|

Mot-clé - centrale nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 24 novembre 2022

Enquête publique sur la prolongation de fonctionnement du réacteur n°2 du Tricastin: dites NON.

CN Tricastin état précis le 11 11 2022 à 17h49 : A =En toute discrétion et sans fanfare encore une fois, EDF a lancé une enquête publique pour prolonger le fonctionnement de l'un des plus vieux réacteurs atomiques de France au delà de déjà 35 ans d'incidents et accidents : le réacteur n°2 de la centrale du Tricastin situé en zone sismique et inondable. Annoncée sur le site internet de EDF que le 21 novembre 2022 l'enquête est déjà ouverte depuis le... 14 novembre 2022 et se terminera le 16 décembre 2022. Le public peut y contribuer en ligne quelque soit sa localité mais uniquement dans les mairies des communes de proximités alors que l'on sait que la radioactivité peut atteindre en moins d'un heure la méditerranée. Et plus rapidement encore en cas de mistral. Les pro-nucléaires saturent déjà l'espace des contributions en ligne. Que chaque personne soucieuse de la vie, de la biodiversité, de l'environnement et des générations futures fasse barrage au crime atomique et publie sa "contribution".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 15 novembre 2022

Tricastin : fuite chimique et rejets de gaz à effet de serre

CN Tricastin état précis le 11 11 2022 à 17h49 : A =Qu'il est discret ce communiqué publié le 12 octobre 2022, par la centrale nucléaire EDF du Tricastin (Drôme-Vaucluse). Un "aléas technique" a provoqué une fuite de liquide de refroidissement dans l’environnement. Ce que l’industriel ne dit surtout pas, c’est que ces liquides se transforment en gaz à effet de serre une fois dans l’atmosphère. La limite annuelle "autorisée" (100 kg) a été dépassée. Cumulée ou en une seule fois? mystère et boule de gomme. La pudeur est le handicap premier des nucléaristes.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 1 novembre 2022

Centrale atomique de Cruas-Meysse : nouvel incident de sûreté sur le réacteur nucléaire n°3

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxAlors que le 18 octobre 2022, les opérations de redémarrage du réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse était en préparation après son arrêt pour maintenance, une électrovanne de la ligne d’appoint en eau claire du circuit primaire qui participe à la maîtrise de la réaction nucléaire et qui aurait du être fermée est restée ouverte. Le contrôle de la réaction nucléaire n'était plus opérationnel! Ce n'est que huit jours plus tard que EDF a signalé l'incident à l'Autorité de Sûreté Nucléaire. Situation qui durait depuis près de trois mois.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 26 octobre 2022

Perquisitions judiciaires à la centrale nucléaire du Tricastin et à l'ASN dans l'enquête pour dissimulation d'incidents nucléaires

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgLa centrale nucléaire du Tricastin a été perquisitionnée à la demande des juges d'instruction du pôle santé de Marseille par les gendarmes spécialisés de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP). Des documents ont été saisis. Le bureau de Lyon de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), a également été perquisitionné suite à l'ouverture d'une information judiciaire notamment pour non-déclaration d'incident ou d'accident nucléaires, mise en danger d'autrui et faux et usage de faux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 5 janvier 2022

Un projet de la Commission européenne tente d'imposer le nucléaire comme "énergie verte"

2021-12-31_drapeau-europeen_atomisme_taxonomie-verte.jpgLa Commission Européenne a décidé de ne pas tenir compte des recommandations des experts indépendants qui la conseillaient (1) pour la mise en place de sa « taxonomie verte » (classification encourageant les investissements favorables aux objectifs environnementaux bénéficiant alors d'avantages financiers). Elle vient d’envoyer aux Etats membres, le 31 décembre 2021 peu avant minuit, un projet d’inclusion de l’énergie nucléaire et du gaz dans cette taxonomie (2).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 décembre 2021

Encore une fuite de tritium radioactif à la centrale nucléaire du Tricastin : 2000 litres mortels déversés atteignant jusqu'à 28 900 Becquerel par litre

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgEt ça continue. Les fuites radioactives comme les dissimulations de celles-ci par Edf-Tricastin. Une nouvelle fois le nucléariste à attendu plus de 3 semaines avant de rendre public et de signaler à l'ASN le 15 décembre 2021 le débordement intempestif d'un des réservoirs d’entreposage d’effluents radioactifs liquides ayant eu lieu le 25 novembre, suivit d'un second débordement du puisard de récupération dont l'étanchéité était défaillante, le tout couronné par la contamination en cascade des caniveaux de récupération des eaux pluviales et les eaux souterraines du site.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 30 novembre 2021

Cruas : événement significatif pour la sûreté, erreur d'affectation d'une sonde thermocouple

Etat enceinte confinement simple enveloppe (fissures, fentes, délitement) réacteur nr2 centrale  nucleaire EDF de Cruas-Meysse FranceC'est fou comme la sécurité d'un réacteur nucléaire et ses conséquences sur l'environnement, sur la santé et la vie des populations est tenue pour quantité négligeable par la technophilie nucléariste. A la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) une sonde de température a été affectéee par erreur à des mesures de surveillance du déséquilibre de la puissance neutronique du cœur du réacteur n°2 alors qu'elle était défaillante. Et cette mise en danger des installations et des vies durait depuis 2019 !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 30 juin 2021

Procès d'antinucléaires à Valence : un procureur très déplaisant pour EDF et l'Etat

2021-06-29_proces-Greenpeace_Valence_1.jpegCe mardi 29 juin 2021, l'avocat n'en a pas cru ses oreilles : au procès de l'intrusion de militants de Greenpeace dans la centrale atomique du Tricastin (Drôme-Vaucluse) en 2020 pour exiger sa fermeture vu sa vétusté, le procureur a prôné la clémence, renvoyant EDF et l'État à leurs responsabilités en matière nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 27 juin 2021

Manifestation pour la fermeture immédiate du site atomique du Tricastin

2021-06-26_Tricastin_debranchons.jpgPas de prolongation du risque nucléaire! A l'appel d'une vingtaine d'organisations et collectifs, plusieurs centaines d'habitants des départements de la vallée du Rhône ont manifesté dans les rues de Montélimar (Drôme) pour exiger, arguments à l'appui, la fermeture du site atomique du Tricastin et la mise à l'arrêt définitif des centrales atomiques de Tricastin (Drôme-Vaucluse) et de Cruas (Ardèche) qui menace toute la vallée du Rhône et bien au-delà jusqu'aux pays limitrophes.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 18 juin 2021

Centrale nucléaire du Tricastin : quels territoires seraient touchés en cas d’accident majeur ?

2020-01-02_Tricastin_nuage-radioactif_-villes-département-03.jpgLa modélisation de plus de 1000 cartes météorologiques de 2017, 2018 et 2020 montre que si un accident nucléaire majeur de type Fukushima/Tchernobyl devait se produire sur un réacteur de la centrale nucléaire du Tricastin : 13 millions de personnes recevraient en quelques heures une dose de radioactivité supérieure à la limite annuelle d’exposition du public fixée à 1 mSV. Vaucluse, Drôme, Ardèche, Gard, Hérault, Marseille, Lyon, mais aussi Bordeaux et Paris ou encore la Suisse, Munich, Milan et Barcelone seraient touchés.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 15 juin 2021

Angleterre : EDF pourrait être contrainte de fermer 2 autres de ses centrales nucléaires après l'annonce, la semaine dernière, de la fermeture immédiate de celle de "Dungeness B"

EDF_centrale-nucleaire_Heysham_Power_Station,_from_dockside.jpgRévélation du quotidien britannique "Times" ce lundi : les centrales EDF de Torness en Ecosse et de Heysham 2 dans le nord-ouest de l'Angleterre qui devaient fermer en 2030 pourrait fermer prochainement car des brèches sont apparues dans les réacteurs. En tout six réacteurs pourraient fermer prématurément. Encore une performance de la  nucléocratie tricolore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 21 mai 2021

Enquête : l'énergie nucléaire réchauffe la planète, le climat et la France

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgFoin des racontars de la nucléocratie : l’énergie nucléaire provoque une pollution thermique du même ordre que celle des énergies fossiles. Ainsi 30% de la pollution énergétique totale conduisant au réchauffement global est dû au nucléaire. D'ailleurs les réacteurs nucléaires réchauffent ainsi plus la planète que de nombreuses technologies actuelles de production d’électricité. Explications, réalités et vérités contredisent la propagande pro-nucléaire et de ses affidés politiciens et technocrates. Revue de détails

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 11 mai 2021

Alerte : à Tchernobyl une réaction nucléaire incontrôlée vient de démarrer dans une des salles du réacteur n°4 éventré

Tchernobyl-sarcophage.jpgUn signal de fission atomique auto-entretenue critique, en provenance d'une pièce inaccessible de la centrale nucléaire en ruine de Tchernobyl, vient d'être détecté. La braise mortelle couve sous l'enchevêtrement des amas radioactifs d'uranium et de zirconium du réacteur n°4. Un amalgame de graphite des ex-barres de contrôle et des tonnes de sable déversées à partir du 26 avril 1986 pour tenter d'éteindre l'incendie sur le coeur du réacteur s'est transformé en lave. Environ 170 tonnes d'uranium irradié s'y trouve piégées. Le sarcophage en béton et en acier Shelter, érigé dans l'année qui a suivit l'accident au dessus de l'installation nucléaire, a permis à l'eau de pluie de s'infiltrer. Le deuxième sarcophage gigantesque, glissé par-dessus, pour parer aux fissures et fuites du premier et contenir la réaction nucléaire ne résisterait pas. Les autorités s'inquiètent d'une possible accélération de façon exponentielle de la réaction de fission. Menace pour tous les pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 février 2021

Violent séisme au Japon au large de Fukushima : plus d’une centaine de blessés et d'importants dégâts

2021-02-13_Japon-seisme_route-endommagee-a-Soma-prefecture-Fukushima.jpgUn tremblement de terre de magnitude 7.3 a touché la région de Fukushima ce samedi 13 février 2021. Plus d’une centaine de personnes, au minimum , ont été blessées et dont certains gravement, dans ce séisme dont l'épicentre a été localisé au large de Fukushima. Frayeur dans le pays près de dix ans après le tsunami et la catastrophe atomique des trois réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima-Daïchi du 11 mars 2011 dont les séquelles violentes perdurent encore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 1 octobre 2020

Centrale atomique de Cruas-Meysse : l'incendie qui couve

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgUne inspection "inopinée" révèle mille fois plus de situations problématiques qu'une visite programmée pour laquelle chacun a eu le temps de se préparer, voir de dissimuler ce qui cloche. Ainsi le 10 septembre 2020 lorsque les inspecteurs de l'ASN débarquent sur le site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ils se focalisent sur le bâtiment électrique du réacteur nucléaire n°4 pour y tester  la maîtrise des risques liés à un incendie. Ils n'ont pas été déçus.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 13 février 2020

Mégalomanie et lubie de 4 élu-es de la Drôme : ils veulent deux réacteurs atomiques EPR sur le site du Tricastin !

2020-02_Tricastin_JM-Catelinois_Mouton_Lavergne_Gallu_Levy-PDG-EDF.jpg4 élu-es de la Drôme viennent de s'arroger le droit de décider à la place de la population et réclament, en accord avec le Pdg d'EDF, l'implantation de deux réacteurs  EPR sur le site du Tricastin ! La démence et le fanatisme l'emportent sur la démocratie. Et leur pronucléarisme du siècle passé jette aux orties la sécurité et la santé de la population et du territoire.  Huit associations de Drôme et Vaucluse dénoncent et présentent une autre perspective qui prend en compte la sécurité, la santé, l'avenir des salariés et celui de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 15 décembre 2019

Cruas-Meysse : Redémarrage chaotique et dangereux des réacteurs atomiques

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxL'ASN couvre, comme à l'accoutumée, les activités nucléaires quelque soient les risques et fragilités des installations. L'autorité vient de donner son feu vert au redémarrage des réacteurs nucléaires de Cruas-Meysse mis à l'arrêt depuis le tremblement de terre qui a frappé la région le 11 novembre dernier. Mais rien ne se passe comme prévu. Les équipes qui pilotent la remise en route des réacteurs ne parviennent pas à garder le contrôle de la montée en puissance de la réaction en chaîne de chacun des réacteurs. Danger.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 28 novembre 2019

2 répliques après le séisme du 11 novembre non loin des sites atomiques de Cruas et du Tricastin

2019-11-11_seisme-carte_population.jpgDeux répliques du tremblement de terre du 11 novembre qui a frappé non loin des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse) ont eu lieu ces 13 novembre et 23 novembre. D'une magnitude de 2,2 et 2,8 sur l'échelle de Richter, ces répliques du plus important tremblement de terre depuis 20 ans en France, ont été ressenties non loin du Teil (Ardèche) et Montélimar (Drôme). L'IRSN a identifié la faille sismique des Cévennes à l'origine de ces séismes. Pas rassurant pour les sites atomiques.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 novembre 2019

Centrale atomique de Cruas : arrêt d'urgence d'un réacteur nucléaire

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgSamedi 9 novembre au petit matin une surchauffe/incident sur le réacteur nucléaire  n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse a entraîné son arrêt en urgence (SCRAM). Un panache anormal de vapeur de plus de 3 km de haut, visible à 50km alentour, s'est échappé d'une des tours de refroidissement. Dans ces conditions, les installations sous pression, ont dû rejeter dans l'atmosphère des gaz d’iode radioactif 131, entrainant une pollution inéluctable.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 4