2015-01-09_CAN84_El-venenoEn juin dernier une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Marseille contre EDF avec douze chefs d'accusation retenus dont « non-déclaration d’incident ou d’accident » et « mise en danger d’autrui » après la plainte d'un cadre de la centrale nucléaire du Tricastin qui y a travaillé de 2016 à 2018. Aujourd'hui un second cadre, Ingénieur au service d’inspection internet d’EDF depuis 2015, rejoint le premier plaignant et affirme qu'en juillet 2018 les responsables de la centrale ont « tout fait pour faire obstacle au travail d’inspection » et porte plainte à son tour pour « harcèlement moral » de la part de la direction de la centrale.