|

vendredi 5 août 2022

Double incident nucléaire à la centrale de Cruas-Meysse

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgAlors que depuis le 26 juillet un incident mettant en jeu la sécurité affecte le réacteur nucléaire n°2 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) - une panne sur l’un des quatre capteurs de mesure autour de la cuve où se produit la réaction atomique - ce n'est que le 2 août que l'électricien nucléariste a déclaré l'incident à l'ASN. Une dissimulation qui en cachait une autre : la défaillance du système de mesure de la puissance dans le coeur même du réacteur. Or dans cette situation périlleuse le réacteur aurait du être immédiatement mis à l'arrêt dans les huit heures, ce qui n'a pas été le cas...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 juin 2020

Alarme incendie au Tricastin dans le bâtiment du réacteur nucléaire n°4

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgUne panne d'un des ventilateurs géants de refroidissement dans le bâtiment du réacteur nucléaire n° 4 de la centrale atomique EDF du Tricastin (Drôme-Vaucluse) a déclenché l'alarme ce mercredi 24 juin à 5h10 du matin. Alors que ce réacteur a connu plusieurs problèmes ces derniers mois et est en phase d'arrêt pour réparations, la situation caniculaire et la baisse inéluctable du niveau du canal de Donzère pour  pomper l'eau indispensable au refroidissement des réacteurs illustrent la fragilité de ce vieux système archaïque.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 1 avril 2010

Tricastin : le danger nucléaire permanent

Après la grave fuite d'uranium du 8 juillet 2008 et de nombreux autres événements au cours de l'été (au Tricastin et également ailleurs en France et dans d'autres pays), le site nucléaire du Tricastin s'est à nouveau retrouvé au coeur d'une nouvelle affaire grave : deux barres de combustibles sont restées suspendues accidentellement, du 8 septembre au 26 octobre 2008, au-dessus du coeur du réacteur n°2. La succession d’incidents nous rappelle que l'industrie nucléaire fait courir continuellement à la population un risque intolérable, non seulement en cas d’incident mais aussi en fonctionnement normal.

Lire la suite...

Partagez ! Partage