|

samedi 13 juillet 2019

Tricastin : EDF à nouveau sermonné et rappelé à l'ordre par l'ASN pour les défaillances de la digue de protection de sa centrale nucléaire

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgLe 27 septembre 2017, l’ASN avait imposé la mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin du fait d’un risque de rupture d’une portion de 400 mètres de la digue du canal de Donzère-Mondragon en cas de séisme. Le canal mesure  24 km. L’inondation résultant de la rupture de la digue pouvait conduire à un accident de fusion du "combustible" nucléaire des quatre réacteurs tout en rendant particulièrement difficile la mise en œuvre des moyens de gestion d’urgence internes et externes. Deux ans plus tard, ce 10 juillet 2019, l'ASN tape à nouveau du point sur la table. Mais mezza voce . Que la digue soit réparée pour ... 2020 voire 2022. Et les réacteurs atomiques peuvent continuer à fonctionner. Ils se foutent de vous.,,

Lire la suite...

jeudi 24 octobre 2013

Tricastin : arrêt en urgence du réacteur numéro 2 engorgé par les boues du canal de Donzère

boues-tricastin.jpgEncore une alerte au Tricastin. Le canal de Donzère-Montdragon dans lequel les réacteurs nucléaires puisent l'eau indispensable à leur refroidissement n'assure plus sa fonction. Engorgées par les boues véhiculées par les pluies de ces dernières 24 heures, les pompes se sont bloquées et le réacteur n°2 a donc du être arrêté en urgence. La suite est aléatoire et EDF, comme à l'accoutumé affirme qu'il n'y a pas de danger !

Lire la suite...

mercredi 21 novembre 2012

Eau dans le Vaucluse : Le Collectif antinucléaire de Vaucluse/CAN84 tire la sonnette d’alarme

Areva_peche_en_eaux_troubles.jpgUne nouvelle fois le CAN84 vient d’interpeller tous les élus du département (maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, sénateurs) ainsi que les Préfets de Vaucluse et de région Paca. L’eau du robinet, les nappes phréatiques et de collecte de l’eau tels les canaux pour l’agriculture et les particuliers, les rivières et fleuves tels le  Rhône et la Durance subissent chaque jour les rejets contaminants radioactifs des sites nucléaires. Une agression sanitaire est à l’œuvre qui entraîne une recrudescence des cancers et autres pathologies graves dans la population.. Le CAN84 tire la sonnette d’alarme avant le non-retour.

Lire la suite...