure à 20 mSv et un autre a dépassé les 500mSv. La dose collective externe radioactive délétère que les salarié-es ont subie est en augmentation par rapport à 2014. Areva et EDF sont en tête de ce sinistre podium.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 4