|

mercredi 17 août 2022

Tricastin : l'arrêt du réacteur atomique n°3 prolongé pour cause possible de fissures. Un retard de deux mois pour son redémmarage

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerienne.jpgLe réacteur nucléaire n°3 de la centrale atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse) ne redémarrera pas début septembre contrairement au planning initial de EDF. Deux mois de retard pour incertitude sur la tuyauterie du monstre atomique et si elle est touchée ou non par le phénomène de corrosion sous contrainte qui a contraint à mettre à l'arrêt plus de 50% du parc nucléaire tricolore. La production d'électricité par ce vieux réacteur de plus de 40 ans d'âge devrait être relancée selon les voeux de la Direction du site vers la fin octobre.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 18 mai 2022

Plus de la moitié des réacteurs atomiques de France à l'arrêt pour cause de corrosion intempestive et de divers raffistolages

Partagez ! Partage

roulette_russe.jpgSur les 56 réacteurs nucléaires en exploitation par EDF en France, 29 étaient à l’arrêt ce lundi 16 mai 2022. Des problèmes inattendus de corrosion sur des tuyauteries illustrent l'état de délabrement des installations, l'augmentation des menaces sur la sécurité et l'impossibilité du nucléaire à répondre aux besoins du pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Partagez ! Partage

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 22 mai 2020

Appel du 17 juin « Agir contre la réintoxication du monde »

Partagez ! Partage

appel_17_juin_2020.pngNous avons aperçu pour la première fois dans nos existences ce qui serait encore possible si la machine infernale s’arrêtait enfin, in extremis. Nous devons maintenant agir concrètement pour qu’elle ne se relance pas. Chacun-e est appelé à rejoindre et déterminer localement les secteurs qui leur semblent le plus évidemment toxiques à mettre à l'arrêt, dont le nucléaire évidemment.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 26 mars 2020

3 réacteurs de Tricastin à l'arrêt !

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgEt de trois sur quatre ! Les réacteurs atomiques n°2, n°3, n°4 du Tricastin sont mis à l'arrêt. L'un pour quelques jours ou quelques semaines, un autre pour au moins un mois, l'autre pour six mois. La déliquescente centrale nucléaire du Tricastin va mal, très mal malgré les tentatives délirantes de la maintenir en fonctionnement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 novembre 2017

Tricastin : Le redémarrage annoncé pour fin octobre est reporté au 27 novembre sans certitude aucune. Le CAN84 met en demeure l'ASN de ne pas donner l'autorisation de redémarrage.

Partagez ! Partage

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgEDF fanfaronnait lorsque l'ASN lui avait imposé le 27 septembre dernier la mise à l'arrêt des 4 réacteurs de sa centrale atomique du Tricastin : « pas un problème on redémarrera dans quelques jours fin octobre au plus tard ». Promis, juré. Pourtant le 27 octobre les travaux de renforcement de la digue surplombant la centrale nucléaire n'étaient toujours pas terminés. Et rien n'est acquis...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 5 novembre 2016

Falsifications et défectuosités : N'acceptons pas l'accident majeur. Il faut fermer définitivement la centrale atomique du Tricastin et toutes les autres installations nucléaires

Partagez ! Partage

2013-10-25_Tricastin_Reacteur_2_Scram_geyser-vapeur_01.jpgL'état de délabrement des 4 réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin et la récente découverte des dangereuses et inadmissibles défectuosités des pièces essentielles à leur fonctionnement masquées par les falsifications des dossiers chez Areva-Creusot Forge imposent à l'ASN de ne plus tergiverser avec la vie de la population et de décréter la mise à l'arrêt immédiat et définitif de la centrale atomique*. Mais...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 septembre 2016

Anomalies danger : deux des quatre réacteurs atomiques de Tricastin à l'arrêt

Partagez ! Partage

2013-10-24_centrale-nucleaire-Tricastin_blocage-boue-intemperies.jpgSauve qui peut !  46 générateurs de vapeur de 18 réacteurs nucléaires fournis par Areva à EDF menacent grandement la sécurité du pays. Deux des quatre réacteurs nucléaires de la centrale atomique du Tricastin sont concernés et ont dû être arrêtés. Le cours en bourse de EDF chute à nouveau tout comme les prévisions de production électrique tandis que l'agence de notation Standard & Poor's abaisse la note à long terme de EDF estimant que les risques liés au projet de construction d'EPR anglais à Hinkley Point sont élevés...

Lire la suite...

Partagez ! Partage