|

Mot-clé - catastrophe nucléaire

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 4 novembre 2018

A noter sur votre Agenda

Retrouvez ici tous les rendez-vous d'actions proposés par la Coordination antinucléaire sud-est et les Collectifs départementaux : actions terrains, interpellations publiques, conférences-débats, projections films,...

Lire la suite...

Rencontre radiophonique avec Médiapart et la CAN-SE sur Radio Zinzine : répression et résistance

2018-11-02_Radio-Zinzine_Mic_Regie.jpgVendredi 3 novembre, la radio autogérée et indépendante "Zinzine" (1) organisait une table-ronde suivie d'une émission avec la journaliste Jade Lindgaard de Médiapart et des antinucléaires du sud-est. Au menu : la répression étatique contre les résistants à la poubelle nucléaire de Bure et les nécessaires solidarités à mettre en place, l'état du rapport de force avec le lobby de la destruction atomique, la "fascisation" rampante de la société,... Urgence.

Lire la suite...

mercredi 6 juin 2018

Simulacre d'exercice de sûreté nucléaire à Marcoule les 5 et 6 juin

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgUn exercice de sûreté nucléaire est engagé sur le site de Marcoule sur deux jours, les 5 et 6 juin. Officiellement, Il s’agit de mettre en œuvre un test de fonctionnement et d’organisation des différents organismes impliqués dans la gestion « d'une situation d'urgence radiologique » impliquant l'installation Atalante touchée par un « événement fictif » et la société voisine, Melox. La journée du mardi 5 juin sera mise en action “la circulation de l'information qui ne devra pas laisser les réseaux sociaux prendre la main” *.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2018

Tchernobyl 1986-2018 : Ni oubli, ni pardon

2018-04-26_Tchernobyl-commemoration_CAN84_Avignon_02.jpgMinute de silence, lecture de "la supplication" de Svetlana Aleksievitch (prix Nobel de littérature), sirène d'alarme, banderole "arrêt immédiat du nucléaire", et des corps désarticulés jonchant le sol : 32 ans après le commencement de la catastrophe atomique du 26 avril 1986 à Tchernobyl (Ukraine) quelles leçons retient-on de cette terrifiante explosion ? Tchernobyl, en Russe, se traduit par absinthe, l’herbe de l’oubli… Un pire et bis-repetita que chacun-e doit éviter à la France comme ailleurs.

Lire la suite...

mercredi 7 mars 2018

11 mars 2011, triple catastrophe nucléaire de Fukushima : Ni oubli, ni pardon

2011-010-31_japan-radiation-fukushima-nuclear-nukes-photo-001.jpg11 mars 2011 : l'impensable et l'impossible martelés sans discontinuité par les adeptes du Dieu atomiste se produit dans un pays de haute technologie nucléaire. Trois réacteurs nucléaires explosent à la suite d'un tremblement de terre puis d'un raz de marée. L'un d'eux est gorgé du terrible  produit de fission atomique à base d'oxyde de plutonium, le "Mox", fourni par le nucléariste tricolore Areva. La centrale de Fukushima-Daïchi au Japon est anéantie. Et autour d'elle : la mort radioactive s'installe. Et le drame continue

Lire la suite...

samedi 11 mars 2017

Catastrophe atomique de Fukushima : Avignon n'oublie pas

2017-03-11_Fukushima-Avignon_CAN84_01.jpg11 mars 2011-11 mars 2017 : Six ans après le quadruple accident nucléaire de Fukushima-Daïchi, la catastrophe atomique est toujours en cours et poursuit ses ravages sanitaires et environnementaux. Le CAN84 a mené auprès de la population à Avignon une action contre l'oubli et l'omerta et a organisé une commémoration en hommage aux victimes du nucléaire nippon et aux victimes du nucléaire français. Contre le retour forcé des populations en zone contaminée, contre les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020, pour l'arrêt immédiat du nucléaire en France

Lire la suite...

mardi 7 mars 2017

11 mars 2011 - 11 mars 2017 : la quadruple catastrophe nucléaire de Fukushima continue

2015-03-11_CAN84_Avignon_Fukushima_catastrophe-nucleaire_4eme-annee_01.JPGLe 11 mars 2017, date anniversaire du début de la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima,  s'élèvera sur l'ensemble de la planète le cri de refus du nucléaire, l'exigence de mettre un terme définitivement à cette ignominie sanitaire et totalitaire. Dans la zone de la quadruple catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi, jusqu’à 15 500 salariés s'activent quotidiennement, dans la sueur et la mort, en des travaux interminables et désespérés de décontamination. Les enfants pissent de la radioactivité dans leurs urines, la mort rôde.

Lire la suite...

vendredi 8 juillet 2016

Incroyable ! la fabrication de "combustible" nucléaire MOX au plutonium va reprendre pour le Japon

2016-07-08_Areva-melox_fabrication_pastille_de_produit-de-fission_Mox.jpgOn ne peut qu'être consterné par cette nouvelle insensée. Alors qu'Areva avait déjà fourni du combustible MOX élaboré à Marcoule (usine Melox dans le Gard), au réacteur N°3 de Fukushima qui a fondu et explosé en dispersant du plutonium dans un large rayon, nos marchands de produits mortifères récidivent pour un pays déjà tellement éprouvé par les bombes atomiques et la catastrophe de Fukushima qui continue à cracher ses poisons invisibles.

Lire la suite...

vendredi 11 mars 2016

Fukushima 11 mars 2011-11 mars 2016 : la catastrophe nucléaire continue

2016-03-11_Fukushima_CAN84_Avignon_0.JPGCe 11 mars 2016 le Collectif antinucléaire de Vaucluse/CAN84 appelait à un rassemblement à l'occasion des cinq années de ravages radioactifs commencés depuis l'explosion des réacteurs nucléaires de la centrale atomique de Fukushima-Daïchi (Japon). 3 réacteurs nucléaires sont toujours en perdition dont le n°3 chargé du « combustible » français d'Areva : le mox. 160 000 personnes expulsées et déplacées d'office de leur lieu de vie et de travail selon les autorités. Des territoires entiers ne sont plus habitables. 80% des enfants de la région pisse la radioactivité dans leurs urines.

Lire la suite...

mercredi 24 février 2016

Catastrophe nucléaire à Fukushima (Japon) : rassemblement le 11 mars 2016 à Avignon et ciné-débat le 16 mars au Thor

2011-010-31_Tokyo-manif-26-mars-2011-de-paysans-de-Fukushima-devant-le-Tepco1.jpg11 mars 2011. 5 ans déjà que la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon), dans laquelle est impliqué Areva, a commencé. Elle se poursuit inexorablement entraînant dans son sillage la contamination radioactive de l'atmosphère et de l'océan, la maladie et la mort des territoires et du vivant, l'exode nucléaire. N'oublions pas le crime atomique et ses centaines de milliers de victimes. Nul pays n'est à l'abri. Commémoration en Vaucluse et ciné-débat pour résister à l'oppression atomiste.

Lire la suite...

jeudi 30 juillet 2015

Fukushima : opération à haut risque sur le réacteur chargé avec le mélange plutonium-uranium "Mox" d'Areva

reactor3melted.gifDans les jours qui viennent, la compagnie Tepco va tenter de retirer du réacteur n°3, le plus endommagé par la triple catastrophe nucléaire de mars 2011, l'engin de plus de 20 tonnes qui sert à déplacer les produits de fission radioactive. Opération à haut risque, du fait du Mox, le diabolique mélange de fission d'Areva qui gorge ce réacteur comme ceux de 900Mw en France.  Risque immense tant pour la région et le monde que pour ceux qui seront au plus proche de la zone ultra radioactive que seuls des robots pourront approcher pour quelques minutes.

Lire la suite...

dimanche 26 avril 2015

26 avril 1986- 26 avril 2015 : La catastrophe nucléaire de Tchernobyl poursuit ses ravages

2011-04-25_Avignon_Tchernobyl_25eme_anniversaire_L15_14.JPGLe 26 avril 1986, l'explosion du réacteur nucléaire n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Biélorussie a allumé en Europe un feu radioactif mortel  qui mettra des milliers d'années à s'éteindre. Le nuage radioactif s'est étalé sur plus de 1200km et ses retombées ont touché l'Ukraine, l'Allemagne, la France, l'Europe centrale et les pays nordiques. La catastrophe nucléaire de Tchernobyl poursuit ses ravages. Commémoration et Rassemblement ce dimanche à 14h  place de l'horloge à Avignon

Lire la suite...

mercredi 11 mars 2015

Commémoration de la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon)

2015-03-11_CAN84_Avignon_Fukushima_catastrophe-nucleaire_4eme-annee_02.JPGLe CAN84 a appelé à se rassembler ce 11 mars 2015 contre le crime de la destruction atomique. 4 ans déjà que la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon) a commencé. Elle se poursuit inexorablement entraînant dans son sillage la contamination radioactive de l'atmosphère et de l'océan, la maladie et la mort des territoires et du vivant. 

Lire la suite...

dimanche 22 février 2015

Kibō no Kuni (Terre d'Espoir) le 14 mars à Avignon

The-Land-of-Hope.jpg4 ans déjà que la catastrophe nucléaire mondiale de Fukushima (Japon) a commencé. Elle se poursuit inexorablement entraînant dans son sillage la contamination radioactive de l'atmosphère et de l'océan, la maladie et la mort des territoires et du vivant. Samedi 14 mars, le CAN84 organise à Avignon la projection du film japonais "Kibō no Kuni" (Terre d'espoir) suivie d'un débat...

Lire la suite...

lundi 20 octobre 2014

Nucléaire - La radicalité d’un philosophe (notes de lecture)

2013-06-16_CAN84_Le-crime-parfaitLa littérature de l’horreur nucléaire n’est pas courante (citons « la supplication ») et le rare regard que portent sur le nucléaire des auteurs qui ne sont ni experts ni techniciens ou scientifiques est enrichissant. Depuis un ou deux ans nous avons bénéficié d’ouvrages exemplaires d’auteurs variés, écrivain, sociologue, journaliste (voir les références à la fin).
Mais nous nous arrêtons dans ce qui suit sur l’ouvrage du philosophe Jean-Jacques Delfour publié cette année aux Éditions l’Échappée, « La condition Nucléaire – Réflexions sur la situation atomique de l’humanité ».

Lire la suite...

vendredi 14 juin 2013

Fukushima et les silences du CNRS : une parodie de "neutralité scientifique" et la domestication des masses

2013-06-01_CNRS_ThierryRibault_nucleaire_Fukushima.jpgLe CNRS a rendu accessible le 7 janvier 2013 un dossier scientifique multimédia sur l’énergie nucléaire, destiné au «  grand public  ». Chercheur au CNRS en poste au Japon, où il travaille sur les modalités de la protection humaine dans le contexte du désastre de Fukushima, Thierry Ribault*, économiste au CNRS,  tiens à se dissocier des propos tenus dans cette " animation", destinée à domestiquer les masses et à taire la véritable situation à Fukushima.

Lire la suite...

dimanche 24 mars 2013

Aberration des scénarios de "sortie" du nucléaire en 10, 20 ans ou plus encore

Stop_ici_partout.jpgCette période de funestes anniversaires, entre les 2 ans de la catastrophe de Fukushima et les 27 ans de celle de Tchernobyl, est l'occasion de réaffirmer l'urgence d'un arrêt immédiat et définitif du nucléaire en France et l'aberration de tous ces scénarios de "sortie" en 10, 20 ans ou plus encore.

Lire la suite...

mardi 4 décembre 2012

Catastrophe nucléaire : à qui le tour de la prochaine?

chene_radioactif.jpgUne table ronde "Nucléaire: à quel prix pour l'humanité" organisée par Nelly Pégeault de Nature et Progrès s'est déroulée au "salon Marjolaine" de Paris le 7 novembre 2012, en présence de Pierre Péguin, physicien et membre de la Coordination antinucléaire du sud-est, Michael Ferrier écrivain vivant au Japon, Michel Fernex professeur à l'université de Bâle, Kolin Kobayashi journaliste japonais, Bernard Laponche physicien nucléaire, Yves Lenoir de "Enfants de Tchernobyl-Belarus". Après Three Mile Island (USA) en 1979, Tchernobyl (URSS) en 1986, et Fukushima en 2011, à qui le tour de la prochaine catastrophe nucléaire?

Lire la suite...

vendredi 9 novembre 2012

Fukushima : décontamination et dédommagements pourraient coûter 100 milliards d'€uros au bas mot

2012-11-01_fukushima-decontamination-et-dedommagements--100-mds-euros_site-nucleaire-detruit_2.jpgLe coût financier de l'accident nucléaire de Fukushima, comprenant la décontamination et les dédommagements des victimes, pourrait atteindre 100 milliards d'euros, le double de la somme initialement prévue, selon la compagnie gérante de la centrale. Mais le véritable coût économique dépassera dans tous les cas et de loin ce qui sera effectivement pris en charge par Tepco ou l'Etat japonais, car il faudra y inclure tous les "effets collatéraux" sur le commerce, l'industrie, le secteur touristique, etc...  et pas seulement dans la préfecture de Fukushima mais dans l'ensemble du Japon. Sans parler du coût humain, sanitaire, médical, traumatique des populations sur plusieurs décennies...

Lire la suite...

mardi 12 juin 2012

Interpellation du conseil général du Gard pour l'arrêt de la filière plutonium

2011-12-19_Melox.JPGJeudi 14 juin à 9 heures, plusieurs groupes, associations, syndicats, partis, etc. vont, à l'appel du Collectif Cévennes Garrigues Stop au Nucléaire, interpeller le conseil général du Gard pour exiger l'arrêt de la filière plutonium, l'abandon du projet Astrid, réacteur de 4ème génération fonctionnant au plutonium, et à transformer le centre de Marcoule en pôle d'excellence (démantèlement, renouvelable, etc.) très créateur d'emploi.

Lire la suite...

- page 1 de 2