|

vendredi 10 avril 2020

EPR : le gouvernement et E.Macron profitent de la crise du coronavirus pour accorder par décret un délai supplémentaire ruineux de 4 ans à EDF

2020-04-05_EPR-Flamanville_presquile.jpgProfitant de la crise sanitaire du coronavirus le pouvoir prend un décret, publié ce vendredi 3 avril 2020 au Journal officiel, qui accorde un nouveau délai de 4 ans à EDF pour tenter de mettre en service le réacteur nucléaire maudit. Initialement autorisé par un décret du premier ministre D.De Villepin le 10 avril 2007 (entre les deux tours de l’élection présidentielle) l'EPR bénéficiait pourtant d'un délai maximal de treize ans pour voir son chantier achevé et le chargement du "combustible" nucléaire effectué.  Que ce soit sous les présidences de N.Sarkozy (droite UMP),  des socialistes F.Hollande/Valls/Cazeneuve et de la droite macroniste : l'entêtement et les compromissions avec la nucléocratie sont de mise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 20 août 2016

Nucléaire : une bombe financière et fiscale à retardement

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgPendant des décennies l'Etat et le lobby nucléaire ont servi un mensonge à la population, notamment sur le faible coût supposé de la production d'électricité par la destruction atomique. Aujourd'hui la manipulation se révèle aussi au travers du fiasco financier et économique de EDF et de Areva dont la maison-mère est le Commissariat à l'Energie Atomique. Le nucléaire est moins compétitif financièrement que les énergies renouvelables. Dans les 3 domaines du prix, de l'indépendance énergétique et de l'emploi c'est le fiasco. Pour maintenir à flot les producteurs de la bombe atomique et l'illusion d'une modernité technologique, EDF-Areva et l'Etat prennent des risques que les contribuables devront assumer. Un patron livre son analyse...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 7 juin 2013

Lettre ouverte à Monsieur Etienne Vernaz

Dans une "lettre ouverte" au co-fondateur du dysneyland de la destruction atomique ("Visiatome" à Marcoule), un participant avisé s'insurge contre l'attitude de celui-ci lors du débat contradictoire de Tavel (Gard) qui l'opposait au physicien antinucléaire Pierre Péguin.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 6 septembre 2012

Après ses retards en Finlande et en France : nouveaux déboires (anglo-saxons) d'EDF avec son EPR

Aller-simple.jpgAprès le revers de l'EPR aux Etats-Unis de la semaine passée, EDF et Areva, constructeur du réacteur, rêvent encore d’un rebond outre-Manche. Mais là aussi, les cieux se couvrent pour les tenants hexagonaux de la destruction atomique. Que d'argent et d'efforts déployés dans une vision passéiste et criminelle alors que tous les regards se tournent depuis plusieurs années vers d'autres options énergétiques plus sûres, plus indépendantes, moins polluantes, plus respectueuses du vivant et de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 4 septembre 2012

Le projet du réacteur nucléaire Atmea a du plomb dans l'aile. Zizanie et coup fourré sur fond d'obscurantisme scientiste.

Atmea-Lauvergeon-Areva_Mitsubishi.jpgAtmea, c'est le projet qui sème la zizanie au sein du lobby nucléaire français. Même Areva, qui l'a conçu avec l'industriel japonais Mitsubishi, refuse d'évoquer le sujet. C'est un nouveau réacteur (sur le papier) dont personne ne veut parler. Comme si ce dernier rejeton du dépassé nucléaire, baptisé Atmea, était de condition honteuse. Une illustration de l'entêtement de quelques fanatiques nucléopathes incapables de tourner la page de leurs chimères et prêts à s'engouffrer dans une discorde pathétique sur le dos des populations et de la planète au nom de l'obscurantisme scientiste de la destruction atomique.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 29 mars 2011

Non, la France n'a absolument pas "l'électricité la moins chère d'Europe"

En ces temps de catastrophe nucléaire au Japon, les promoteurs de l'atome ne cessent de répéter que, "grâce au nucléaire", la France bénéficierait des tarifs d'électricité "les plus bas d'Europe", voire du monde ! D'abord, on ne voit pas en quoi cela justifierait de vivre avec la perspective d'une catastrophe similaire ou pire que celle en cours à Fukushima. Mais, surtout, cette affirmation est totalement fausse.

Lire la suite...

Partagez ! Partage